A L uneACTUALITESinternational

DIRECT. Guerre en Ukraine : « combats intenses » vers Kherson, Gazprom réduit ses livraisons à la France

Des « combats intenses » entre les forces ukrainiennes et l’armée russe se déroulent dans la « quasi totalité » de la région occupée de Kherson, où les troupes de Kiev ont lancé une contre-offensive, a indiqué la présidence ukrainienne. L’énergéticien français Engie a annoncé que le géant russe Gazprom l’avait informé de réductions supplémentaires et immédiates de ses livraisons de gaz.

8H TU. Cinq morts dans des bombardements russes sur Kharkiv 

Au moins cinq personnes ont été tuées et quatre autres blessées mardi dans des bombardements russes ayant visé le centre de Kharkiv, la deuxième ville d’Ukraine, a annoncé le gouverneur régional. « Les occupants russes ont bombardé les quartiers du centre de Kharkiv. Il y a des dégâts« , a déclaré Oleg Synegoubov en annonçant le bilan des victimes sur Telegram, appelant les habitants à se mettre à l’abri.

Deuxième plus grande ville d’Ukraine avec près de 1,4 million d’habitants avant la guerre, Kharkiv est régulièrement bombardée par les forces russes, qui n’ont cependant jamais réussi à s’en emparer. Ces bombardements interviennent alors que les forces ukrainiennes ont annoncé lundi avoir lancé une contre-offensive dans le sud du pays, destinée à reprendre la région de Kherson, occupée par l’armée russe.

TV5MONDE

7H15 TU. Engie annonce que Gazprom réduit encore ses livraisons à la France

L’énergéticien français Engie a annoncé mardi que le géant russe Gazprom l’avait informé de réductions supplémentaires et immédiates de ses livraisons de gaz auprès de lui « en raison d’un désaccord entre les parties sur l’application de contrats« .

Les livraisons de gaz russe à Engie avaient déjà considérablement diminué depuis le début du conflit en Ukraine, passant récemment à seulement 1,5 TWh par mois. Ce chiffre est à rapporter à des approvisionnements « totaux annuels en Europe supérieurs à 400 TWh« , ajoute le principal fournisseur de gaz en France, dont l’État français détient près de 24%. Le groupe rappelle avoir déjà mis en place des mesures pour pouvoir fournir ses clients même en cas d’interruption des flux de Gazprom.

Jeudi, les stocks de gaz de la France ont dépassé le seuil de 90% de remplissage pour l’hiver, selon la plateforme européenne Agregated Gas Storage Inventory (AGSI) et la France est en bonne route pour tenir son objectif de 100% d’ici novembre.

7H TU. Des « combats intenses » dans « la quasi totalité » de la région de Kherson

Des « combats intenses » entre les forces ukrainiennes et l’armée russe se déroulent dans la « quasi totalité » de la région occupée de Kherson, où les troupes de Kiev ont lancé une contre-offensive, a annoncé mardi la présidence ukrainienne.

« De puissantes explosions ont eu lieu toute la journée de lundi et toute la nuit dans la région de Kherson. De violents combats se déroulent sur la quasi-totalité du territoire de la région« , a indiqué la présidence dans son briefing matinal, ajoutant que les troupes ukrainiennes « ont lancé des actions offensives dans diverses directions« .

Les autorités ukrainiennes avaient annoncé lundi avoir lancé une contre-offensive dans cette région du Sud du pays, occupée par la Russie depuis le début du conflit en février, pour reprendre le contrôle de la ville de Kherson. Essentielle pour l’agriculture, cette région est aussi stratégique car limitrophe de la péninsule de Crimée, annexée par Moscou en mars 2014 et utilisée comme base arrière pour l’invasion.

5H30 TU. Une attaque russe contre la ville de Zaporijjia, dans le sud du pays

Le gouverneur de la région de Zaporijjia, Oleksandre Staroukh, a fait savoir mardi à l’aube que la Russie avait lancé une attaque avec des missiles contre la ville éponyme. « D’après les premières informations, il n’y a aucune victime. Jusqu’à présent, aucun dégât important sur les infrastructures n’a été repéré« , a-t-il indiqué. C’est dans cette région que des experts de l’AIEA sont attendus. L’organisme onusien a en effet annoncé envoyer une mission, conduite par son directeur général Rafael Grossi, à la centrale de Zaporijjia. Elle doit visiter « plus tard cette semaine » ces installations.

Laisser un commentaire