A L uneACTUALITESFAITS DIVERS

KAWTEIFF/Révélation -Guy Marius Sagna: « La gendarmerie sénégalaise menace d’agrafer le sexe de ceux qu’elle attrape lors des manifestations interdites »

Dans un post, publié ce lundi, le secrétaire administratif du Frapp France Dégage et tête de liste de la coalition Yewwi Askan Wi à Ziguinchor, Guy Marius Sagna dénonce les « séries de tortures et commises par la gendarmerie nationale sur des manifestants » . D’après lui, la gendarmerie sénégalaise torture les manifestants, les blesse et les laisse sans soin pendant 5 jours.

Savez-vous que la gendarmerie sénégalaise menace d’agrafer le sexe de ceux qu’elle attrape lors des manifestations interdites ?
Savez-vous que la gendarmerie sénégalaise frappe ceux qu’elle attrape jusqu’à leur casser le crâne même quand ils n’opposent aucune résistance. La gendarmerie les laisse sans soin jusqu’à ce que du pus se vide de leur crâne.
Savez-vous que quand la gendarmerie sénégalaise arrête des gens dans le cadre de manifestation, quand un des arrêtés est apparenté à un gendarme, la gendarmerie le laisse rentrer chez lui et frappe les autres?
Savez-vous qu’en Casamance la gendarmerie traite de « rebelle » ceux qu’elle attrape lors de manifestations ?
Savez-vous que la gendarmerie a arrêté ceux qui avaient dans leur téléphone portable des photos ou vidéo des balles réelles tirées sur les manifestants et dont l’une à tué Idrissa Goudiaby – que son âme repose en paix et que Dieu l’acceuille en son paradis ?
La gendarmerie sénégalaise aussi torture les manifestants, les blesse et les laisse sans soin pendant 5 jours. Et pourtant le Sénégal a signé des conventions internationales contre les tortues, les traitements inhumains, dégradants et cruels.
Voilà les troubles à l’ordre public dont s’est rendu coupable le président Macky Sall les 17, 18, 19, 20 et 21 juin 2022 en Casamance avec sa voyouterie qui a agi sous le drapeau de la gendarmerie.
Aucun africain du Sénégal, qu’il soit en Casamance, à Kedougou, à Kaolack ou à Saint-Louis ne doit être traité ainsi.
Ce n’est plus de la gendarmerie mais de la voyouterie.
Le président Macky Sall s’est arrangé pour avoir des voyous, des bandits qui se croient tout permis parce qu’ils sont drapés de la tenue de la gendarmerie qu’ils souillent et discréditent ainsi.
Respect et admiration à ces gendarmes intègres, honnêtes, patriotes, respectueux du peuple et de ses droits.
Le 31 juillet prochain, date des élections législatives, il faudra mettre un bulletin contre Macky Sall et Benno Bokk Yakaar, en la mémoire de Idrissa Goudiaby, des 14 morts de 2021, de tous les torturés du régime de Macky Sall.
L’assemblée nationale peut mettre fin à ces pratiques. Je m’y engage avec la liste Yewwi Askan Wi.
Non au néocolonialisme !
Non à la 3e candidature illégale et illégitime !

Laisser un commentaire