A L uneACTUALITESinternationalPOLITIQUE

DIRECT. Guerre en Ukraine : Dernier jour des votes d’annexion organisés par Moscou, le président kazakh veut assurer la « sécurité » des Russes fuyant la mobilisation

La Russie achève ce mardi l’organisation des référendums d’annexion dans quatre territoires totalement ou en partie sous son contrôle en Ukraine. Référendums qui suscitent la colère de Kiev et des Occidentaux. Parallèlement, Moscou continue de mobiliser des réservistes pour aller combattre en Ukraine.

08H14 TU. La ministre française des Affaires étrangères à Kiev pour une visite de soutien

La ministre française des Affaires étrangères Catherine Colonna s’est rendue à Kiev ce mardi pour une visite de soutien à l’Ukraine, confrontée à une invasion de la Russie.

Catherine Colonna doit notamment rencontrer lors de cette visite, sa troisième en Ukraine depuis le début de la guerre, le président ukrainien Volodymyr Zelensky, le ministre des Affaires étrangères Dmytro Kouleba et le procureur général Andriï Kostine.
Elle doit aussi visiter l’aéroport de Gostomel, dans la région de Kiev, qui a fait l’objet de combats acharnés au début de la guerre.

06H50 TU. Le président kazakh veut assurer la « sécurité » des Russes fuyant la mobilisation (agences russes)

Le président kazakh a assuré que son pays protègera les Russes qui fuient vers le Kazakhstan pour échapper à la mobilisation militaire en cours pour envoyer des renforts combattre en Ukraine.

« Ces derniers jours, beaucoup de gens viennent chez nous de Russie. La plupart sont obligés de partir à cause d’une situation sans issue », a déclaré Kassym-Jomart Tokaïev, selon les agences de presse russes. « Nous devons nous occuper d’eux, assurer leur sécurité », a ajouté cet allié de Moscou, mais qui a pris ses distances avec le Kremlin depuis l’offensive russe en Ukraine.

02H01 TU. Ukraine : dernier jour des votes d’annexion organisés par la Russie

La Russie acheve l’organisation des référendums d’annexion dans quatre territoires totalement ou en partie sous son contrôle en Ukraine. Tenus depuis vendredi dans les régions séparatistes de Donetsk et Lougansk (est) et celles sous occupation russe de Kherson et Zaporijjia (sud), ces scrutins ont été dénoncés comme des « simulacres » par l’Ukraine et ses alliés.

Les pays du G7 ont juré de ne « jamais reconnaître » leurs résultats, tandis que Washington a promis une réplique « rapide et sévère » par la voie de sanctions économiques supplémentairement à ces annexions, qui suivent le schéma de celle de la Crimée en mars 2014.

Un véhicule militaire sous une pancarte "<em>Avec la Russie pour toujours, 27 septembre</em>", avant le lancement d'un référendum d'annexion par la Russie, à Lougansk, le 22 septembre 2022.

Un véhicule militaire sous une pancarte « Avec la Russie pour toujours, 27 septembre« , avant le lancement d’un référendum d’annexion par la Russie, à Lougansk, le 22 septembre 2022.
AP

La Chine, partenaire le plus proche de Moscou, sans aller jusqu’à dénoncer les scrutins, a elle aussi appelé à respecter « l’intégrité territoriale de tous les pays ».

Les autorités ont assuré que des « résultats provisoires » devraient être annoncés au plus tôt mardi soir ou dans les jours qui suivent. Le Parlement russe devra ensuite voter un texte formalisant l’intégration des quatre régions à la Russie.

22H01 TU. Vladimir Poutine accorde la nationalité russe au lanceur d’alerte Edward Snowden

Le président Vladimir Poutine a accordé la nationalité russe au lanceur d’alerte et ancien employé de la NSA américaine Edward Snowden, réfugié en Russie depuis 2013 après avoir quitté les Etats-Unis, selon un décret publié lundi.

Le nom de Edward Snowden apparaît aux côtés de dizaines d’autres dans ce décret publié sur le site du gouvernement russe.

Edward Snowden, 39 ans, est recherché par les Etats-Unis pour avoir transmis à la presse des dizaines de milliers de documents de l’Agence nationale de sécurité américaine (NSA) prouvant l’ampleur de la surveillance électronique exercée par Washington.

Illustration, le lanceur d'alerte Edward Snowden en visioconférence.

Illustration, le lanceur d’alerte Edward Snowden en visioconférence.
©AP IMAGES / Marco Garcia

Laisser un commentaire