A L uneACTUALITESPOLITIQUE

Kédougou et Salémata : BokkGis Gis Liggey « écrase » l’Apr et promet de changer ces localités

La coalition Bokk Gis Gis Liggeey fait un marquage à la culotte à l’Alliance pour la République (APR). Pape Diop et sa coalition ont vidé les rangs de la mouvance présidentielle. Des frustrés ont décidé de travailler avec l’ancien maire de Dakar. Ces derniers estiment que le Président Macky Sall a complètement tourné le dos à leur région.

 » Si nous avons décidé de quitter la mouvance présidentielle c’est pour travailler avec le Président Pape Diop qui est un visionnaire. Je m’adresse à vous chère population, si vous perdez Pape Diop, vous allez le regretter. A partir d’aujourd’hui, on va l’accompagner jusqu’à la victoire finale. Je demande à toute la population de voter pour la coalition bokk Gis Gis », a déclaré Mady Diakhaby, membre démissionnaire de Benno à Kédougou.

Après Kédougou, la caravane de la coalition Bokk Gis Gis Liggeey a poursuivi sa route. Pape Diop accompagné de l’ancien ministre Habib Mbaye et le Président de l’Union pour une Nouvelle République (UNR), Mouhamadou Lamine Massaly, sont arrivés sous le chaud soleil à Salémata. La tête de liste nationale y a rencontré un de ses anciens camarades au PDS. Il s’agit de l’ancien député-maire Kalidou Bâ. « Kalidou Bâ est un homme de valeur », a-t-il lancé à l’endroit de son ami. Ces retrouvaille entre libéraux à Salémata étaient une belle occasion pour la tête de liste départementale de Bokk Gis Gis Liggeey, fils de l’ancien député-maire Kalidou Bâ.

« Une fois élus, nous serons des députés du peuple, debout pour le peuple. Le député est l’interface du peuple et du pouvoir », a déclaré Pape Oumar Bâ qui n’a manqué de faire les éloges de leur tête de liste.

« Pape Diop est un exemple, un travailleur. C’est lui qui finançait le PDS. Il n’a jamais insulté, c’est la raison pour laquelle même le Président Macky Sall l’a décoré commandeur de l’ordre national », a-t-il dit.

Pape Diop est revenu sur les maux de Kédougou avant de proposer des pistes de solutions. «Nous sommes dans l’une des régions les plus riches du Sénégal, mais elle est la plus pauvre. La question à se poser, c’est de savoir pourquoi elle est la plus pauvre ? La région est riche en fer, en or. L’agriculture et l’élevage y sont pratiqués. Malheureusement, l’Etat du Sénégal n’est pas conscient des efforts à faire pour le développement de cette commune», s’est-il interrogé.

Laisser un commentaire