A L uneACTUALITESFAITS DIVERS

KAWTEIFF/Détournement- Malick Ndiaye, directeur général de la Banque agricole a déposé une plainte à la Division des investigations criminelles (DIC) pour…

Un détournement d’au moins 300 millions de francs CFA a été observé à la Banque agricole (ex-Caisse nationale de crédit agricole, CNCAS). Selon les dernières informations, le directeur général de la Banque a déposé une plainte à la Division des investigations criminelles (DIC) pour signaler le détournement dans l’établissement qu’il dirige. Le montant pourrait atteindre 500 millions.

Le directeur général de la Banque agricole (ex-Caisse nationale de crédit agricole, CNCAS),Malick Ndiaye, a déposé une plainte à la Division des investigations criminelles (DIC) pour signaler un détournement d’au moins 300 millions de francs CFA dans l’établissement qu’il dirige. Le montant pourrait atteindre 500 millions.

Selon la source,  le patron de la Banque agricole a découvert le trou lors d’un audit interne. Il a alerté le Conseil d’administration avant de saisir la DIC. D’après le journal les soupçons se sont orientés vers Birima Diouf, le responsable des Grands comptes, des Institutions et des Projets de l’Etat au niveau de la Banque agricole. Convoqué par les enquêteurs, jeudi 11 août, pour une audition, ce dernier a disparu dans la nature la veille.

Le mis en cause  est présenté comme un «as de l’informatique». Et pour faire ses forfaits, il procédait à des recharges de cartes bancaires prépayées à partir des ordinateurs de ses collègues en utilisant leur mot de passe. A cet effet, il pompait chaque vendredi dix millions de francs CFA dans chaque machine», confie la source  qui indique qu’il pouvait ainsi se retrouver chaque semaine avec 40 millions.

Le journal rapporte que le mis en cause aurait «bénéficié de la complicité d’au moins quatre agents» dont les identités n’ont pas été révélées. Et la DIC est aux trousses de Birima Diouf. Elle a émis un signalement à la Police des airs et des frontières.

source:Walf-groupe

Laisser un commentaire