A L uneACTUALITESSports

Interview d’adieu de ‘Nanthio’,Sadio Mane : « Je suis maintenant le fan n°1 de Liverpool »

Sadio Mane restera à jamais un ardent supporter de Liverpool après son transfert au Bayern Munich.

Il a été confirmé mercredi que le séjour étincelant de six ans de Mane dans le Merseyside avait pris fin, l’attaquant ayant échangé Anfield contre l’Allianz Arena.

L’international sénégalais part comme une véritable légende du club.

Sa signature de Southampton en 2016 s’est avérée transformatrice car il a immédiatement propulsé l’équipe de Jürgen Klopp vers la qualification de la Ligue des champions et a dûment été la pierre angulaire des années glorieuses qui ont suivi.

Mane a remporté six trophées majeurs – la Premier League, la Ligue des champions, la Coupe du monde des clubs de la FIFA, la FA Cup, la Coupe Carabao et la Super Coupe de l’UEFA – avec les Reds, tout en inspirant son pays à son premier triomphe en Coupe d’Afrique des Nations plus tôt en 2022.

Parmi ses distinctions personnelles, citons le footballeur africain de l’année et le Soulier d’or de la Premier League, tandis que son record de 120 buts en 269 apparitions pour Liverpool le place 14e sur la liste des meilleurs buteurs de tous les temps du club.

Après avoir mis la touche finale à son déménagement au Bayern, Mane a invité Liverpoolfc.com à Majorque pour mener une interview d’adieu.

Il a parlé de son amour éternel pour tout ce qui concerne Liverpool – le club et ses supporters, ainsi que la ville – tout en réfléchissant à des sujets tels que son héritage des Reds, son développement sous Klopp, son moment et son objectif préférés et pourquoi il attend avec impatience. retourner à Anfield un jour.

Regardez l’interview maintenant, ou lisez une transcription complète ci-dessous…

Sadio, merci de nous accueillir chez toi pour cette interview d’adieu. Votre transfert au Bayern Munich est désormais terminé, est-ce un peu étrange de dire que vous n’êtes plus un joueur de Liverpool ?

Oui, bien sûr, bien sûr. Évidemment, il est étrange – vraiment, vraiment étrange – de ne plus être un joueur de Liverpool après six ans passés à Anfield. Mais bien sûr, j’ai passé un bon moment, un moment incroyable, et depuis mon premier jour, j’ai vraiment, vraiment apprécié m’entraîner, jouer, à Anfield en particulier et devant ces supporters incroyables. Maintenant que c’est fini, que pouvez-vous dire ?

Il y avait beaucoup de spéculations sur votre avenir vers la fin de la saison dernière. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi vous avez pensé que c’était le bon moment pour passer à autre chose et tenter un nouveau défi ?

Oui, bien sûr, il y avait beaucoup, beaucoup de spéculations, mais je ne suis pas un garçon confus dans ma tête. Évidemment, je sais ce que je veux et je sais ce qui est professionnel donc pour moi, je n’y pensais même pas parce que j’étais encore un joueur de Liverpool et nous avons eu des matchs vraiment très importants. Pour moi, ce moment était tellement, tellement important pour moi et l’équipe et les garçons, et les supporters aussi, et c’est pourquoi j’étais vraiment, vraiment concentré là-dessus. Je ne voulais [faire] aucun commentaire à ce sujet car gagner la Ligue des champions et la Premier League, cela aurait été fantastique pour moi, pour le club et pour tout le monde. C’est pourquoi je ne parlais même pas de la spéculation ni ne la commentais, car cela fait partie du football, cela restera toujours [ainsi]. C’est normal.

Avez-vous eu l’impression d’avoir accompli tout ce que vous pouviez accomplir à Liverpool ?

Oui bien sûr. Comme je l’ai dit, dès le premier jour où je suis arrivé au club, j’ai parlé au patron quand j’étais à Southampton et je pense qu’à ce moment-là, nous n’étions même pas en Ligue des champions. Il m’a appelé et j’ai dit : « Bien sûr. J’ai juste décidé dans mon cœur que je venais à Liverpool parce que c’est là que je me vois et pour moi c’était le bon moment et le bon club pour tout réaliser. Donc, je peux dire bien sûr que nous avons beaucoup gagné et que j’ai passé un très bon moment là-bas. Un temps incroyable à Liverpool, on a beaucoup gagné. Comme je le dis toujours, ma vie est toujours [à propos d’un] défi et quand il est venu, j’ai dit au club que je voulais partir, je voulais aller ailleurs pour voir un nouveau défi. Ce n’est rien d’autre, c’est juste un défi parce que pour moi, je veux toujours me remettre en question pour aller de mieux en mieux.

Vous avez mentionné le patron là-bas. Avez-vous parlé à Jürgen et à l’un de vos anciens coéquipiers de Liverpool pour leur dire au revoir?

