A L uneACTUALITESinternationalPOLITIQUE

DIRECT.Guerre en Ukraine : Antonio Guterres rencontre Volodymyr Zelensky et Recep Tayyip Erdogan

Le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres doit rencontrer les présidents ukrainien Volodymyr Zelensky et turc Recep Tayyip Erdogan à Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine ce jeudi 18 août. A Kharkiv, une frappe russe a fait au moins sept morts ce mercredi 17 août.

07H40 TU. Quatre morts dans de nouvelles frappes russes sur Kharkiv et sa région.

Quatre personnes ont été tuées et 20 blessées jeudi 18 août au matin dans des frappes russes ayant touché Kharkiv et une autre ville proche, dans le nord-est de l’Ukraine, selon les autorités régionales, au lendemain de frappes ayant fait sept morts.

« Autour de 04H30 (01H30 GMT), l’ennemi a lancé huit missiles de la ville de Belgorod (en Russie) vers Kharkiv », a indiqué sur Telegram le gouverneur de la région, Oleg Sinegoubov, indiquant que ces missiles s’étaient abattus sur plusieurs quartiers de la ville.

« Dans le quartier de Slobidsky, un des missiles a touché un immeuble résidentiel. Le bâtiment est partiellement détruit. Selon les données préliminaires, deux personnes sont mortes, 18 ont été blessées dont deux enfants », a-t-il indiqué.

Il a ajouté qu’une attaque de missiles avait aussi touché la ville de Krasnograd vers 04H00, environ 80 kilomètres au sud de Kharkiv, faisant deux autres morts.

« Plusieurs immeubles résidentiels ont été détruits, plus de 10 bâtiments endommagés. Deux civils ont été tués, deux blessés dont un enfant de 12 ans », a-t-il indiqué.

Ces frappes interviennent alors que le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, le président turc Recep Tayyip Erdogan et l’ukrainien Volodymyr Zelensky doivent se rencontrer jeudi à Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine.

06H55 TU. La Russie dit n’avoir pas déployé « d’armes lourdes » dans la centrale nucléaire de Zaporijjia.

L’armée russe assure n’avoir pas déployé « d’armes lourdes » dans et autour de la centrale nucléaire de Zaporijjia, sous contrôle de Moscou dans le sud de l’Ukraine et touchée récemment par des frappes.

« Nous soulignons que les troupes russes n’ont pas d’armes lourdes dans l’enceinte de la centrale et dans les zones avoisinantes. Seules des unités assurant la sécurité se trouvent là-bas », a indiqué le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

« Les forces armées russes prennent toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de la centrale nucléaire de Zaporijjia », a poursuivi le ministère.

Selon Moscou, des unités d’artillerie ukrainiennes prévoient de tirer sur la centrale pour ensuite accuser la Russie d’avoir causé un accident nucléaire.

06H35 TU. La Russie dit que l’Ukraine prépare une « provocation » lors de la visite du chef de l’ONU à la centrale nucléaire de Zaporijjia​.

Le ministère russe de la Défense accuse l’Ukraine de prévoir une « provocation » à la centrale nucléaire de Zaporizhzhia le 19 août, lors de la visite prévue du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guteres, selon l’agence de presse russe RIA.

Dans un communiqué, le ministère a déclaré qu’il n’y avait pas d’armes lourdes dans la centrale nucléaire sous contrôle russe, ni dans les districts voisins.

L’usine a été la cible de tirs à plusieurs reprises ces dernières semaines, l’Ukraine et la Russie se reprochant mutuellement le bombardement.

L’Ukraine a déclaré que la Russie avait déployé de l’artillerie dans et autour de l’usine.

08H33 TU. L’Ukraine dit que les combats sont « dans l’impasse » avant la visite du chef de l’ONU​.

