A L uneACTUALITESinternational

DIRECT. Guerre en Ukraine: Explosions dans un dépôt de munitions en Crimée

Des explosions dans un dépôt de munitions sur le site d’un aérodrome militaire de la péninsule ukrainienne de Crimée ont fait un mort et des blessés. Les forces russes qui occupent la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia prépareraient son raccordement à la Crimée.

08h00 TU – la vente du premier chargement de céréales exporté par l’Ukraine annulée

Le contrat de vente du premier chargement de céréales exporté par l’Ukraine depuis le début de l’invasion russe au Liban a été annulé en raison du retard de livraison. Le Razoni, cargo battant pavillon sierra-léonais, avait quitté le 1er août le port ukrainien d’Odessa sur la mer Noire avec 26.000 tonnes de maïs, et aurait dû accoster dimanche 8 août dans le port de Tripoli, au Liban.

Le cargo le Razoni dans le détroit du Bosphore à Istanbul, le 3 août 2022.

Le cargo le Razoni dans le détroit du Bosphore à Istanbul, le 3 août 2022.
AP/Khalil Hamra

Le délai de livraison de cinq mois a toutefois « incité l’acheteur et l’expéditeur à s’entendre sur l’annulation de la commande », a expliqué l’ambassade ukrainienne dans un communiqué.

07h00 TU – 13 civils tués dans des bombardements russes dans la région de Dnipropetrovsk

Treize civils ont été tués dans la nuit de mardi à mercredi dans des bombardements russes dans la région de Dnipropetrovsk, dans le centre-est de l’Ukraine, a annoncé le gouverneur Valentin Reznitchenko.

Deux blessés ont succombé à leur blessures, s’ajoutant au bilan de onze morts.

05h00 TU – Les Russes vont raccorder la centrale de Zaporijjia à la Crimée

Les forces russes qui occupent la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia préparent son raccordement à la Crimée, presqu’île annexée par Moscou en 2014. Selon l’opérateur ukrainien Energoatom, la procédure de cette réorientation de la production électrique endommagerait la centrale.

« Les militaires russes présents dans la centrale nucléaire de Zaporijjia mettent en œuvre le programme de (l’opérateur russe) Rosatom visant à raccorder la centrale aux réseaux électriques de Crimée« , a dit le président d’Energoatom, Petro Kotin, à la télévision ukrainienne.

« Pour ce faire, il faut d’abord endommager les lignes électriques de la centrale reliées au système énergétique ukrainien. Du 7 au 9 août, les Russes ont déjà endommagé trois lignes électriques. En ce moment, la centrale fonctionne avec une seule ligne de production, ce qui est un mode de travail extrêmement dangereux« , a-t-il ajouté.

« Lorsque la dernière ligne de production sera débranchée, la centrale sera alimentée par des groupes électrogènes fonctionnant au diesel. Tout dépendra alors de leur fiabilité et des stocks de carburant« , a aussi prévenu Petro Kotin.

Située près de la ville d’Energodar sur le fleuve Dniepr, non loin de la péninsule ukrainienne de la Crimée (sud), la centrale, la plus grande d’Europe, possède six des 15 réacteurs ukrainiens, capables d’alimenter quatre millions de foyers. Elle est passée sous contrôle des troupes russes le 4 mars, peu après le début de l’invasion de l’Ukraine le 24 février.

03h00 TU – la Hongrie, la Slovaquie et la République tchèque privés de pétrole russe

L’entreprise russe responsable du transport des hydrocarbures, Transneft, a annoncé que les livraisons de pétrole russe par le territoire ukrainien à destination de la Hongrie, de la Slovaquie et de la République tchèque, États membres de l’Union européenne dépourvus d’accès à la mer, ont été interrompues le 4 août.

Un ingénieur vérifie la pipeline de Druzhba, au sein de la plus grosse raffinerie en Hongrie,  à Szazhalombata.

Un ingénieur vérifie la pipeline de Druzhba, au sein de la plus grosse raffinerie en Hongrie,  à Szazhalombata.
AP/Bela Szandelszky

Transneft a expliqué que le paiement portant sur le droit de transit par l’Ukraine pour le mois d’août, effectué le 22 juillet, avait été refusé le 28 juillet à cause de l’entrée en vigueur de certaines sanctions contre la Russie.

Il s’agit des approvisionnements via une branche de l’oléoduc Droujba traversant l’Ukraine et qui dessert les trois pays concernés. Les livraisons à la Pologne et à l’Allemagne, à travers le Bélarus, « se poursuivent » en revanche « normalement », a assuré Transneft.

02h00 TU – Explosions dans un dépôt de munitions en Crimée

Des explosions dans un dépôt de munitions sur le site d’un aérodrome militaire de la péninsule ukrainienne de Crimée ont fait un mort et des blessés. Annexée par la Russie, la péninsule a arrêté ses livraisons de pétrole via l’Ukraine.

L’armée russe a affirmé qu’aucun tir ni bombardement n’avait été à l’origine de ces déflagrations, d’abord signalées par les autorités de la presqu’île. Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montraient une boule de feu se former après une forte déflagration, tandis que d’épaisses volutes de fumée noire s’élevaient dans le ciel et que des vacanciers paniqués quittaient la plage située à proximité.

Sur Twitter, le média britannique Sky news a relayé une vidéo montrant des Russes en vacances sur la presqu’île, qui évacuent la plage constatant les explosions au loin.

« Plusieurs munitions destinées à l’aviation ont explosé dans un dépôt situé sur le territoire de l’aérodrome militaire de Saki, près de la localité de Novofiodorovka« , a déclaré dans un communiqué l’armée russe.

Laisser un commentaire