A L uneACTUALITESinternationalPOLITIQUE

DIRECT -Guerre en Ukraine : la Syrie rompt ses relations diplomatiques avec Kiev

Russia's President Vladimir Putin (2nd R), accompanied by Defense Minister Sergei Shoigu (R), meets with his Syrian counterpart Bashar al-Assad (2nd L) in Sochi on November 20, 2017. / AFP PHOTO / SPUTNIK / Mikhail KLIMENTYEV RUSSIA-SYRIA-CONFLICT-DIPLOMACY

La Syrie a annoncé ce mercredi qu’elle rompait ses relations diplomatiques avec Kiev après que l’Ukraine a pris la même mesure suite à la reconnaissance par Damas de l’indépendance des républiques séparatistes pro-russes. À Téhéran, Vladimir Poutine évoque une « avancée » sur les céréales ukrainiennes.

9H30 TU. « Poutine et la Russie sont de plus en plus isolés », selon Washington

La rencontre de Téhéran prouve l’isolement croissant de la Russie d’après John Kirby, qui coordonne la communication de la Maison Blanche sur les questions stratégiques. « Cela montre à quel point M. Poutine et la Russie sont de plus en plus isolés. Ils doivent maintenant se tourner vers l’Iran pour obtenir de l’aide« , a-t-il déclaré.

Le porte-parole du Conseil de sécurité nationale, John Kirby, s'exprime lors d'un point de presse à la Maison Blanche, mardi 19 juillet 2022.

Le porte-parole du Conseil de sécurité nationale, John Kirby, s’exprime lors d’un point de presse à la Maison Blanche, mardi 19 juillet 2022.

M. Kirby a également accusé la Russie de « travailler à l’annexion des territoires ukrainiens » passés sous son contrôle ces derniers mois en utilisant le même « mode d’emploi » que pour la Crimée en 2014. L’ambassade russe aux Etats-Unis a réagi à ces propos en affirmant sur Telegram : « C’est un pur mensonge d’affirmer que l’opération militaire russe vise à conquérir. Nous ramenons la paix dans des territoires libérés« .

8H TU. L’Ukraine veut renverser la vapeur avant l’hiver

Le chef du cabinet de la présidence ukrainienne, Andriï Iermak, a souligné la nécessité pour son pays de renverser la vapeur avant l’hiver pour ne pas permettre aux forces russes de s’installer durablement. « Il est très important pour nous de ne pas entrer dans l’hiver. Après l’hiver, quand les Russes auront plus de temps pour prendre pied, ce sera certainement plus difficile. Ils nous y entraînent. Il est très important pour nous de ne pas leur donner cette possibilité« , a-t-il dit au journal russe Novoïé Vremia.

Pour cela, l’Ukraine réclame aux Occidentaux plus de systèmes d’artillerie de précision et à longue portée, comme les lance-roquettes multiples Himars fournis par les Etats-Unis, affirmant qu’ils pourraient « changer la donne » et permettre une contre-offensive pour repousser l’armée russe dans l’est du pays.

7H15 TU. Gazaprom « remplira pleinement ses obligations »

À propos du gaz, sujet de tension entre Moscou et l’UE, Vladimir Poutine a assuré que le géant russe Gazprom « remplirait pleinement ses obligations » au moment où les livraisons vers l’Europe diminuent. « Gazprom est prêt à pomper autant que nécessaire« , a-t-il déclaré, indiquant que les Occidentaux étaient en difficulté car ils avaient pris des sanctions contre Moscou et « fermé » des canaux de livraison d’hydrocarbures.

6H50 TU. Bilan du mardi 19 juillet : plusieurs villes bombardées par les Russes

À Kramatorsk, dans l’est du pays, un missile est tombé dans un petit jardin entouré de barres d’immeubles, en plein centre-ville, faisant un mort selon le porte-parole de la mairie, tandis qu’un haut responsable de la police a fait état de six blessés.

Les troupes russes ont également touché des bâtiments résidentiels à Avdiivka, Soledar, et Bakhmout, près de Donetsk, selon la présidence ukrainienne, qui recensait « deux frappes de missiles sur Toretsk » et « des bombardements de zones industrielles« .

Un immeuble résidentiel endommagé par une attaque à la roquette à Kramatorsk, dans l'est de l'Ukraine, mardi 19 juillet 2022.

Un immeuble résidentiel endommagé par une attaque à la roquette à Kramatorsk, dans l’est de l’Ukraine, mardi 19 juillet 2022.

Près de Bakhmout, toujours dans l’est du pays, l’armée ukrainienne affirme avoir « repoussé avec succès » plusieurs « tentatives d’assaut« . Les forces russes avancent avoir tué 60 soldats ukrainiens à Dolina, dans la même zone.

Dans la région d’Odessa, au bord de la mer Noire, les forces de Moscou ont tiré sept missiles, blessant au moins six personnes dont un enfant, selon la présidence ukrainienne. Le ministère russe de la Défense a pour sa part affirmé que ses frappes sur Odessa avaient détruit un stock de munitions fournies par les Occidentaux.

6H35 TU. Olena Zelenska en visite aux États-Unis

L’épouse de Volodymyr Zelensky, Olena Zelenska, s’est entretenue mardi à la Maison blanche avec la Première dame des Etats-Unis, Jill Biden. Elle devrait s’exprimer aujourd’hui devant le Congrès américain.  « J’attends de cette visite de la Première dame des résultats significatifs pour l’Ukraine en matière de coopération avec l’Amérique« , a déclaré le président ukrainien.

6H15 TU. Vladimir Poutine évoque une « avancée » sur les céréales ukrainiennes

À Téhéran, où il avait été convié pour des pourparlers avec ses homologues iranien Ebrahim Raïssi et turc Recep Tayyip Erdogan sur la Syrie et l’Ukraine, Vladimir Poutine a affirmé qu’il y avait un progrès sur la question de l’exportation par mer des millions de tonnes de céréales ukrainiennes, qui manquent à l’équilibre alimentaire mondial. Et ce grâce la médiation de la Turquie. Dans la soirée, il a toutefois jeté un doute sur ces avancées, en liant l’exportation de la production agricole ukrainienne à une levée complète des restrictions occidentales sur les céréales russes.

Le président russe Vladimir Poutine, le président iranien Ebrahim Raisi et le président turc Recep Tayyip Erdogan avant leurs entretiens au palais de Saadabad, à Téhéran, mardi 19 juillet 2022.

Le président russe Vladimir Poutine, le président iranien Ebrahim Raisi et le président turc Recep Tayyip Erdogan avant leurs entretiens au palais de Saadabad, à Téhéran, mardi 19 juillet 2022.
Sergei Savostyanov, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP

6H TU. La Syrie rompt ses relations diplomatiques avec l’Ukraine

La Syrie a annoncé ce mercredi qu’elle rompait ses relations diplomatiques avec Kiev après que l’Ukraine a pris la même mesure fin juin suite à la reconnaissance par le gouvernement de Damas de l’indépendance des républiques séparatistes pro-russes.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, avait annoncé le 29 juin mettre fin aux relations diplomatiques avec la Syrie, après que le régime de Damas a reconnu l’indépendance des républiques séparatistes prorusses de Donetsk et de Lougansk, dans l’Est de l’Ukraine, soutenues par Moscou depuis 2014.

Ce n’est pas la première fois que la Syrie exprime son soutien à des territoires dont la Russie reconnaît l’indépendance. En 2018, Damas avait reconnu l’indépendance des régions séparatistes d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud en Géorgie.

Laisser un commentaire