A L uneACTUALITESPOLITIQUE

L’ancien Premier ministre affirme:«Le palais de la République est devenu, par la force des choses, une permanence bis de l’Apr»

Abdoul Mbaye s’insurge contre l’audience accordée samedi dernier par le président de la République, au palais de la République, aux députés de la mouvance présidentielle, élus lors des élections législatives du 31 juillet dernier.  L’ancien Premier ministre affirme que Macky Sall ne change pas et poursuit son projet de «déstructuration» de l’Etat de droit. «Les députés de sa coalition sont reçus au palais de la République. Les directeurs généraux sont tancés pour implication politicienne insuffisante aux dépends du fonctionnement des sociétés qu’ils dirigent et de l’intérêt général», dénonce le fondateur de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act).

Il faut dire que le palais de la République est devenu, par la force des choses, une permanence bis de l’Apr, le parti présidentiel et de la coalition Benno Bokk Yakaar. A la veille des élections locales de janvier dernier jusqu’à présent, Macky Sall y reçoit des militants et y organise régulièrement des réunions politiques. La dernière en date, est la réunion organisée, samedi dernier, avec les nouveaux députés de sa coalition. Une réunion partisane qui devrait être organisée au siège de son parti pour respecter le caractère républicain du palais présidentiel. On se souvient de l’audience qu’il avait accordée au mandataire de Pastef de Matam qui avait fui avec les dossiers de candidatures des responsables de ce parti. Depuis, il reçoit des jeunes, des femmes, des retraités, des artisans politiquement colorés. Pourtant, son parti dispose un siège flambant neuf. Macky Sall ne fait que copier son prédécesseur. Abdoulaye Wade avait également fait du palais présidentiel une deuxième permanence du Pds.

Laisser un commentaire