A L uneACTUALITES

Affaire Farba Ngom : Frapp va saisir l’Ofnac, la Centif, la Crei, la Bceao, l’Ige, l’Igf…

Le Front pour une Révolution Anti-impérialiste, Populaire et Panafricaine (Frapp) va saisir l’OFNAC, la centif, le procureur de la République, le procureur spécial près la CRÉI, l’inspection générale d’État, l’inspection générale des finances, la DGID, la direction générale du trésor et la BCEAO, suite au vol présumé de numéraires (890 millions) chez Farba Ngom.

Pour le Frapp, Farba Ngom est un député de la nation détenteur d’un mandat public en conflit avec les lois votées par l’Assemblée nationale contre la thésaurisation. Il n’est pas au-dessus des lois et il doit être convoqué par la Centif. Selon Guy Marius Sagna et Cie, Farba Ngom doit être convoqué par la CRÉI pour justifier l’origine licite ou illicite de l’argent supposé dormir dans sa maison au moment où nos hôpitaux manquent de tout.

« Farba Ngom n’est pas au-dessus de la loi et donc l’OFNAC doit se saisir au moment où sa mairie manque de tout. Farba Ngom n’est pas au-dessus de la loi et le Trésor public doit se saisir et récupérer l’argent qui dort chez lui au moment où nos écoles manquent de tout », déclare le Frapp. Pour les activistes, l’administration fiscale doit saisir l’argent de Farba Ngom et le poursuivre pour violation du code général des impôts, des règles bancaires et des dispositions relatives à la corruption, la concussion, le blanchiment d’argent, le faux monnayage et toute autre infraction assimilée ou similaire à la thésaurisation. Mieux, l’immunité parlementaire de Farba Ngom doit être levée par l’Assemblée nationale pour permettre à la police de le convoquer, pour permettre au parquet de déclencher des poursuites. Selon le Frapp, si Farba Ngom n’est pas poursuivi, s’il est ignoré par la justice et les corps de contrôle à l’image d’un ancien député arrêté en flagrant délit de faux monnayage, il faudra se dire qu’on tend vers la fin de l’État de droit au Sénégal

« Farba Ngom est un collaborateur proche et immédiat du président Macky Sall. Ce dernier a initié la loi portant création de l’OFNAC et réveillé la loi sur la CRÉI pour combattre l’enrichissement illicite, la corruption, la fraude et la concussion. Donc si Farba Ngom n’est pas inquiété c’est parce qu’il est un proche et immédiat collaborateur du président Macky Sall », poursuit le Frapp.

Laisser un commentaire