A L uneACTUALITESinternational

DIRECT – Guerre en Ukraine : la Commission européenne en faveur de la candidature de l’Ukraine à l’UE

Lors de leur visite en Ukraine la veille, les dirigeants français, allemand, italien et roumain, respectivement, Emmanuel Macron, Olaf Scholz, Mario Draghi et Klaus Iohannis, se sont dits favorables à la candidature ukrainienne au sein de l’Union européenne. La Commission a abondé en ce sens, vendredi 17 juin. En outre, une frappe russe a causé la mort d’au moins deux personnes dans la ville de Mykolaïv.

Les informations de la journée

– La Commission européenne dit oui à la candidature ukrainienne à l’Union européenne
– Des tirs frappent Mykolaïv et font au moins deux morts
– La situation humanitaire est « extrêmement alarmante », surtout dans le Donbass, selon l’ONU

Vendredi 17 juin

10h10 TU. La Commission européenne valide la candidature de l’Ukraine à l’UE.
Lors d’une conférence de presse, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé que l’institution recommande d’accorder à l’Ukraine le statut de candidat à l’Union européenne.

Cet avis sera discuté lors du sommet européen des 23 et 24 juin. Les dirigeants des Vingt-Sept devront donner leur feu vert à l’unanimité.

Chargement du lecteur…

10h00 TU. Moscou affirme avoir éliminé près de « 1.956 » combattants étrangers depuis le début de l’invasion.

L’armée russe affirme qu’un peu moins de 7.000 « mercenaires étrangers« , issus de 64 pays, sont arrivés en Ukraine depuis le début du conflit. Elle aurait tué près de 2.000 d’entre eux.

« Nos listes, au 17 juin, comprennent des mercenaires et des spécialistes en armements de 64 pays au total. Depuis le début de l’opération militaire spéciale, 6.956 sont arrivés en Ukraine, 1.956 ont déjà été éliminés, 1.779 sont repartis« , détaille, dans un communiqué, le ministère russe de la Défense.

Celui-ci ajoute que la Pologne est le « leader absolu » parmi les pays européens en termes de combattants venus en Ukraine, devant la Roumanie et la Grande-Bretagne.

Le communiqué est accompagné d’un tableau du nombre de combattants étrangers classant par nationalités les arrivés en Ukraine et les pertes enregistrées, selon l’armée russe. Il précise par exemple que 59 « mercenaires » français, sur 183 venus combattre, ont été tués depuis le début de l’offensive russe.

Selon Moscou, es pays ayant enregistré le plus de pertes sont la Pologne (378 morts), les Etats-Unis (214), le Canada (162) et la Géorgie (120).

Depuis le début de l’intervention de Moscou en Ukraine, le 24 février, des milliers de volontaires étrangers, principalement européens, se sont rendus dans ce pays afin d’aider les forces de Kiev.

09h35 TU. Une frappe russe fait au moins deux morts à Mykolaïv.

Au moins deux personnes sont mortes, en plus de vingt autres blessées, après une frappe russe dans la ville de Mykolaïv, selon le gouverneur de la région, Vitaly Kim.

« Deux morts et vingt blessés dans une frappe sur un quartier résidentiel, à ce stade« , a-t-il indiqué sur son compte Telegram.

Un peu plus tôt dans la matinée, Vitaly Kim avait indiqué que quatre immeubles d’habitation avaient été « touchés » par des missiles russes, ainsi qu' »une installation« , sans préciser toutefois s’il s’agissait d’un site militaire ou non.

« Un mort et six blessés (..) dont un enfant, avait-il précisé, selon un premier bilan. Les opérations de secours se poursuivent. »

Mykolaïv ville portuaire et industrielle de près d’un demi-million d’habitants, reste la cible des forces de Moscou car elle se trouve sur la route vers Odessa, le plus grand port d’Ukraine, à 130 km au sud-ouest.

08h27 TU. La France ne reçoit plus de gaz russe.
Le gestionnaire du réseau français de transport de gaz GRTgaz a expliqué ne plus recevoir de gaz russe par gazoduc depuis le 15 juin, avec « l’interruption du flux physique entre la France et l’Allemagne« .

