A L uneACTUALITESinternationalPOLITIQUE

Réforme du Conseil de sécurité : Macky Sall dénonce l’injustice faite à l’Afrique

Le chef de l’Etat Macky Sall se dit outré par ce qu’il appelle le tort causé à l’Afrique. Selon le président de la République, Il est injuste que le continent ne soit pas représenté comme membre permanent.

Le locataire du palais de Roume n’a pas fait dans la dentelle pour exprimer son courroux suite à la réforme du Conseil de sécurité de l’Onu. Instance dans laquelle, aucun pays africain ne figure dans la liste des membres permanents. “En ce qui concerne la réforme du Conseil de sécurité, le continent africain se bat depuis plus de 20 ans pour arriver à une réforme qui permettra à l’Afrique de disposer de deux sièges permanents avec droit de veto – c’est la position officielle du Continent à travers le consensus d’Ezulwini-. Mais nous avons déjà trois sièges de membres non permanents qui tournent au sein du continent. Maintenant, c’est un sujet difficile puisque les pays, selon leur compréhension, n’ont pas forcément la même vision. Et c’est un sujet qui intéresse les autres puissances du monde“, a déclaré, sur Rfm, Macky Sall lors de la conférence de presse conjointe avec le président Sud africain, Cyril Ramaphosa.

Discussions pour faire évoluer le débat

Et de préciser que pour le moment, le Sénégal tient à cette position officielle tout en suscitant au sein du continent des discussions pour faire évoluer le sujet. “Ce qui est sûr et certain, c’est qu’il est injuste que le continent africain ne soit pas représenté comme membre permanent du Conseil de sécurité“, dit-il.

Poursuite du combat 

Le chef de l’Etat Sénégal compte poursuivre le combat de concert l’Afrique du Sud et les autres pays “pour faire cesser cette injustice faite à l’Afrique.”

Laisser un commentaire