A L uneACTUALITESinternationalPEOPLESports

Cérémonie du Ballon d’Or 2022/Prix Socrates : Sadio Mané « Nanthio » distingué Pour ses Engagements Sociaux et Caritatifs

Le prix Socrates, remis pour la première fois lundi soir lors de la cérémonie du Ballon d’Or, a été décerné au footballeur sénégalais Sadio Mané pour son investissement dans le développement de son village natal de Bambali.

Le Sénégalais Sadio Mané a reçu lundi le Prix Socrates décerné pour la première fois lors de la cérémonie du Ballon d’Or, et destiné à mettre en lumière les footballeuses et footballeurs engagés dans des projets sociétaux et caritatifs.

L’attaquant du Bayern Munich et de la sélection sénégalaise a été récompensé pour son investissement dans le développement de son village natal de Bambali, dans le sud du Sénégal, où il a notamment encouragé l’égal accès des garçons et des filles à la pratique du football.

Le joueur de 30 ans y a également financé un hôpital et a promis, à l’issue d’un match de gala en juin 2022, de doter d’une pelouse synthétique le terrain de football de ce village de Casamance. Merci tout le monde. Je suis vraiment très content d’être là et même si parfois je suis peut-être un peu timide, je suis content de faire tout ce que je fais pour toutes ces personnes chez moi (au Sénégal) pour que la vie soit meilleure, a réagi le joueur.

Un jury hétéroclite

Le Prix Socrates, une nouveauté de cette édition 2022 du Ballon d’Or, est attribué par un jury où figurent l’ancienne figure du Brésil et du Paris SG Raï, frère cadet de Socrates, des représentants du magazine France Football et des dirigeants de l’organisation Peace and Sport, installée à Monaco, qui chapeaute des projets de développement et de pacification par le biais du sport.

Le nom de Socrates, footballeur de génie décédé en 2011 à l’âge de 57 ans, a été choisi par France Football en raison de l’engagement de ce milieu de terrain international brésilien dans la célèbre et romantique Démocratie corinthienne : en pleine dictature militaire au Brésil dans les années 1980, l’équipe des Corinthians avait fait le choix osé de soumettre au vote toutes les décisions du club.

Socrates a toujours cru au pouvoir de mobilisation et de transformation du sport pour rendre la société plus égalitaire. Il l’a démontré comme joueur à travers son combat pour la redémocratisation du Brésil lors de l’expérience révolutionnaire de la démocratie corinthienne​, avait rappelé Raï en septembre, dans le communiqué annonçant la création du prix.

C’est ce dernier qui a remis lundi le premier prix portant le nom de son frère.

Laisser un commentaire