A L uneACTUALITESinternational

DIRECT .Guerre en Ukraine : L’Agence internationale de l’énergie atomique maintient la visite de la centrale de Zaporijjia​, malgré les hostilitéstient la visite de la centrale de Zaporijjia

L’Agence internationale de l’énergie atomique a annoncé ce jeudi 1er septembre au matin maintenir son inspection de la centrale nucléaire de Zaporijjia. Son président a souligné l’activité militaire, au milieu des accusations réciproques de bombardements.

08h14 TU. Selon le Comité International de la Croix Rouge, « il est temps d’arrêter de jouer avec le feu »

Le CICR a appelé à l’arrêt de toutes les opérations militaires autour de la centrale de Zaporijjia, prévenant qu’une attaque serait « catastrophique« . D’après le directeur, « la moindre erreur de calcul pourrait provoquer des ravages que nous regretterions pendant des décennies« .

08h07 TU. Un médecin volontaire britannique tué en Ukraine
Un Britannique qui s’était rendu en Ukraine comme médecin volontaire a été tué. Sa famille l’a indiqué dans le cadre d’une campagne de financement participatif pour rapatrier son corps.

06h14 TU. Moscou accuse l’armée ukrainienne d’avoir mené un débarquement de « saboteurs » près de la centrale de Zaporijjia​

Le ministère russe de la Défense a indiqué dans un communiqué : « vers 6h00 heures (03h00 GMT) deux groupes de saboteurs de l’armée ukrainienne, jusqu’à une soixantaine de personnes, ont débarqué à bord de sept embarcations (…) à trois kilomètres au nord-est de la centrale nucléaire de Zaporijjia« . Il dit avoir pris « des mesures pour anéantir l’ennemi« .

05h58 TU. L’AIEA maintient la visite de la centrale nucléaire malgré des hostilités

« Il y avait des activités militaires, y compris ce matin, il y a quelque minutes » mais « nous ne arrêtons pas, nous bougeons« , a déclaré le directeur général Rafael Grossi à la presse, dans la ville de Zaporijjia, située à environ 120 kilomètres de la centrale. « Nous allons commencer immédiatement l’évaluation de la situation sécuritaire à la centrale« , a-t-il ajouté.

05h37 TU. L’Ukraine accuse à nouveau la Russie de bombarder l’itinéraire de l’AIAE
Le maire en exil de Energodar a accusé Moscou de s’attaquer à sa ville. « Les Russes effectuent des frappes d’artillerie sur l’itinéraire par lequel la mission de l’AIEA doit aller vers la centrale de Zaporijjia« , a-t-il affirmé. Il a soutenu que la délégation ne pouvait pas « continuer sa voie » vers la centrale « pour des raisons de sécurité« .

03h56 TU. Moscou a validé le maintien du Japon dans un projet pétrogazier russe

Le gouvernement russe a autorisé deux firmes japonaises à conserver leurs parts dans Sakhaline-2, un projet pétrogazier dans l’Extrême Orient russe. Le Japon ne voulait pas y renoncer, bien qu’il participe aux sanctions contre Moscou liées à la guerre en Ukraine.

21h25 TU. Volodymyr Zelenksy appelle l’Europe à s’accorder sur les visas russes

« La question de la limitation des visas européens pour les citoyens russes doit enfin être réglée. Je pense que c’est humiliant pour l’Europe de n’être simplement considérée que comme une grande boutique ou un grand restaurant. L’Europe est un territoire de valeurs avant tout, pas de consommation primitive« , a commenté le président Zelensky dans son message quotidien du soir.

21h01 TU. Janet Yellen « optimiste » sur un accord pour plafonner le prix du pétrole russe

La ministre de l’Economie et des Finances de Joe Biden a déclaré : « je suis vraiment optimiste quant aux progrès substantiels qui ont été réalisés par nos équipes et l’ensemble du G7 pour que nous arrivions à plafonner les prix« .
Les dirigeants des pays du G7 se sont entendus, fin juin, pour travailler à un plafonnement du prix du pétrole russe, afin de priver Moscou d’une partie de sa manne provenant du secteur énergétique.

Concrètement, la Russie vendrait son pétrole à ces pays à un prix inférieur à celui auquel elle le cède aujourd’hui, mais qui resterait supérieur au prix de production, afin qu’elle ait un intérêt économique à continuer à leur en vendre, et qu’elle ne coupe pas ses livraisons.

Laisser un commentaire