A L uneACTUALITESinternationalSports

CAN 2021 : Prestation d’ensemble des Lions : Bouna, la «Sarr» du premier tour !

Son arrivée dans la Tanière avait fait beaucoup de bruit. Certains ayant fait allusion à ses déclarations d’amour sur l’Equipe de France, d’autres évoquant son manque de jeu au Bayern. A l’arrivée, le binational Bouna Sarr a mis tout le monde sur sa grosse envie de faire mentir ses détracteurs. En témoigne son bon début de Can avec les Lions.

En difficulté depuis qu’il a rejoint à la surprise générale, le Bayern Munich à l’été 2020, Bouna Sarr (29 ans) a eu du mal à voir sa carrière décoller en Allemagne. Barré par la concurrence toujours très féroce du champion en titre, et souvent blessé, le défenseur sénégalais avait promis de profiter de la Can 2021 avec le Sénégal pour rebondir. «La Can qui arrive va me permettre d’avoir du temps de jeu avec le Sénégal, je vais me servir de cette compétition pour montrer de quoi je suis capable», avait confié l’international sénégalais à L’Equipe en décembre dernier.
Un objectif que l’ancien marseillais est en train de remplir, malgré les performances moyennes de l’Equipe sénégalaise depuis le début de la campagne. Qualifié avec les Lions, après avoir terminé à la première place du Groupe B, le latéral-ailier reste l’une des grosses satisfactions côté sénégalais, en ce début de Can.
Repositionné en excentré droit contre le Zimbabwe (1-0) puis lors du derby face à la Guinée (0-0) -l’autre pays dont il aurait pu porter les couleurs-, Bouna Sarr a retrouvé son poste de prédilection, celui de latéral droit, contre le Malawi (0-0), en rendant une copie propre.

«Le point positif, c’est que nous sommes qualifiés. Cependant, le côté négatif est que nous n’avons pas marqué et gagné ce match. Nous allons préparer au mieux les huitièmes de finale. Nous savons ce qu’il faut améliorer et nous allons travailler. Nous devons être plus efficaces devant les buts. Nous connaissons les axes de travail. Nous sommes qualifiés sans prendre de but. Maintenant, il faudra en mettre pour gagner les matchs et aller jusqu’au bout. Il n’y a plus de petites équipes. Tous les matchs sont difficiles et il faut se battre. Nous avons joué contre une belle équipe du Malawi», a-t-il confié à l’issue du match contre les Flames.
Des clubs européens font «toc toc»

Une performance qui a d’ailleurs fini de séduire certains clubs européens. S’il n’envisage pas un départ avant l’été prochain, l’international sénégalais pourrait finalement rebondir ailleurs.
En effet, Lille, Bordeaux, la Roma et le Genoa sont venus aux nouvelles concernant le joueur polyvalent natif de Lyon. De quoi lui redonner le sourire et le conforter sur sa capacité à évoluer au plus haut niveau. Une chose est sûre, malgré un temps de jeu limité, Bouna Sarr continue d’avoir une belle cote sur le marché des transferts.
En attendant, l’international sénégalais prépare le match des huitièmes de finale prévu le 25 janvier prochain avec l’espoir de rendre une copie propre et se qualifier pour les quarts de finale.

Recruté par les Bavarois pour 10 millions d’euros, l’ancien olympien n’a pris part qu’à 10 matchs, cette saison, dont 4 de Bundesliga. Depuis sa signature en 2020, il ne totalise que 25 apparitions sous le maillot du Bayern Munich. Un transfert qui pourrait permettre à la «S(t)arr» du premier tour de la Can de retrouver du temps de jeu.

Lequotidien

Laisser un commentaire