A L uneACTUALITESinternationalPOLITIQUE

DIRECT – Guerre en Ukraine : l’ONU appelle à stopper toute attaque « suicidaire » contre des centrales nucléaires en Ukraine

La situation à Zaporijjia est toujours sensible. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a qualifié lundi 8 août de « suicidaire » toute attaque contre des centrales nucléaires et a appelé à l’arrêt des opérations militaires autour de celle de Zaporijjia, en Ukraine, afin que l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) puisse y accéder.

06H33 TU. Les forces pro-russes affirment que l’Ukraine a de nouveau frappé le pont Antonivskiy à Kherson occupée, selon The Guardian.

Un pont clé tenu par les Russes dans la ville occupée de Kherson, dans le sud du pays, a été de nouveau frappé dans la nuit par les forces ukrainiennes, selon des informations de l’administration russe imposée sur place.

« Le coup a été porté sur le pont Antonivskiy. L’équipement des constructeurs qui réparent le pont a brûlé, il n’y a pas de dommages critiques. Mais l’ouverture du pont est légèrement retardée », a déclaré Kirill Stremousov, chef adjoint de l’administration pro-russe imposée à Kherson occupé.

Les affirmations n’ont pas pu être vérifiées de manière indépendante.

02H20 TU. Le chef de l’ONU exige l’arrêt des attaques « suicidaires » contre des centrales nucléaires.

Le secrétaire général de l’ONU a qualifié lundi 8 août de « suicidaire » toute attaque contre des centrales nucléaires et a appelé à l’arrêt des opérations militaires autour de celle de Zaporijjia, en Ukraine, afin que l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) puisse y accéder.

« Toute attaque contre des centrales nucléaires est une chose suicidaire », a dit Antonio Guterres lors d’une conférence de presse à Tokyo.

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, prononce un discours au Japan National Press Club à Tokyo, le lundi 8 août 2022.

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, prononce un discours au Japan National Press Club à Tokyo, le lundi 8 août 2022.
(AP Photo/Eugène Hoshiko)

« J’espère que ces attaques prendront fin. En même temps, j’espère que l’AIEA pourra accéder à la centrale » de Zaporijjia, la plus grande d’Europe, théâtre depuis vendredi  5 août de bombardements dont les belligérants russes et ukrainiens se sont mutuellement accusés, a-t-il ajouté.

Depuis une semaine, le secrétaire général de l’ONU ne cesse de s’inquiéter des risques nucléaires sur l’humanité qui n’est qu’à « un malentendu » ou « une erreur de jugement » de l’« anéantissement nucléaire », avait-il mis en garde le 1er août dans un discours à New York.

Le 6 août, à l’occasion du 77e anniversaire du bombardement atomique à Hiroshima, il avait estimé que l’humanité jouait « avec un pistolet chargé » dans le contexte des crises actuelles à connotation nucléaire.

Laisser un commentaire