A L uneACTUALITESinternational

DIRECT-Guerre en Ukraine : intenses combats de rue à Severodonetsk, la situation évolue d’heure en heure

Les combats se poursuivent pour la prise de contrôle de Severodonetsk, ville-clé de l’est de l’Ukraine soumise à un déluge de feu russe, où la situation évolue « d’heure en heure » selon Kiev, qui accuse avec Washington la Russie de faire un « chantage » aux exportations de blé.

Ce qu’il faut savoir sur la situation en Ukraine ce mardi 7 juin

  • Intenses combats de rue à Severodonetsk
  • Chantage au « blé » de Moscou
  • Le chef des séparatistes confirme la mort d’un général russe

12H13 TU. Moscou dit avoir « totalement libéré » les zones résidentielles de Severodonetsk 

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou affirme que l’armée russe a « totalement libéré » les zones résidentielles de Severodonetsk.

« Les zones résidentielles de Severodonetsk ont été totalement libérées », a-t-il déclaré à la télévision, ajoutant que « la prise de contrôle de sa zone industrielle et des localités voisines se poursuit ».

11H28 TU. Kiev refuse que le chef de l’AIEA se rende à sa centrale nucléaire occupée par les Russes

L’Ukraine s’oppose à ce que le directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) Rafael Grossi se rende à la centrale nucléaire de Zaporijjia, tant qu’elle est occupée par les Russes, selon l’opérateur ukrainien des centrales nucléaires.

« L’Ukraine n’a pas invité Grossi à visiter la centrale de Zaporijjia et lui a refusé par le passé d’effectuer une telle visite. La visite de la centrale ne deviendra possible que quand l’Ukraine restituera le contrôle sur le site », a écrit l’opérateur, Energoatom.

Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) Rafael Grossi lors d'une conférence de presse à Tokyo (Japon), le 19 mai 2022. 

Le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) Rafael Grossi lors d’une conférence de presse à Tokyo (Japon), le 19 mai 2022.
AP Photo/Hiro Komae.

10H25 TU. Le chef des séparatistes confirme la mort d’un général russe

Le chef des séparatistes prorusses de l’est de l’Ukraine a confirmé la mort d’un général russe dans cette région où les forces de Moscou mènent une offensive d’envergure contre celles de Kiev. La mort du général Koutouzov avait été rapportée dimanche par un correspondant de guerre russe, Alexandre Sladkov, mais n’avait jusque-là pas été confirmée de source officielle.

05H00 TU. Intenses combats de rue à Severodonetsk

« Nos héros tiennent leurs positions à Severodonetsk. D’intenses combats de rue se poursuivent », selon le président Volodymyr Zelensky.

« Dans la région de Donetsk, en plus des tirs d’artillerie, l’ennemi tire depuis des avions et des hélicoptères », selon le premier bulletin de l’état-major de l’armée ukrainienne mardi matin, confirmant que Severodonetsk reste « le coeur de cible de l’ennemi ». 

Sous-sol utilisé comme abri anti-bombes à Severodonetsk, dans la région de Lougansk, en Ukraine, le  13 mai 2022.

Sous-sol utilisé comme abri anti-bombes à Severodonetsk, dans la région de Lougansk, en Ukraine, le  13 mai 2022.
AP Photo/Leo Correa.

04H50 TU. Chantage au « blé » de Moscou

L’autre grande bataille, économique celle-ci, est celle des ressources en blé de la superpuissance céréalière qu’est l’Ukraine.

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a ainsi accusé Moscou de « chantage » à la levée des sanctions internationales par son blocage des exportations de blé de l’Ukraine.

Il a par ailleurs jugé « crédibles » les informations selon lesquelles la Russie « vole » des tonnes de céréales, « pour les vendre à son propre profit », avec son blocus naval des ports ukrainiens, qui empêche les exportations de céréales et fait craindre des crises alimentaires notamment en Afrique.

« Il est important pour nous de nous tenir prêts à exporter nos céréales. La Russie raconte que la pénurie alimentaire incombe à l’Ukraine… C’est faux », selon le président Volodymyr Zelensky.

À re(voir) : « La situation à l’est est difficile », selon le président ukrainien

03H00 TU. La bataille fait rage à Severodonetsk

Cette ville-clé de l’est de l’Ukraine est soumise à un intense feu russe où le président ukrainien reconnaît une situation « difficile », tandis que Moscou met de nouveau en garde les Occidentaux en cas de livraisons d’armes de longue portée.

Les forces ukrainiennes tiennent bon à Severodonetsk, mais les Russes y sont plus nombreux et plus puissants, si bien que la situation est difficile sur le front oriental.

Volodymyr Zelensky, président ukrainien.

À revoir : Russie : Vladimir Poutine de plus en plus menaçant ?

02H50 TU. Mise en garde de Moscou

A Moscou, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a à son tour mis en garde les pays occidentaux contre des livraisons à Kiev d’armes de longue portée.

« Plus les armes de longue portée que vous livrerez seront performantes, plus nous repousserons loin de notre territoire les lignes ukrainiennes », a averti Sergueï Lavrov au cours d’une conférence de presse en ligne.

Laisser un commentaire