A L uneACTUALITESinternational

DIRECT. Guerre en Ukraine : Le rapport de l’AIEA sur la centrale de Zaporijjia vivement critiqué par Moscou

Mardi 6 septembre, l’agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a remis un rapport sur l’état de la centrale nucléaire de Zaporijia en Ukraine. Les experts onusiens révèlent que le site est endommagé. Moscou dénonce une responsabilité de Kiev. Dans la nuit, le président ukrainien a salué le travail des inspecteurs de l’ONU.

07h11 TU. Les céréales ukrainiennes vont aux pays de l’UE, pas aux pays pauvres, accuse Poutine.

Le président russe Vladimir Poutine a affirmé mercredi que les exportations de céréales ukrainiennes allaient majoritairement vers les pays européens et non pas vers les pays pauvres, ce qui pose un risque de « catastrophe humanitaire« . »Presque toutes les céréales exportées d’Ukraine sont envoyées non pas aux pays en développement et aux pays les plus pauvres, mais aux pays de l’Union européenne« , a déclaré le dirigeant russe lors d’un forum économique à Vladivostok (Extrême-Orient russe).

Vladimir Poutine, président de la Russie lors d'un forum économique organisé à Vladivostok le 7 septembre 2022.

Vladimir Poutine, président de la Russie lors d’un forum économique organisé à Vladivostok le 7 septembre 2022.
Presque toutes les céréales exportées d’Ukraine sont envoyées non pas aux pays en développement et aux pays les plus pauvres, mais aux pays de l’Union européenne.
Vladimir Poutine, président de la Russie.

07h01 TU. Poutine salue le « rôle croissant » de l’Asie-Pacifique dans les affaires du monde.

Le président russe Vladimir Poutine a salué mercredi le « rôle croissant » de la région Asie-Pacifique dans les affaires du monde. Ces pays seraient à l’opposé d’un Occident qu’il a dépeint comme « sur le déclin ». « Le rôle des pays de la région Asie-Pacifique a connu une forte croissance« , a déclaré le dirigeant russe lors d’un forum économique tourné vers l’Asie à Vladivostok (Extrême-Orient russe). Durant ce sommet, il devait notamment s’entretenir avec des dirigeants et hauts responsables asiatiques.

07h00 TU. Il est « impossible d’isoler la Russie« , lance le président russe Vladimir Poutine.

Il est « impossible » pour les pays occidentaux d’isoler la Russie en dépit des sanctions contre Moscou qui représentent une « menace pour le monde entier« . C’est ce qu’a déclaré mercredi le président russe Vladimir Poutine. « Peu importe combien certains voudraient isoler la Russie, il est impossible de le faire« , a lancé le dirigeant, alors qu’il assiste à un forum économique tourné vers l’Asie à Vladivostok (Extrême-Orient russe). La pandémie de nouveau coronavirus « a été remplacée par de nouveaux défis d’ordre global, qui menacent le monde entier. Je veux parler de la fièvre de sanctions de l’Occident« , a-t-il ajouté.

06h19 TU. Moscou dénonce des « pressions » de l’Occident sur l’AIEA. 

La porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova dénonce des « pressions » de l’Occident sur l’AIEA. « Il est évident que l’Occident a tout le temps mis des pressions (sur l’AIEA, ndlr) et qu’il n’arrête pas de le faire« , a-t-elle déclaré, citée par l’agence publique Ria-Novosti. Le directeur du géant russe du nucléaire Rosatom, Alexeï Likhatchev, a déclaré mercredi que Moscou ferait « de son mieux pour assurer le fonctionnement en toute sécurité de la centrale en contact exclusif avec l’AIEA« .
 

05h58 TU. La Russie a demandé des « clarifications » à l’AIEA sur son rapport.

La Russie demande des « clarifications » à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) après la publication de son rapport sur la situation à la centrale nucléaire de Zaporijjia en Ukraine. « Il y a un besoin d’obtenir des clarifications supplémentaires, parce que le rapport contient un certain nombre de points d’interrogation (…) Nous avons demandé ces clarifications au directeur général de l’AIEA« , a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov à l’agence russe Interfax.

<p>Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie<br />
AP</p>

Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie

Le rapport contient un certain nombre de points d’interrogation.
Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe.

05h00 TU. Les réfugiés ukrainiens installés en Autriche racontent leur quotidien.

