A L uneACTUALITESinternational

DIRECT – Guerre en Ukraine : nouvelle réduction des exportations de gaz russe vers l’Europe, Berlin monte au créneau

La bataille du gaz entre la Russie et l’Occident reprend. Moscou annonce une nouvelle coupe drastique des livraisons de gaz à l’Europe. Kiev espère reprendre ses exportations de céréales « dès cette semaine« .

Ce qu’il faut retenir ce mardi 26 juillet 2022. 

– L’entreprise russe Gazprom annonce une nouvelle réduction drastique des livraisons de gaz vers l’Europe. Ces baisses sont décidées en réponse aux sanctions européennes prises à l’encontre de la Russie suite à l’invasion de l’Ukraine.

06h38 TU. Soledar, théâtre des bombardements. 

De Soledar, il ne reste plus grand chose. Une église, un magasin alimentaire, et une quincaillerie en sous-sol. Toute proche du front, la cité minière de l’est de l’Ukraine, où survivent encore quelque milliers d’âmes, est pilonnée sans trêve depuis plus de trois mois.

Un bombardement russe a complètement détruit ces habitations de la cité minière de Soledar, particulièrement exposée depuis le début de l'invasion russe en Ukraine. 24 mai 2022.

Un bombardement russe a complètement détruit ces habitations de la cité minière de Soledar, particulièrement exposée depuis le début de l’invasion russe en Ukraine. 24 mai 2022.
AP/Andriy Andriyenko

06h28 TU. La République tchèque veut s’émanciper des importations russes de gaz. 

La nouvelle coupe drastique des livraisons de gaz annoncée par Gazprom est « une preuve supplémentaire » que l’Europe doit « réduire sa dépendance dès que possible envers les approvisionnements russes« , a estimé mardi le ministre tchèque de l’Energie, dont le pays assure la présidence tournante du Conseil de l’UE.

L’unité et la solidarité sont les meilleures armes que nous ayons contre (le président russe Vladimir) Poutine et je suis sûr que c’est ce que nous montrerons aujourd’hui.
Jozef Sikela, ministre tchèque de l’Energie

04h00 TU. Baisse des livraisons de gaz russe vers l’Europe : Berlin dénonce une « décision politique ». 

​Le ministère allemand de l’Économie a rétorqué en affirmant qu’il n’y a « aucune raison technique » de procéder à de nouvelles baisses de livraison. Selon Berlin, il s’agit d’un « prétexte » et d’une décision « politique » pour peser sur les Occidentaux dans le cadre du conflit en Ukraine.

03h47 TU. De nouvelles réductions des livraisons de gaz russe vers l’Europe. 

Le géant gazier russe Gazprom a annoncé qu’il réduirait dès mercredi drastiquement, à 33 millions de mètres cubes quotidiens, les livraisons de gaz russe à l’Europe via le gazoduc Nord Stream. Selon l’entreprise, la nécessité de maintenance d’une turbine la pousse à réduire ses exportations de gaz.

Un travailleur biélorusse en service dans une station de compression de gaz du gazoduc Yamal-Europe près de Nesvizh, à environ 130 km (81 miles) au sud-ouest de la capitale Minsk, Biélorussie, le 29 décembre 2006.

Un travailleur biélorusse en service dans une station de compression de gaz du gazoduc Yamal-Europe près de Nesvizh, à environ 130 km (81 miles) au sud-ouest de la capitale Minsk, Biélorussie, le 29 décembre 2006.
(AP Photo/Sergei Grits, Fichier)

03h00 TU. Moscou est en guerre contre une « Europe unie« , selon Zelensky.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky estime que la Russie mène une « guerre gazière ouverte contre l’Europe unie« . Il exige de cette dernière à « riposter » en renforcant les sanctions prises à l’encontre de Moscou.

Laisser un commentaire