A L uneACTUALITESinternationalPOLITIQUE

À l’ONU, les doutes du Niger sur la tenue de la présidentielle libyenne

Mercredi, l’ambassadeur du Niger à l’ONU, Abdou Abarry, est allé à contre-courant du Conseil de sécurité de l’ONU, estimant que la Libye n’était pas prête pour tenir des élections dans des conditions optimales.

Avec notre correspondante à New York, Carrie Nooten

C’est assez rare à l’ONU pour être noté. L’ambassadeur du Niger Abdou Abarry, alors qu’il prenait son poste de président du Conseil, a déclaré que les conditions pour organiser un scrutin présidentiel en Libye n’étaient pas « pour le moment, réunies ».

« Si la volonté de la communauté internationale, c’est encourager et de dire que, coûte que coûte, il faut aller à des élections quelles que soient leurs qualités, à cela en tant que Niger, je peux vous dire que les conditions d’élections libres, crédibles, démocratiques, consensuelles, qui vont être un maillon important pour le retour de la paix, de la stabilité en Libye, ne sont pas, pour le moment, réunies », a-t-il déclaré.

► À lire aussi: Libye: l’élection présidentielle approche et exacerbe les divisions politiques

Laisser un commentaire