Le géant russe Gazprom a considérablement réduit ces derniers jours ses livraisons vers les pays européens, notamment vers l’Allemagne via le gazoduc Nord Stream 1. Une atténuation qui pourrait avoir causé l’interruption de l’approvisionnement vers la France.

GRTgaz a néanmoins rassuré quant au remplissage des stocks français qui s’élève à 56% contre 50% habituellement à la même date.

08h10. L’usine Azot de Severodonestk ne peut pas être évacuée sans un « cessez-le-feu complet ».
La grande usine chimique Azot de Severodonetsk, où quelque 500 civils ont trouvé refuge, est impossible à évacuer sans « cessez-le-feu complet« , selon le gouverneur de la région de Louhansk, Serguiï Gaïdaï.

« Sortir de l’usine n’est possible qu’avec un cessez-le-feu complet« , a-t-il déclaré sur Telegram. Alors que les forces russes tentent de prendre le contrôle de cette ville-clé du Donbass depuis des semaines, il a jugé « impossible et dangereux » de tenter de quitter le site « en raison des bombardements et combats constants« .

07h33 TU. L’ONU qualifie d' »extrêmement alarmante » la situation humanitaire dans le Donbass.Chargement du lecteur…

Au sortir de quatre mois d’invasion russe, l’Organisation des Nations unies a qualifié la situation humanitaire en Ukraine d' »extrêmement alarmante » dans un communiqué.

« La situation humanitaire dans toute l’Ukraine, en particulier dans l’est du Donbass, est extrêmement alarmante et continue de se détériorer rapidement« , a indiqué Ocha, l’agence humanitaire de l’ONU, dans un communiqué.

Chargement du lecteur…

07h00. Emmanuel Macron a quitté l’Ukraine.

Après une visite à Kiev la veille, aux côtés des ses homologues allemand, italien et roumain, le président français, Emmanuel Macron est sur la route du retour pour Paris. Il est arrivé ce matin, à bord d’un train, en Pologne d’où il prendra un vol vers le France.

02h02 TU. La Commission européenne se prononce sur le statut de candidat à l’UE de l’Ukraine.

La Commission européenne doit se prononcer aujourd’hui sur l’octroi à l’Ukraine du statut de candidat à l’Union européenne (UE). Toutefois, tout feu vert sera assorti de conditions et devra être validé à l’unanimité par les Vingt-Sept lors d’un sommet les 23 et 24 juin prochain. S’en suivront de longues négociations en vue de son adhésion.

Il faut néanmoins noter que jamais un avis n’aura été rendu en si peu de temps sur une demande de candidature. Kiev a présenté sa candidature fin février, peu après le début de l’invasion russe. Le président, Volodymyr Zelensky, n’a depuis cessé de mettre l’UE au défi de prouver que « les mots sur l’appartenance du peuple ukrainien à la famille européenne ne sont pas vains« .

L’Ukraine est déjà liée à l’UE par un accord d’association entré en vigueur en septembre 2017. La reconnaissance du statut de candidat sera le début d’un long processus, avec la mise en place par la Commission d’une « stratégie de pré-adhésion« . A savoir, un programme de soutien aux réformes nécessaires à l’intégration, assorti d’une aide financière.

Pour être candidat à l’adhésion à l’UE, un pays doit satisfaire à une série de critères politiques (démocratie, Etat de droit, protection des minorités) et économiques (économie de marché viable). Il doit également s’engager à intégrer les règles du droit européen.

Cinq pays sont déjà officiellement candidats: la Turquie depuis 1999 (un processus aujourd’hui gelé), la Macédoine du Nord depuis 2005, Monténégro depuis 2010, la Serbie depuis 2012 et Albanie depuis 2014.

Jeudi 16 juin

23h01 TU. La Russie « ne prendra jamais le contrôle de l’Ukraine » selon le chef d’état-major des armées britannique.
Cité par l’agence britannique PA, le chef d’état-major des armées britannique, l’amiral Tony Radakin, estime que la Russie a « déjà perdu sur le plan stratégique » sa guerre en Ukraine et qu’elle « ne prendra jamais le contrôle » du pays.

