A L uneACTUALITES

FRAPP frappe fort ce Vendredi à Louga et dénonce des « dirigeants saboteurs, voleurs » qui se soignent à l’étranger

Comme tous les autres Sénégalais, les membres du FRAPP sont indignés et inquiets devant l’état du système public de santé au Sénégal.

Une santé à deux vitesses. La santé publique sabotée pour la majorité modeste des sénégalais et des dirigeants qui volent notre argent pour aller se soigner à l’extérieur ou dans des structures privées de santé, d’où le sabotage de l’hôpital public.

C’est la raison pour laquelle le FRAPP lutte contre les diktats néolibéraux du FMI et de la Banque mondiale qui ont transformé nos hôpitaux en entreprises privées.

C’est aussi la raison pour laquelle le FRAPP milite pour la souveraineté pleine et entière du peuple sénégalais sur ses ressources afin que celles-ci soient utilisées pour développer la santé, l’éducation, la sécurité…et non pas qu’elles bénéficient aux multinationales et à nos élus qui se goinfrent indûment et insolemment de nos ressources.

Dans cette perspective, le FRAPP demande à tous les membres de la section FRAPP de Louga de se mobiliser pour une réussite de la manifestation de ce vendredi.

Le secrétariat exécutif national (SEN) du FRAPP déplacera une délégation qui quittera Dakar pour participer à la marche de Louga.

Cette délégation est composée des membres du SEN que sont Fatima Mbengue, Aliou Gérard Koïta, Souleymane Ndjim et Guy Marius Sagna.

Laisser un commentaire