A L uneACTUALITESFAITS DIVERS

Trafic de passeports diplomatiques entre les affaires étrangères et la présidence : tout ce que vous ne saviez pas sur cette mafia qui a duré 3 ans

Rebondissements dans l’affaire du trafic de passeports diplomatiques qui éclabousse le ministère des affaires étrangères et la présidence. “Libération” qui relate ce sujet dans sa livraison de ce jeudi révèle que le scandale a duré trois ans. Après l’arrestation des agents du Département des Affaires étrangères (Badara Sambou et Cheikh Arabi Samb), ajoute le journal, les opérateurs économiques Limamoulaye Seck et Aly Ndao sontt tombés.

Le gendarme en service au ministère des Affaires étrangères cité dans cette affaire a été interrogé, hier, à la Division des investigations criminelles (DIC). Nos confrères renseignent qu’ils avaient attribué de fausses lettres au nom de l’ancien président de l’Assemblée nationale Mamadou Seck, de Souty Touré et du défunt Khalife général des Layènes pour décrocher des passeports diplomatiques aux candidats.

“Libération” ajoutent que Codou Ndiaye et Yacine Fall, les deux fausses nièces de l’ancien ministre et ambassadeur Falilou Kane, ont obtenu des passeports diplomatiques et payé 12 millions de Fcfa à la mafia. Les faussaires ont aussi soutiré 10 000 euros à la Présidence après une lettre en toc pour la fausse évacuation d’une autorité religieuse en France.

Laisser un commentaire