A L uneACTUALITESinternational

DIRECT .Guerre en Ukraine : l’aluminium russe affaibli par les sanctions économiques

Les sanctions économiques imposées à la Russie depuis le début de la guerre en Ukraine se font sentir. Ce 12 août, le géant russe de l’aluminium Rusal annonce un bénéfice net en fort recul au premier semestre. Selon l’entreprise, les sanctions internationales ont abouti à une baise de la demande d’aluminium en Russie.

7h30 TU. L’industrie de l’aluminium russe subit les conséquences des sanctions internationales. 
Le géant russe de l’aluminium Rusal indique être affecté par les sanctions internationales provoquant notamment une demande russe en berne. Le groupe annonce un bénéfice net en fort recul au premier semestre, de 16,7% sur un an. Cela correspond à 1,68 milliards de dollars, selon un communiqué.

Fondé par l’oligarque Oleg Deripaska, le groupe souligne que « les tensions géopolitiques croissantes depuis février 2022 ont fait considérablement augmenter la volatilité sur les marchés de matières premières et de devises« . Ces tensions provoquées par l’offensive russe en Ukraine en cours depuis le 24 février et les sanctions internationales contre Moscou qui l’ont suivie « ont affecté de manière négative les activités des entreprises russes dans différents secteurs de l’économie en aboutissant à une baisse de la demande d’aluminium en Russie« , selon le communiqué.

6h20 TU. Le travail agricole reprend son cours dans la région du Donesk 

Halyna Borysenko, à gauche, et Oleksandr Piatachenko poussent des vaches dans leurs stalles afin de les traire, à la ferme laitière de KramAgroSvit à Dmytrivka, dans la région du Donetsk à l’est de l’Ukraine le 10 août 2022.

AP Photo/David Goldman

Le travail agricole a pris un coup lorsque plusieurs villes où le lait est distribué ont été prises par les forces russes et sont désormais occupées.

5h25 TU. Quels sont les enjeux autour de la centrale de Zaporijjia ? 

La centrale nucléaire de Zaporijjia est une des plus grandes d’Europe. Passée sous le contrôle des Russes depuis mai, elle a été bombardée le 11 août.  Russes et Ukrainiens se rejettent, une nouvelle fois la responsabilité. Le conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni en urgence pour évoquer le dossier. Les détails de notre journaliste Téa Bazdarevic.

5h10 TU. Réunion des Russes sur les mesures de sécurité dans le Donbass. 

Dmitry Medvedev, à la tête du Conseil de Sécurité russe et du Parti Russie uni et Alexander Bortnikov du Service de Sécurité Fédéral prennent par à une réunion sur les mesures sécuritaires dans le Donbass, à Luhansk, le 11 août 2022.

Sputnik Pool Photo via AP

3h50 TU. L’AIEA craint une aggravation de la situation sur la centrale de Zaporijjia.
L’Ukraine et la Russie s’accusent mutuellement du bombardement du site de la centrale nucléaire de Zaporijjia le 11 août. Le patron de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) demande de pouvoir y accéder « aussi vite que possible » au cours d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité.

« La situation s’aggrave (…), plusieurs capteurs de radiation ont été endommagés« , tout comme « la station de pompage des eaux usées« , relève la compagnie d’Etat ukrainienne Energoatom, selon laquelle des frappes se sont produites près d’un réacteur et « à proximité directe d’un dépôt de substances radioactives« .

« À l’heure actuelle, aucune contamination n’a été relevée à la station et le niveau de radioactivité est normal« , a toutefois affirmé Evguéni Balitski, le chef de l’administration civile et militaire mise en place dans cette région du sud-est de l’Ukraine occupée par les Russes, soulignant que « plusieurs tonnes » de déchets radioactifs sont stockés sur place.

Laisser un commentaire