A L uneACTUALITESinternational

DIRECT – Guerre en Ukraine: après l’attaque russe sur Vinnytsia, Zelensky dénonce un « acte ouvertement terroriste »

Des frappes russes sur Vinnytsia ont fait au moins 23 morts, jeudi.  La ville est très éloignée des lignes de front, bien à l’ouest de la capitale Kiev. L’Union européenne condamne « dans les termes les plus forts » ce bombardement,  fustigeant le « comportement barbare » de la Russie. Volodymyr Zelensky, le président ukrainien,  réclame un « tribunal spécial » sur les crimes russes.

Ce qu’il faut retenir ce vendredi 15 juillet 2022

– L’Union européenne a condamné jeudi « dans les termes les plus forts » les frappes russes sur la ville ukrainienne de Vinnytsia qui ont fait au moins 23 morts. « Ces atrocités à Vinnytsia sont les dernières d’une longue série d’attaques brutales visant les civils et les infrastructures civiles », indique un communiqué du chef de la diplomatie de l’UE Josep Borrell et du commissaire européen à la gestion des crises Janez Lenarcic. « Il ne peut y avoir aucune impunité pour les violations et crimes commis par les forces russes et leurs responsables politiques. »

– Selon le gouverneur de la région de Lougansk, Serguiï Gaïdaï, « les attaques massives d’artillerie et de mortier se poursuivent (et) les Russes tentent de percer vers Siversk et d’ouvrir la voie vers Bakhmout », où un civil est mort dans des bombardements dans la nuit de mercredi à jeudi.

– L’Union européenne va viser les exportations d’or russe dans son prochain train de sanctions, comme l’avaient décidé les pays du G7 fin juin, a annoncé vendredi le commissaire européen Maros Sefcovic.

– La Corée du Nord a officiellement reconnu les deux régions séparatistes pro-russes de l’est de l’Ukraine comme étant des pays indépendants, a rapporté jeudi matin un média d’Etat nord-coréen. Cette reconnaissance intervient après l’envoi mercredi par le gouvernement de Pyongyang de courriers adressés aux auto-proclamées République populaire de Donetsk et République populaire de Lougansk. Kiev a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec Pyongyang.

08h35 TU: La Russie déclare « indésirabe » le site d’investigation Bellingcat

Moscou a jugé « indésirable » le site d’investigation Bellingcat vendredi, jugeant qu’il représentait une « menace » pour la sécurité du pays, selon les agences russes.

Depuis le début de l’offensive militaire russe en Ukraine le 24 février, les autorités russes ont renforcé la répression des voix critiques du pouvoir, bloquant médias indépendants et réseaux sociaux. Bellingcat, qui a consacré plusieurs articles à cette offensive avait déjà été qualifié d’« agent étranger » par la Russie en 2021.

08h30 TU: l’UE va cibler l’or russe dans ses prochaines sanctions contre Moscou

L’Union européenne va viser les exportations d’or russe dans son prochain train de sanctions, comme l’avaient décidé les pays du G7 fin juin, a annoncé vendredi le commissaire européen Maros Sefcovic, lors d’une réunion des ministres des Affaires européennes à Prague.

Elle va aussi chercher « à fermer les échappatoires » pour ceux qui contournent les précédents trains de sanctions pris contre la Russie en raison de son offensive contre l’Ukraine, a précisé le commissaire. L’UE a déjà adopté six paquets de sanctions, dont un embargo sur l’essentiel du pétrole russe d’ici la fin de l’année.

06h10 TU: les grands argentiers du G20 ouvrent une réunion dominée par la guerre en Ukraine

Les grands argentiers du G20 ont entamé vendredi une réunion en Indonésie qui devrait être dominée par les répercutions de l’invasion de l’Ukraine par la Russie sur l’économie mondiale, au moment où l’inflation accélère et où les perspectives de croissance s’assombrissent.

