A L uneACTUALITESinternationalPOLITIQUE

Centrafrique: Au moins quinze morts dans un massacre attribué aux anti-balaka

La localité de Boyo, située à 120 kilomètres à l’est de Bambari, dans la région de la Ouaka, a été le théâtre d’atrocités les 6 et 7 décembre 2021. Selon la mission de l’ONU dans le pays, le bilan s’élève à une quinzaine de civils tués. La mission onusienne enregistré aussi des cas d’amputations, d’extorsion destruction d’habitations ainsi que le déplacement de près de 1 500 personnes.

Avec notre correspondant à BanguiCarol Valade

En fin d’après-midi, le lundi 6 décembre 2021, des dizaines d’éléments armés, assimilés, selon la Minusca, aux anti-balaka, déferlent sur la petite ville de Boyo. Le Bilan fait état d’au moins 15 morts parmi les civils, ainsi que de nombreux blessés, notamment par amputation.

Fosses communes

Une source sécuritaire évoque également des cas de décapitations, de personnes enterrées vivantes et la présence possible de fosses communes. Ainsi que des pillages et la destruction de maisons. Les musulmans ont quitté la ville ajoute-t-elle.

L’ONU recense près de 1 500 déplacés. La Minsuca alerte sur les « risques de ciblage et d’exactions exclusivement dirigés contre les communautés peuls ». Le même jour deux autres personnes auraient trouvé la mort dans l’attaque d’un campement Peul, 16 kilomètres plus à l’Est.

 À lire aussi : Centrafrique: le chef de guerre Ali Darass sous sanctions américaines

Laisser un commentaire