A L uneACTUALITESinternationalPOLITIQUE

Carnegie Mellon University et la Fondation Mastercard: «Offrir aux étudiants du continent des expériences pédagogiques et professionnelles susceptibles de changer leur vie»

La Carnegie Mellon University (CMU) et la Fondation Mastercard, en partenariat avec le gouvernement rwandais, ont annoncé ce vendredi un investissement transformateur dédié à l’enseignement supérieur et à l’innovation en Afrique destiné à multiplier les opportunités offertes à 10 000 jeunes issus de communautés économiquement défavorisées – notamment les jeunes femmes, les jeunes handicapés et les jeunes déplacés de force – tout en favorisant un développement inclusif.

Le partenariat doté d’un financement de 275,7 millions USD établi avec la Fondation Mastercard contribuera à l’expansion significative de l’enseignement supérieur en ingénierie et en technologie à la CMU-Afrique de Kigali. L’investissement de la Fondation prévoit un financement permanent de 175 millions USD pour la CMU-Africa. Il intègre également un montant de 100,7 millions USD pour la création du Centre pour la transformation numérique inclusive de l’Afrique de la CMU-Africa.

Selon le communiqué reçu, concrètement, ce partenariat historique avec la Fondation Mastercard permettra à la CMU-Africa de se consacrer aux objectifs suivants :

Développer la capacité d’enseignement, avec notamment l’introduction d’un nouveau diplôme en ingénierie de l’intelligence artificielle, et des programmes d’apprentissage en ligne.

Augmenter le nombre annuel d’étudiants inscrits à la CMU-Africa de plus de 33 %.

Offrir une assistance financière supplémentaire à davantage d’étudiants de la CMU-Africa, avec notamment un soutien accru au programme de bourses de la Fondation Mastercard à la CMU-Africa. Cette collaboration permettra d’attribuer des bourses d’études directes à 300 étudiants au total.

Veiller à ce que les programmes permettent de recruter et d’offrir des opportunités aux groupes marginalisés, notamment les femmes, les personnes handicapées et les personnes déplacées.

Piloter des programmes d’immersion en langue anglaise afin de préparer les étudiants de premier cycle d’autres universités africaines aux études supérieures.

Par ailleurs, le partenariat renforcera plus globalement l’écosystème de la recherche, de l’entrepreneuriat et de l’innovation en Afrique au travers des actions suivantes :

En établissant un réseau d’établissements d’enseignement supérieur en Afrique susceptibles de collaborer avec le secteur privé et les gouvernements pour réunir les conditions nécessaires à une transformation numérique inclusive.

En soutenant près de 10 universités africaines pour offrir un enseignement de haute qualité en ingénierie et en technologie.

En augmentant la diffusion des connaissances numériques pour stimuler le développement technologique et l’innovation créatrice d’emplois à travers la formation, le financement de lancement et les opportunités de collaboration pour les chercheurs de la CMU-Africa et d’autres universités partenaires.

En impliquant directement les professeurs et le personnel de la CMU-Pittsburgh dans les activités de CMU-Africa dans le but d’innover en matière d’éducation et de contribuer au développement des connaissances indispensables à la transformation numérique inclusive de l’Afrique dans des domaines aussi variés que l’agriculture, la santé et la finance, entre autres.

Au travers des différents piliers du partenariat, 10 000 jeunes au total auront la possibilité d’acquérir les compétences nécessaires pour affronter la concurrence sur le marché mondial, innover, concevoir de nouveaux outils répondant aux défis régionaux et mondiaux, et commercialiser ces outils.

Selon toujours le document, Carnegie Mellon est la seule université de recherche américaine proposant des programmes de maîtrise et un corps professoral, un personnel et des opérations à plein temps sur le continent. La CMU-Africa a vu le jour en 2011 par le biais d’un partenariat entre l’université Carnegie Mellon et le gouvernement rwandais. À travers la collaboration stratégique et le soutien généreux du gouvernement rwandais et du peuple rwandais, la CMU-Africa a bâti une solide plateforme pédagogique au service du continent.

« Pour favoriser la création d’opportunités au bénéfice d’étudiants africains prometteurs issus de tous les milieux socio-économiques, il est essentiel de leur offrir un accès à l’éducation dans les domaines de haute technologie qui constituent le moteur des économies du futur », déclare Farnam Jahanian, président de la Carnegie Mellon University.

« Nous remercions la Fondation Mastercard pour son partenariat avec la CMU au cours des six dernières années visant à favoriser le développement de la prochaine génération de leaders africains, et sommes ravis de prolonger davantage notre partenariat. Avec cette nouvelle collaboration, nous pourrons accélérer notre mission commune et offrir aux étudiants du continent des expériences pédagogiques et professionnelles susceptibles de changer leur vie. »

La population africaine compte parmi les plus jeunes et celles qui connaissent la croissance la plus rapide au monde. D’ici 2030, le marché du travail africain comptera 375 millions de jeunes, et ce nombre devrait dépasser le milliard de personnes au cours des prochaines décennies. La jeunesse africaine constitue la main-d’œuvre de demain et peut devenir la force de transformation de l’Afrique si elle maîtrise les compétences et les connaissances nécessaires pour participer aux économies du futur et les développer.

« Les bénéficiaires des bourses octroyées par la Fondation Mastercard et les diplômés de ce programme seront à l’avant-garde en matière de développement de technologies et d’entreprises génératrices d’emplois et d’amélioration de la compétitivité économique africaine. Nous nous réjouissons du rôle que joueront les universités africaines dans la formation des scientifiques, des innovateurs et des spécialistes capables de résoudre des problèmes sur le continent, ainsi que dans le développement de connaissances qui bénéficieront à l’ensemble de la société », déclare Reeta Roy, présidente et CEO de la Fondation Mastercard.

Cette nouvelle initiative repose sur un partenariat antérieur entre la Fondation Mastercard et la Carnegie Mellon University, ainsi que sur un partenariat de 10 ans couronné de succès entre le gouvernement rwandais et la CMU-Africa, qui a permis à 561 jeunes de 21 pays africains de bénéficier d’une formation de niveau international, dont 125 étudiants bénéficiant du programme de bourses de la Mastercard Foundation.

Laisser un commentaire