A L uneACTUALITESPOLITIQUE

Installation du Nouveau Président de l’Assemblée Nationale : Dr Amadou Mame Diop, élu Président

Les députés de la 14ème législature ont pris d’assaut l’hémicycle dans le cadre la première session, qui s’est soldée par l’élection du président de l’Assemblée nationale hier, lundi 12 septembre. Des ministres-députés de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar comme  le ministre de l’Urbanisme, Abdoulaye Saydou Sow, le ministre de la Fonction publique, Mariama Sarr, le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, ont répondu présents, au même titre que des Directeurs généraux nouvellement élus, à l’image de Pape Demba Bitèye de la SENELEC et El Hadji Malick Diop de l’ASEPEX. Les parlementaires de l’opposition n’ont pas manqué ce rendez-vous aussi important pour l’avenir politique du Sénégal.

BLOCAGE DU SCRUTIN

Les parlementaires issus de la l’inter-coalition de l’opposition Yewwi-Wallu ont bloqué le vote qui devait permettre d’élire le président de la quatorzième (14ème) législature. Pour cause, les opposants au président Macky Sall n’ont pas foi aux quatre bulletins nominaux de couleur blanche sur lesquels sont inscrits les noms des candidats à la présidence de l’Assemblée nationale.

L’opposition comptait trois candidats dans ses rangs, en l’occurrence Ahmed Aïdara, Barthélémy Dias et Mamadou Lamine Thiam, respectivement maires de Guédiawaye, de Ville de Dakar et de Kébémer. Quant à la mouvance présidentielle, il a désigné le maire de Richard-Toll, Amadou Mame Diop, comme candidat au perchoir.

L’opposition a exigé qu’il y ait des bulletins de couleurs différentes pour un scrutin fiable et transparent. Selon, Barthélémy Dias et Cie, ce procédé a pour objectif d’épargner les députés qui ne savent ni lire, ni écrire de faire des erreurs dans le choix des candidats. En conséquence de quoi, l’opposition a jeté et déchiré à deux reprises les enveloppes qui avaient été mises à sa disposition dans le cadre de l’élection du président de cette quatorzième législature.

Finalement, la Gendarmerie a envahi les lieux pour décanter la situation et imposer le vote suivant la procédure initiale. Les députés de l’opposition qui ont dénoncé des vices de procédure ont fini par boycotter l’élection, qui s’est déroulée sous la forte surveillance des gendarmes sollicités par la présidente de séance, Aïda Sow Diawara. L’élection du président de l’Assemblée nationale, qui a repris plus tard, mais sans la participation des députés de l’opposition, a été couronnée par le choix de  Amadou Mame Diop, Directeur général de la SAPCO, qui a été élu pour occuper le perchoir. A l’issue un scrutin boycotté par toute l’opposition, à l’exception de Thierno Alassane Sall.

Amadou Mame Diop a été élu député pour la première fois en juillet 2012, sur la liste départementale de BBY à Dakar. Né à Saint-Louis, le 18 juillet 1965, il est devenu maire de Richard-Toll suite aux élections municipales et départementales de 2014, avant d’être réélu aux élections locales du 23 janvier dernier. Titulaire d’un doctorat en Pharmacie, Amadou Mame Diop est directeur général de la Société d’aménagement des zones côtières du Sénégal (SAPCO), depuis le 7 avril 2021.

Laisser un commentaire