« Le monde nous observe », a déclaré Sri Mulyani Indrawati, ministre des Finances de l’Indonésie, pays hôte, en ouverture. « Les actions que nous prendrons auront un effet très important sur toutes les nations du monde ».

La réunion de deux jours des ministres des Finances et gouverneurs de banques centrales se tient sur l’île indonésienne de Bali, une semaine après celle des ministres des Affaires étrangères. Ils avaient envoyé une salve d’accusations sur l’invasion de l’Ukraine au chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

05h35 TU: 23 morts au moins dans des frappes russes sur une ville, le chef de l’ONU « atterré »

Le secrétaire général de l’ONU s’est dit « atterré » et l’Union européenne a dénoncé de nouvelles « atrocités » jeudi après des frappes russes sur une ville du centre de l’Ukraine qui ont fait au moins 23 morts, un « acte ouvertement terroriste » pour le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

A Vinnytsia, une ville très éloignée des lignes de front, bien à l’ouest de la capitale Kiev, les images publiées par le service ukrainien des Situations d’urgence montraient des dizaines de carcasses de voitures calcinées et un immeuble d’une dizaine d’étages ravagé par l’explosion et l’incendie ayant suivi.

Les secours ukrainiens ont fait état jeudi soir de 23 morts, 29 disparus, 71 personnes hospitalisées et plus d’une centaine de blessés soignés sur place.

Selon l’armée ukrainienne, « trois missiles » ont touché le parking et cet immeuble commercial du centre de la ville, abritant des bureaux et de petits commerces. Ils ont été tirés depuis des sous-marins en mer Noire, a précisé le porte-parole de l’armée de l’air ukrainienne Iouri Ignat.

« Cette journée démontre une nouvelle fois que la Russie doit être reconnue officiellement comme un Etat terroriste. (…) Aucun autre pays au monde ne se permet de détruire chaque jour des villes paisibles et des vies humaines ordinaires avec des missiles de croisière et de l’artillerie », a déclaré jeudi soir le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

5h30 TU: Pas de restrictions à la vente de matériel agricole à Moscou, dit Washington

Les Etats-Unis ont dit jeudi qu’ils n’interdiraient pas la vente de matériel agricole à la Russie, niant à nouveau les allégations de Moscou selon lesquelles les sanctions occidentales, et non son invasion de l’Ukraine, sont à l’origine de la crise alimentaire mondiale. Le département du Trésor, dans un document officiel sur les exemptions de sanctions, a indiqué qu’il ne stopperait pas les transactions américaines liées à la production, à la vente ou au transport d’équipement agricole.

Conformément aux règles précédentes établies après l’invasion du 24 février, le Trésor a également dit qu’il n’interdirait pas les produits agricoles tels que les engrais, ni les appareils médicaux et les tests Covid-19. L’élargissement des exemptions « vient réitérer que les sanctions américaines contre la Russie en réponse à sa guerre non provoquée et injustifiée contre lUkraine ne font pas obstacle au commerce agricole et médical », selon un communiqué du département du Trésor.

« La guerre du (président russe Vladimir) Poutine a étranglé la production alimentaire et agricole et il a utilisé la nourriture comme arme de guerre », notamment « en volant des céréales et du matériel agricole, et en bloquant les ports de la mer Noire », ajoute le texte. Cette déclaration intervient après de rares signes de progrès entre la Russie et l’Ukraine lors de pourparlers en Turquie sur la possibilité de laisser des cargaisons de denrées quitter l’Ukraine.
L’Ukraine est l’un des principaux exportateurs mondiaux de blé et d’autres céréales. Des millions de tonnes de grain sont actuellement bloquées dans les ports de la région d’Odessa par la présence de navires de guerre russes et celle de mines, placées par Kiev pour défendre ses côtes. Or les prix des denrées alimentaires augmentent un peu partout dans le monde et font peser des risques de famine, en particulier en Afrique.

Bonjour. Et bienvenue dans ce nouveau direct consacré à la guerre en Ukraine.

Laisser un commentaire