A L uneACTUALITES

Santé / Richesse : Pourquoi la crise sanitaire a permis aux Milliardaires de devenir encore plus riches

Selon une enquête de Oxfam, la fortune des milliardaires a considérablement augmenté pendant la crise sanitaire. Conséquence de la progression de marchés boursiers, les très riches sont encore plus riches.

La crise sanitaire aura au moins été bénéfique pour une chose, la fortune des milliardaires. Celle-ci a incroyablement augmenté depuis le début de la pandémie alors que la majorité s’est au contraire appauvrie. C’est ce que dénonce l’organisation britannique Oxfam .Les riches sont toujours plus riches, et les pauvres un peu plus pauvres. C’est la conclusion de ce rapport de cette ONG anglaise engagée dans la lutte contre la pauvreté.

Selon elle, en un an et demi de crise sanitaire mondiale, la fortune des milliardaires a plus augmenté que pendant les dix années précédentes, qui avaient déjà été de très belles années pour les ultrariches. Les dix plus grosses fortunes ont doublé. Et l’augmentation la plus spectaculaire est celle de la richesse d’Elon Musk, le fondateur de Tesla. En 19 mois, entre mars 2020 et octobre 2021, il est passé de 24 milliards à 294 milliards, l’équivalent du PIB du Danemark. Soit, pour le milliardaire mégalomane, un enrichissement de 270 milliards, c’est-à-dire 14 milliards par mois, 500 millions par jour. C’est du jamais vu. Personne n’avait jamais gagné autant en si peu de temps. Même si ce sont des gains théoriques, au casino de la bourse, tout peut être reperdu le lendemain.

                                      En France, on constate le même phénomène

Les cinq Français les plus riches ont vu leur fortune presque doubler. Il s’agit de Bernard Arnault, de LVMH, de Françoise Meyer Bettencourt, héritière de L’Oréal, de François Pinault de Kering, et des deux frères Wertheimer, qui sont les propriétaires de Chanel. Des très, très grandes fortunes françaises qui sont toutes dans le luxe. Et le luxe se porte très bien dans le monde entier. D’après Oxfam, ces cinq Français ont gagné 173 milliards d’euros en un an et demi. Et ils sont désormais aussi riches à eux seuls que 40% des Français, les plus pauvres.

Comment explique-t-on cette explosion des plus grandes fortunes ? Par la forte progression des marchés boursiers. Après avoir accusé le coup au début de l’épidémie, les bourses n’ont cessé de grimper depuis. Essentiellement parce que tous les gouvernements ont pratiqué le “quoi qu’il en coûte » et distribué des sommes astronomiques pour sauver les entreprises puis pour relancer l’économie.

Quand Donald Trump puis Joe Biden ont envoyé des chèques de 1.500 dollars à presque tous les Américains, cet argent a généralement été aussitôt investi en bourse et a enrichi Elon Musk, Jeff Bezos, Bernard Arnaud ou Bill Gates.

Cet argent a aussi et surtout sauvé des entreprises. Le taux de chômage a considérablement baissé depuis deux ans en Europe et aux Etats-Unis. L’argent public a donc d’abord sauvegardé des emplois, mais il est incontestable qu’une partie de cet argent public a fini dans la poche des milliardaires.

                                         Oxfam réclame de nouvelles taxes

Du coup, Oxfam propose des mesures assez radicales. Par exemple, une taxe de 99% sur les profits des dix personnes les plus riches du monde. Ou bien en France, la saisie des sommes gagnées depuis deux ans par les cinq milliardaires les plus riches. Ce qui permettrait de quadrupler le budget des hôpitaux, ou bien de verser un chèque de 3.500 euros à chaque Français.

Des mesures chocs et assez démagogiques. Mais c’est une façon de lancer le débat sur les politiques fiscales. Il est vrai qu’aux Etats-Unis, les milliardaires sont scandaleusement peu taxés. Ils le reconnaissent parfois eux-mêmes. Ce qui n’est pas démontré en revanche, c’est la thèse d’Oxfam selon laquelle les milliardaires seraient directement responsables de l’appauvrissement de la majorité. Des économistes défendent que l’enrichissement des uns, n’appauvrit pas les autres. Le débat est ouvert.

Laisser un commentaire