A L uneACTUALITESPOLITIQUE

Me Abdoulaye Wade sort de son silence et critique sévèrement le ministre de l’intérieur Antoine Diome

La tête de liste de la coalition “Wallu Sénégal”, Me Abdoulaye Wade est sorti de son silence après plusieurs mois de “retraite”. Entre autres déclarations le Pape du SOPI a pris la défense de Yewwi Askan  Wi dont sa liste nationale  est invalidée par le ministre de l’intérieur Antoine DIOME. Me Wade n’a pas raté ce dernier dans son communiqué.

“Le régime en place et son ministre de l’intérieur ont, une fois de plus, instrumentalisé l’administration sénégalaise pour sélectionner les candidats et poser des actes purement politiciens en direction des élections législatives du 31 Juillet 2022.  Le ministre Antoine Félix Diome, bras armé de Macky Sall, nous a habitués à user de fourberies, combines, manipulations et acrobaties juridiques pour mettre en œuvre ses velléités d’élimination d’adversaires politiques, comme Karim Wade et Khalifa Sall”, a t-il révélé

Pour le Pape du Sopi, cet arrêté démontre la volonté affichée d’exclure une des listes de l’opposition, en l’occurrence la liste proportionnelle de Yewwi Askan Wi. “Et, concomitamment, celle de vouloir laisser concourir les listes de Benno Bokk Yaakaar doublement irrecevables d’une part, pour violation des règles encadrant le parrainage puisque leur nombre de parrains déposés excède le nombre requis par la loi, et d’autre part, pour non-respect de la parité homme-femme”. regrette Me Wade

Il ajoute: “que le processus électoral mené par Antoine Felix Diome est opaque, arbitraire, inéquitable, et indigne d’un État de Droit puisque ses seuls objectifs sont les tentatives systématiques d’éliminer des adversaires politiques pour maintenir le régime en place en violation de la volonté populaire. La Grande Coalition Wallu Sénégal alerte l’opinion nationale et internationale sur la gravité de la situation actuelle qui pourrait faire basculer le Sénégal vers des lendemains troubles et incertains.”

Laisser un commentaire