A L uneACTUALITESinternationalSports

Eliminatoires du championnat d’Afrique des Nations (CHAN) 2003 en Algérie: Les lions «Locaux» face au Syli local à 16h00 pour finir le travail en terre Guinéenne

Quelques jours après sa courte victoire au stade du président Abdoulaye Wade (1-0), l’équipe locale du Sénégal affronte ce vendredi 2 septembre à Bamako,  celle de la Guinée en match retour du dernier tour des éliminatoires du championnat d’Afrique des Nations (CHAN) 2003 en Algérie. Face au Syli local, les Lions sont appelés à confirmer ce résultat positif obtenu à domicile et signer leur retour dans cette compétition réservée aux joueurs locaux évoluant sur le continent. Mais, surtout vaincre le signe indien qui poursuit le Sénégal face à ce pays voisin  et «bête noire» qui lui  a barré la route lors des trois dernières éditions du Chan.

L’équipe nationale locale du Sénégal va aller chercher à Bamako le ticket qualificatif pour la prochaine édition du Championnat d’Afrique des nations (Chan). Après avoir arraché, il y a quelques jours, la première manche sur la plus petite des marques (1-0), les partenaires Malèye Diagne vont tenter de confirmer ce résultat positif au retour prévu ce vendredi 2 septembre à Bamako où le Syli a délocalisé ses rencontres en raison de la non homologation de ses stades. Ce sera donc la 5ème fois que Sénégal et le Syli de la Guinée se disputent le dernier ticket qualification pour  cette compétition.

Après avoir sorti, le Syli local lors des qualifications de la première édition en 2009, le Sénégal  s’est vu barrer la route par le même adversaire lors des trois dernières éditions (2016, 2018 et 2020). Le Sénégal ne s’était d’ailleurs plus qualifié depuis 2011.  Il s’agit aujourd’hui d’exorciser le sort qui le poursuit ou encore réparer cette anomalie au moment où le football sénégalais a repris l’ascenseur avec  une place de finaliste à la CAN 2019 et le trophée remporté en 2022.

Se qualifier pour le CHAN sera très important pour  l’image et la promotion du football local.  Quoiqu’il en soit, ces retrouvailles s’annoncent périlleuses et auront des allures d’opération commando pour les Lions. La configuration du match aller, ne permettra, en effet pas, aux Lions d’aborder confortablement et aisément la partie. Sans vouloir tomber dans l’euphorie, le sélectionneur des Lions Pape Thiaw en est  conscient. Il sait que le plus dure reste à faire face à leur voisin guinéen.  Autant dire une opération commando. Surtout que le Sénégal est aujourd’hui contraint de se priver de l’attaquant du Jaraaf, Bouly Junior Sambou, nouvellement engagé par le WAC du Maroc.  Le technicien n’en espère pas mettre toutes les chances de son côté.

«Le plus important, c’est la qualification. Un match entre le Sénégal et la Guinée n’est jamais facile, il faut donc s’attendre à un match très difficile. Aujourd’hui, c’est bien de partir avec un avantage. On restera sur nos bases qui consistent à ne pas prendre de but. Ça, c’est très important ! Après, on va voir si on peut scorer et les mettre en difficulté», a-t-il avancé.

Avant de rallier Bamako, la Guinée n’a pas manqué de se renforcer avec l’arrivée de l’attaquant du Horoya AC Alseny Soumah «Chamakal» meilleur joueur et meilleur buteur de la West Africa champions Cup, appelé par le sélectionneur guinéen.

Laisser un commentaire