Oui bien sûr. Après quand les deux clubs ont accepté [le transfert], j’ai envoyé un long texto pour dire au revoir à tout le monde, ce qui est normal. Ils étaient tristes, comme moi, mais cela fait partie de la vie. Nous devons juste l’accepter.

Était-ce très important pour vous de quitter Liverpool en bons termes avec tout le monde, des entraîneurs aux joueurs en passant par le staff et les supporters ?

Ouais, bien sûr! C’était le plan depuis le début parce que pour moi, quitter Liverpool d’une très bonne manière, c’est moi parce que j’ai été là-bas. C’était fantastique au club, dans le vestiaire. Je suis amicale avec tout le monde, le personnel d’encadrement et même le personnel de cuisine, les dames en cuisine ! Donc, pour moi, partir dans le bon sens est tellement, tellement important – et [pour] les fans aussi.

Comment avez-vous grandi et évolué en tant que footballeur et personne depuis que vous avez signé à Liverpool il y a six ans ?

Ouah! Incroyable, incroyable parce que quand je suis arrivé je crois que j’avais 24 ans. Je n’étais pas si vieux que maintenant ! Mais oui, bien sûr, je pense que j’ai beaucoup évolué en tant qu’humain et en tant que footballeur, j’ai beaucoup appris de mes coéquipiers bien sûr, ces grands, grands, grands joueurs. Et bien sûr, le staff m’a beaucoup aidé à devenir le joueur [que je suis] et en plus, je travaille très, très dur. Très, très dur.

Au cours de votre carrière à Liverpool, vous avez remporté tous les trophées de club à gagner, ainsi que la CAN avec le Sénégal cette année, Footballeur africain de l’année, le Soulier d’Or de la Premier League… quand vous êtes arrivé en 2016, avez-vous déjà rêvé, ou pourrait, réaliser autant?

Je dirai que quand j’étais gamin c’était mon rêve, gagner tout ce qui était possible : des trophées et des trophées individuels aussi, c’était mon rêve. C’est donc la raison pour laquelle je n’ai jamais arrêté de travailler, je suis un travailleur acharné. Bien sûr, pour moi, c’était le bon moment et le bon club, quand j’étais à Southampton, pour venir à Liverpool pour réaliser ces choses et je peux dire : « Oui, j’ai réalisé quelque chose », ce qui est très, très incroyable pour moi. et je serai toujours reconnaissant pour ce club incroyable. Je ne l’oublierai jamais et j’attends avec impatience la suite.

C’est une question très difficile car il y a tellement de choix, mais si vous deviez choisir un moment préféré de votre temps avec Liverpool, quel serait-il ?

Ouah! Je pense que c’est bien mais pas une question difficile je dirai ! J’irai d’abord pour 2019 quand on a battu Barcelone à domicile, c’était incroyable, et aussi quand on a gagné la Ligue des champions. Pour moi, jusqu’à présent, c’est le meilleur, le meilleur moment, ou le moment qui restera à jamais dans ma tête, c’est sûr.

Vous partez à la 14e place sur la liste des meilleurs buteurs de tous les temps du club, avec 120 buts en seulement 269 matchs. Cela vous place parmi les plus grands joueurs à avoir jamais représenté Liverpool – cela doit vous rendre très fier de voir votre nom sur cette liste ?

[Rires] Ouais, bien sûr ! J’en suis très, très fier. Ce n’était pas facile c’est sûr et de voir ton nom parmi ces grands, grands joueurs, je pense que tu ne peux pas te plaindre ! Vous devez juste être reconnaissant et fier de vous parce que Liverpool, c’est l’un des meilleurs clubs du monde, donc voir votre nom là-bas, je pense que c’est tout simplement incroyable.

Alors, ces 120 buts… lequel était votre meilleur et lequel est votre préféré ?

Ouah! Je dirai mon premier but à l’Emirates Stadium contre Arsenal lors de mes débuts. Et puis après, mon deuxième but, je dirai contre le Bayern Munich, contre Manuel Neuer ! Désolé Manu, j’arrive mais je pense que le deuxième but était aussi incroyable ! Donc, je vais choisir ces deux objectifs.

En parlant d’objectifs, nous devons mentionner les fameux « trois premiers » de vous-même, Bobby et Mo. Vous avez tellement parlé de la façon dont c’était incroyable de jouer avec eux, mais maintenant que vous êtes parti, pouvez-vous partager l’un des secrets derrière ton succès? Pourquoi et comment vous êtes-vous si bien entendu tous les trois ?

[Rires] Wow, bien sûr, Bobby et Mo – quels joueurs ! Je pense qu’il n’y a pas d’autres secrets car jouer aux côtés de ces grands joueurs, ils me facilitent la tâche. Je pense que je soutiens juste ça et surtout Bobby, qui a toujours laissé tomber et fait de la place pour moi et Mo, je pense que c’était tout simplement incroyable. Ces deux joueurs, Liverpool a toujours de grands joueurs et vous avez maintenant Diogo et Diaz aussi – wow, quel joueur ils ont ! Mais c’est normal, c’est le meilleur club du monde, donc je leur souhaite tout le meilleur, mais pour moi, le football est toujours une question de dévouement et de travail très, très dur. C’est ce en quoi j’ai confiance et ces joueurs l’ont fait et le font, donc je pense que cela fonctionnera toujours bien pour eux.