Selon lui, « le président Poutine a utilisé 25% de la puissance de son armée pour engranger des gains territoriaux minuscules […] Toute affirmation comme quoi il s’agit d’un succès pour la Russie n’a aucun sens. La Russie est en train de perdre. »

Le gradé a ajouté qu' »elle va peut-être avoir des succès tactiques dans les prochaines semaines » mais qu’elle « a déjà perdu sur le plan stratégique », soulignant que « l’Otan est plus puissante. »

Près de quatre mois après le début de l’invasion russe, l’armée de Vladimir Poutine « est bientôt à court d’hommes et bientôt à court de missiles sophistiqués« , a-t-il poursuivi. Il a également admis que « c’est dur pour l’Ukraine mais ça va être un long combat. »

Chargement du lecteur…

20h49 TU. Washington demande à ce que les Américains faits prisonniers en Ukraine soient traités humainement par les Russes.

Les Etats-Unis exhortent la Russie à considérer tout combattant volontaire américain capturé en Ukraine comme prisonnier de guerre et à ainsi lui garantir un traitement humain.

Le département d’Etat américain a par ailleurs annoncé qu’un troisième Américain était porté disparu en Ukraine. Deux autres, des anciens militaires, Alexander Drueke et Andy Huynh, auraient été capturés par des troupes russes lors d’affrontements la semaine dernière.

« Les Russes ont certaines obligations et les membres des forces armées ukrainiennes -y compris les volontaires qui peuvent être issus de pays tiers incorporés au sein des forces armées- devraient être traités comme des prisonniers de guerre en accord avec les conventions de Genève« , a fait savoir, devant la presse, le porte-parole de la diplomatie américaine, Ned Price.

Les prisonniers de guerre doivent bénéficier du « traitement et des protections correspondant à ce statut, y compris un traitement humain et des garanties fondamentales de procèdures et de procès justes« , a-t-il ajouté.

Les conventions de Genève, écrites à l’origine au 19e siècle puis mises à jour après la Seconde Guerre mondiale, définissent les droits des prisonniers de guerre. Elles interdisent notamment toute torture et garantissent l’accès à des soins médicaux.

20h38 TU. Macron, Scholz, Draghi et Iohannis favorable au statut de candidat de l’Ukraine à l’UE. 

Au cours de leur visite à Kiev, les dirigeants français, allemand, italien et roumain, respectivement, Emmanuel Macron, Olaf Scholz, Mario Draghi et Klaus Iohannis, se sont dits prêts à accorder « immédiatement » à l’Ukraine le statut de candidat à l’adhésion à l’Union européenne. Ils se sont également engagés à la soutenir militairement « aussi longtemps qu’il le faudra. »

« Tous les quatre, nous soutenons le statut de candidat immédiat à l’adhésion, a déclaré le président français, Emmanuel Macron, à l’issue d’entretiens avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Ce statut sera assorti d’une feuille de route et impliquera aussi que soit prise en compte la situation des Balkans occidentaux et du voisinage, en particulier de la Moldavie. »

Olaf Scholz a abondé en espérant une « décision positive » de l’Union européenne sur l’octroi du statut de candidat à l’Ukraine comme à la Moldavie.

Les Vingt-Sept doivent prendre une décision à l’unanimité lors du sommet européen des 23 et 24 juin. Parmi eux, les pays d’Europe de l’Est appuient cette candidature. D’autres comme le Danemark ou les Pays-Bas émettent des réserves.

Chargement du lecteur…

18h00 TU. Les obsèques du journaliste français, Frédéric Leclerc-Imhoffse dérouleront le 21 juin

Les obsèques de Frédéric Leclerc-Imhoff, journaliste français, reporter d’images pour BFM TV, tué par un éclat d’obus dans le Donbass le 30 mai dernier, se dérouleront le mardi 21 juin, au Père Lachaise à Paris.

Laisser un commentaire