Les forces ukrainiennes déclarent qu’elles ont repoussé une attaque russe dans la région sud de Kherson. Le nombre de morts dans les bombardements russes de la ville de Kharkiv, dans le nord-est de l’Ukraine, a augmenté alors que la guerre se poursuit sans relâche depuis près de six mois.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, rencontrera le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy et le président turc Tayyip Erdogan plus tard, dans la ville de Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine.

08H02 TU. Un autre navire céréalier quitte l’Ukraine, selon le ministère turc de la Défense​.

Un autre navire transportant des céréales a quitté le port ukrainien de Tchernomorsk, a annoncé le ministère turc de la Défense, portant à 25 le nombre total de navires devant quitter les ports ukrainiens de la mer Noire dans le cadre d’un accord d’exportation de céréales négocié par l’ONU.

Le I Maria, battant pavillon du Belize, était chargé de maïs, a-t-il ajouté, ajoutant que quatre autres navires arriveront jeudi 18 août dans les ports ukrainiens pour être chargés de céréales.

04H47 TU. La Chine va envoyer des troupes en Russie pour des exercices militaires conjoints.

Pékin va envoyer des troupes en Russie pour participer à des exercices militaires conjoints à la fin du mois, afin d’« approfondir la coopération » entre les deux armées, a annoncé le ministère chinois de la Défense.

La Chine et la Russie entretiennent des liens étroits en matière de défense et Pékin a indiqué vouloir porter les relations bilatérales « à un niveau plus élevé », malgré les condamnations internationales suscitées par la guerre en Ukraine.

Selon un communiqué diffusé mercredi, la Chine va participer aux exercices annuels « Vostok » – prévus du 30 août au 5 septembre selon Moscou – dans le cadre de sa coopération avec la Russie.

« L’objectif est d’approfondir la coopération pratique et amicale avec les armées des pays participants, d’accroître le niveau de collaboration stratégique entre les parties participantes et de renforcer la capacité à répondre aux diverses menaces pour la sécurité », indique le ministère de la Défense dans le communiqué.

Mais Pékin assure que sa participation aux exercices militaires est « sans aucun rapport avec la situation actuelle au niveau régional et international ». Il s’agit des deuxièmes exercices menés conjointement par la Chine et la Russie cette année.

Washington s’inquiète régulièrement du rapprochement entre la Chine et la Russie, estimant que cela met en danger la sécurité mondiale. Interrogé sur la participation chinoise à ces exercices conjoints, le porte-parole du département d’Etat, Ned Price, a toutefois indiqué que les Etats-Unis n’avaient pas d’« interprétation particulière ».

« La plupart des pays concernés participent aussi régulièrement à un large éventail d’exercices et d’échanges militaires avec les Etats-Unis », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

03H23 TU. Guterres et Erdogan rencontrent Zelensky, au moins 7 morts à Kharkiv.

Le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres doit rencontrer les présidents ukrainien Volodymyr Zelensky et turc Recep Tayyip Erdogan à Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine, presque six mois après son invasion par la Russie, dont une frappe mercredi 17 août à Kharkiv a fait au moins sept morts.

Les trois hommes discuteront du récent accord sur l’exportation des céréales ukrainiennes mais aussi « du besoin d’une solution politique à ce conflit », a précisé le porte-parole de l’ONU Stephane Dujarric. « Je n’ai aucun doute (sur le fait) que la question de la centrale nucléaire (de Zaporijjia) et d’autres seront également abordées ».

Dans sa traditionnelle déclaration du soir, Volodymyr Zelensky a indiqué que Antonio Guterres était « déjà arrivé en Ukraine. Nous travaillerons ensemble pour parvenir aux résultats nécessaires pour l’Ukraine ».

Le secrétaire général doit également s’entretenir en bilatéral avec Volodymyr Zelensky. Il a ensuite prévu de se rendre vendredi à Odessa, un des trois ports utilisés dans le cadre de l’accord d’exportation de céréales, avant de se rendre en Turquie pour visiter le Centre de coordination conjointe (CCC) chargé de superviser cet accord.

Laisser un commentaire