Sur les 7 millions de déplacés enregistrés en Europe, d’après les derniers chiffres de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), peu d’hommes ont échappé à la mobilisation générale. À Vienne en Autriche, des réfugiés ukrainiens sont à l’aube d’une nouvelle vie. À l’instar de la famille Titkov, arrivée peu après l’invasion russe de l’Ukraine. Aujourd’hui, la rentrée scolaire des trois garçons est synonyme de nouveau départ.

C’est compliqué de s’habituer à un nouveau pays, de comprendre les règles, la culture, de savoir à qui s’adresser.
Valerii,père de famille ukrainien de 43 ans.

04h46 TU. Kiev continue de lutter pour récupérer Kherson.

L’armée ukrainienne a lancé fin août une contre-offensive d’ampleur pour reprendre la ville de Kherson (sud). Elle est occupée depuis mi-mars par l’armée du Kremlin, qui est parvenue à la contrôler moins d’un mois après le début de l’invasion. Le front se situe sur le fleuve Dniepr, qui coule sur le flan Est de la ville. Kiev ne peut pas la bombarder, elle essaye donc de couper l’occupant de ses soutiens logistiques à l’Est en détruisant les ponts.

04h25 TU. Volodymyr Zelensky réagit à la publication du rapport de l’AIEA sur la centrale nucléaire de Zaporijjia. 

La semaine dernière, une équipe de 14 membres de l’agence internationale de l’énergie atomique s’était rendue sur le site de la centrale ukrainienne. Rafael Grossi, chef de l’agence des Nations unies, avait déclaré que le site avait été endommagé lors des combats.

« Le rapport mentionne la présence de matériel militaire russe dans l’enceinte de la centrale nucléaire, la pression qui y est exercée sur nos employés, et fait clairement allusion à l’occupation militaire russe. C’est une bonne chose« , a déclaré le président ukrainien lors de son message quotidien. Volodymyr Zelensky s’est montré plus dubitatif sur la proposition du rapport de créer une zone de sécurité à la centrale.

 

04h00 TU. Centrale nucléaire de Zaporijjia : la Russie « regrette » que le rapport de l’AIEA n’accuse pas l’Ukraine des destructions.

L’ambassadeur russe à l’ONU a regretté mardi lors d’une réunion du Conseil de sécurité que le rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) ne pointe pas la responsabilité de l’Ukraine, que Moscou accuse d’avoir bombardé la centrale nucléaire de Zaporijjia. « Nous regrettons que dans votre rapport (…) la source de ces bombardements ne soit pas nommée directement« , a déclaré Vassili Nebenzia, estimant que ce rapport présenté à distance par le patron de l’AIEA devant le Conseil était une « confirmation » que la « seule menace » contre le site venait des « bombardements et des sabotages par les forces armées ukrainiennes« .

Nous regrettons que dans votre rapport (…) la source de ces bombardements ne soit pas nommée directement.
Vassili Nebenzia, ambassadeur de la Russie à l’ONU.

02h15 TU. “Nous essayons de ne pas paniquer” 

Derrière une apparente sérénité, Natalia Sydorenko, 33 ans, reconnait « beaucoup s’inquiéter » pour ses enfants. Avec sa famille, elle vit à Pokrovské, un hameau de 24 habitants dans la région de Mykolaïv (sud), à une quinzaine de kilomètres de la ligne de front. « Nous essayons de ne pas paniquer, de les calmer« . Elle aussi refuse de partir de son pays en guerre, disant avoir « travaillé dur pour construire une maison » et économiser de l’argent « pour le futur des filles« .

00h17 TU. Truss et Biden s’entendent pour “que Poutine échoue en Ukraine”. 

Un entretien téléphonique a eu lieu mardi 6 septembre entre la toute nouvelle Première ministre britannique Liz Truss et le président des États-Unis Joe Biden. Les deux politiciens ont « convenus de renforcer ces liens, notamment en développant notre profonde alliance de défense par le biais de l’OTAN et de l’AUKUS« . « Les dirigeants ont réaffirmé leur engagement à renforcer la liberté mondiale, à s’attaquer aux risques posés par les autocraties et à faire en sorte que Poutine échoue en Ukraine« , a ajouté la porte-parole de Downing Street.

Laisser un commentaire