Une autre relation dont nous devons parler est la vôtre avec le manager. Avez-vous aimé travailler avec Jürgen et comment vous a-t-il aidé en tant que joueur et en tant que personne également ?

Oui, bien sûr, je pense que depuis le premier jour [quand] j’ai parlé avec lui pour rejoindre le Liverpool FC, je pense que nous avons eu une très, très, très bonne relation et [il est] un excellent manager. Il a du cœur et aussi, comme je l’ai dit maintenant, il s’est dévoué [et cela] le rend si spécial. Bien sûr, il m’a beaucoup aidé à devenir le joueur que je suis, et le staff et tous les garçons, les joueurs. Et moi-même, comme je l’ai toujours dit, je n’ai jamais cessé de travailler dur aussi.

Vous avez vécu une dernière saison incroyable à Liverpool, remportant deux trophées et passant si près du quadruplé. Je pense que tous les fans diraient que c’était l’une de leurs meilleures et plus agréables saisons à cause du voyage que vous et les garçons nous avez fait. Vous aussi vous vous sentez comme ça ?

Oui bien sûr. Je pense que c’était une super, super, super saison. Pas de chance pour nous, nous étions si, si proches mais bien sûr, je pense que c’était la plus belle saison et la saison [la plus] agréable que j’ai eue à Liverpool parce que je peux dire que nous étions presque là pour gagner le quadruplé, ce qui aurait été incroyable . Mais cela fait partie du football, comme je l’ai toujours dit, c’est derrière nous, alors concentrons-nous – des deux côtés – sur le suivant. Mais bien sûr, je pense que c’était quand même une saison incroyable, incroyable, que tout le monde a appréciée.

Vous avez mentionné les supporters à quelques reprises au cours de cette interview. Vous êtes aimé à Anfield, vous avez votre propre chanson, vous avez apporté tant de joie aux fans ces dernières années. Ils ont encore montré à quel point ils adoraient ce groupe de joueurs lors du défilé il y a quelques semaines. Combien vont-ils vous manquer ?

Bien sûr, je pense que celui qui quitte Liverpool, avec ces supporters, il vous manquera toujours parce que jusqu’à présent [ils sont] les meilleurs au monde et je l’ai toujours dit. Surtout quand [ils chantent] mon nom, ‘Mane ! Courir sur l’aile…!’ – Je ne sais pas, je ne sais pas très bien chanter ! Bien sûr, j’ai vraiment apprécié le moment et ils, wow… comment puis-je le dire ? Jouer à Anfield, je pense, vous donne toujours autant de pouvoir grâce aux fans. Donc, c’est sûr que vous allez me manquer, mais de toute façon, je vous aime. J’ai toujours ma maison à Liverpool et tout donc c’est sûr que je reviendrai, bien sûr, et j’aimerais un jour revenir à Anfield pour leur dire bonjour et bien sûr regarder Liverpool jouer parce que pour moi, je vais être le fan n°1 de Liverpool – après les supporters !

C’était ma question suivante en fait : êtes-vous un fan de Liverpool pour la vie maintenant ? Allez-vous garder un œil sur les résultats et sur la progression de l’équipe ?

[Rires] Ouais, bien sûr ! Après chaque match ! Après chacun de mes matchs à Munich, je viendrai dans les vestiaires et je regarderai Liverpool, c’est sûr, car je vais être le fan n°1 de Liverpool pour toujours. Je veux juste leur dire bonne chance et j’ai un œil sur eux. Et c’est sûr qu’ils seront encore meilleurs parce que je connais les garçons : de grands joueurs, un grand talent, une grande maturité et une grande attitude, alors bien sûr, Liverpool restera toujours encore meilleur, c’est sûr.

Vous avez déjà parlé de revenir un jour à Anfield… qui sait, nous vous reverrons peut-être bientôt si Liverpool et le Bayern se rencontrent en Ligue des champions…

[Rires] Vous connaissez la Ligue des champions et la façon dont le tirage au sort se déroule toujours, cela peut arriver à coup sûr et si cela se produit, cela se produit. C’est le football et bien sûr je dois venir et je dois jouer. Mais comme je l’ai dit, Liverpool est Liverpool et nous verrons. Nous verrons ce qui va se passer.

Enfin Sadio, vous quittez Liverpool FC comme une légende et l’un des meilleurs joueurs à avoir jamais joué pour le club. Donc, au nom du club et, j’en suis sûr, des supporters qui regardent ou lisent également cette interview, merci pour tout ce que vous avez fait pour nous et nous vous souhaitons bonne chance à l’avenir.

Merci merci. Merci les gars, beaucoup d’amour encore, ne vous inquiétez pas! Au revoir, tout le meilleur!

Laisser un commentaire