A L uneACTUALITESinternationalPOLITIQUE

DIRECT.Guerre en Ukraine : Une équipe de l’AIEA fait route vers la centrale de Zaporijjia

Le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a indiqué qu’une mission sur le site de la centrale nucléaire de Zaporijjia « plus tard cette semaine. » L’ancien président russe, Dmitri Medvedev, a évoqué une hausse du prix du gaz d’ici la fin de l’année. La ville de Kharkiv a de nouveau été bombardée.

Lundi 29 août

08h17 TU. Le G7 exige un accès « en toute liberté » de l’AIEA à la centrale de Zaporijjia.

Les pays du G7 se disent « profondément préoccupés » par les risques d’accident nucléaire dans la centrale ukrainienne de Zaporijjia. Ils demandent la garantie de l’accès « en toute liberté » du personnel de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) au site.

« Nous soulignons que toute tentative de la Russie de déconnecter la centrale du réseau électrique ukrainien serait inacceptable« , prévient, en outre, dans une déclaration, le groupe des directeurs du G7 sur la non-prolifération.

Il souligne également que la centrale nucléaire ne devait « pas être utilisée pour des activités militaires ou le stockage de matériel militaire. »

07h57 TU. Des explosions relevées dans ville d’Energodar.

La ville d’Energodar, où se situe la centrale nucléaire de Zaporijjia, a été la cible de frappes, hier soir, selon le maire, Dmytro Orlov.

Le conseiller auprès du ministre des Affaires intérieures de l’Ukraine, Anton Gerashchenko, a partagé des vidéos de feux au milieu de la localité, sur son compte Twitter.

06h12 TU. Dmitri Medvedev menace d’augmenter le prix du gaz d’ici la fin de l’année.

Sur sa chaîne Telegram, le vice-président du Conseil de sécurité russe, Dmitri Medvedev, prévoit d’augmenter le prix de vente du gaz d’ici la fin 2022. « En raison de la hausse du prix du gaz à 3 500 € par millier de mètres cubes, je suis contraint de porter le coût prévisionnel à 5 000 € d’ici fin 2022. Avec mes cordiales salutations. », a-t-il écrit, dimanche.

06h04 TU. La ville de Kharkiv bombardée dans la soirée.

Selon le média ukrainien indépendant, Hromadske, la Russie a bombardé la ville de Kkarkiv, hier soir. Les frappes ont détruit un bâtiment administratif sans faire de vicitime, a indiqué le maire de la ville, Ihor Terekov.

05h51. « L’Ukraine se souvient de tout », déclare Volodymyr Zelensky.

Dans son adresse vidéo quotidienne sur Telegram, dimanche soir, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a rappelé qu’habituellement « le dernier week-end d’été, deux fêtes sont célébrées : le Jour de la ville de Donestk et le Jour des Mineurs. En 2014, tout a changé à Donetsk à cause des occupants. Et cette année, c’est toute l’Ukraine qui n’aura pas de vacances.  »

Promet que les choses rentreront dans l’ordre. « Mais nous n’avons pas oublié et n’oublierons aucune de nos villes et aucun de nos citoyens […] L’Ukraine reviendra. C’est certain. La vie reprendra son court. La dignité des habitants du Donbass reviendra […] L’Ukraine se souvient de tout. »

05h44 TU. L’Europe divisée quant à l’interdiction des visas russes. 

Le débat agite la rentrée européenne. Faut-il tout bonnement Interdire l’Europe aux touristes russes ou alorsen limiter drastiquement l’accès ? La sanction est réclamée par Kiev mais les Européens sont en mal de consensus à ce sujet.

Celui-ci sera discuté lors de la réunion des ministres européens des Affaires étrangères qui s’ouvre mardi 30 août à Prague. Les pays les plus offensifs (Pays baltes, Pologne et Finlande) espèrent une position commune des Vingt-Sept sur cette mesure, qui serait inédite dans l’histoire de l’UE.

En revanche, le chancelier allemand, Olaf Scholz, estime qu’une une limitation des visas touristiques pénaliserait « tous les gens qui fuient la Russie parce qu’ils sont en désaccord avec le régime russe. »

Le chef de la diplomatie de l’Union, Josep Borrell, pense lui aussi qu »’interdire à tous les Russes d’entrer en Europe n’est pas une bonne idée« .

04h46 TU. Une équipe de l’AIEA en route vers la centrale de Zaporijjia.

Le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a annoncé être en route vers la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia.

« Le jour est venu, la mission de l’AIEA vers Zaporijjia est désormais en route. Nous devons protéger la sécurité de l’Ukraine et de la plus grande centrale d’Europe« , a écrit Rafael Grossi sur Twitter. Il a précisé que la mission arriverait sur place « plus tard cette semaine« .

Ce dernier réclamait depuis plusieurs mois de pouvoir se rendre sur les lieux.

La centrale de Zaporijjia est occupée par les troupes russes depuis début mars.

Kiev et Moscou s’accusent mutuellement de procéder à des bombardements à proximité du complexe, près de la ville d’Energodar, sur le fleuve Dniepr, et de mettre ainsi le site en péril.

Laisser un commentaire