A L uneACTUALITESinternational

Direct. Incendie de ce Vendredi 12 Août: Gironde, Jura, Bretagne… Le point sur les principaux incendies

Les jours se suivent et se ressemblent cet été. Ce vendredi 12 août est marqué par différents incendies en cours, un peu partout en France. Le plus important reste celui en Gironde, où 7 400 hectares ont brûlé dans le secteur de Landiras. Mais la situation reste généralement tendue sur l’ensemble du territoire. À tel point qu’Emmanuel Macron a annoncé jeudi que la France allait bénéficier du renfort d’autres pays européens pour faire face aux incendies.

 

On fait le point sur les différents incendies qui sévissent en France :

Gironde : 7 400 hectares brûlés

C’est le plus grand feu en cours en France.Démarré mardi, l’incendie dans le secteur de Landiras, en Gironde, a déjà brûlé 7 400 hectares selon la préfecture ce vendredi matin.

Et la météo ce vendredi, où les températures dans cette zone monteront aux alentours de 37 °C après avoir atteint 41 °C la veille, ne devrait pas améliorer les choses, ni le travail des pompiers. Un millier de soldats du feu sont actuellement mobilisés. Élisabeth Borne et Gérald Darmanin se sont rendus sur place jeudi.

Face à la progression des flammes depuis trois jours, 10 000 personnes ont été évacuées jusque-là. Le préfet délégué de Nouvelle Aquitaine, Martin Guespereau, a tenu à rappeler jeudi soir que « le périmètre de feu à garder » est « très grand »« de presque 40 km ».

Jura : les incendies « les plus importants depuis les années 1990 »

Deux incendies de forêt ont dévoré environ 660 hectares dépuis mardi dans le sud du Jura, où la progression de l’un des feux a pu être « ralentie » alors que l’autre est « fixé », a annoncé jeudi la préfecture.

Au total, 153 sapeurs-pompiers sont mobilisés, issus du Jura et renforcés par des éléments de l’Ain, de Côte-d’Or, du Doubs, du Haut-Rhin, de Moselle, de Saône-et-Loire et de l’Yonne. 32 gendarmes ont aussi participé aux opérations dans la nuit de jeudi à vendredi.

De nouveaux renforts des départements de l’Ain, du Doubs, de la Haute-Marne, de la Haute-Saône, de la Saône-et-Loire, du Territoire de Belfort sont arrivés jeudi en fin d’après-midi, précise la préfecture du Jura.

Ces deux incendies sont « les plus importants depuis les années 1990 » dans le Jura, selon les pompiers.

Bretagne : 200 ha brûlés dans la mythique forêt de Brocéliande

Un feu s’est déclaré cette nuit dans la forêt de Brocéliande, aussi appelée forêt de Paimpont dans le Morbihan. 200 hectares ont déjà brûlé selon les informations du compte Twitter Feux de forêt, dédié à la lutte contre les feux en France.

Plus de 200 pompiers sont mobilisés ce vendredi matin pour tenter de maîtriser l’incendie qui s’est déclaré à Campénéac, commune à la frontière entre le Morbihan et l’Ille-et-Vilaine.

Ardèche : 250 ha partis en fumée

L’incendie qui s’est déclaré mercredi à Lagorce, dans le sud de l’Ardèche, est toujours en cours ce vendredi 12 août. Pour l’heure, il a ravagé au moins 250 hectares et près de 210 pompiers seraient mobilisés. Mais selon Le Dauphine Libéré, de nombreux départs de feu se sont déclarés dans la soirée de jeudi, puis dans la nuit.

Maine-et-Loire : quelques départs de feu

À Clefs comme à Beaulieu-sur-Layon, les incendies sont fixés depuis jeudi. Mais la vigilance demeure : d’autres feux de moindre importance s’étaient déclarés à Vivy, près de Saumur, et à Chemillé, au nord de Cholet. Au total, plus de 1 400 hectares ont brûlé dans le département depuis le début des incendies lundi midi.

Aveyron : les feux fixés

Dans l’Aveyron, la préfecture a annoncé jeudi soir dans un communiqué que les deux feux aux alentours des communes de Mostuéjouls et Rivière-sur-Tarn ont été fixés sur l’ensemble de la zone. «Les habitants des villages de Boyne et de Mostuéjouls peuvent regagner leur domicile, en raison de l’absence de risque», informe ce vendredi matin la préfecture. Quelque 500 habitants avaient en effet été évacués.

 

 

Quelque 730 hectares ont été brûlés au total, souvent dans des zones difficiles d’accès entre le causse de Sauveterre et les gorges du Tarn, ce qui a compliqué l’action des pompiers mobilisés.

Laisser un commentaire