A L uneACTUALITESPOLITIQUE

[Communiqué] Les Responsables de l’Intersyndicale SYNPICS-CNTS invitent la direction Générale de la RTS à œuvrer à la Satisfaction des Revendications des travailleurs

Les responsables de l’Intersyndicale de la Radiodiffusion télévision sénégalaise (RTS), regroupant des agents affiliés au SYNPICS et à la CNTS, estiment être les ‘’représentants légitimes’’ des travailleurs de l’audiovisuel public.

Dans un communiqué parvenu lundi à l’APS, les responsables de cette intersyndicale rappellent, par exemple, que le bureau de la section RTS du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication (SYNPICS) a été reconduit par les travailleurs lors des dernières élections de renouvellement ’’malgré les moyens déployés par la Direction générale pour les renverser’’.

Des agents de l’entreprise ont récemment fait part de leur décision de mettre sur pied un Syndicat des professionnels de l’audiovisuel public (SYNPAP) dont l’objectif est de ‘’promouvoir un syndicalisme privilégiant les propositions concrètes, le dialogue et la négociation avec comme unique motivation la défense des intérêts matériels et moraux du personnel’’. Les responsables de l’Intersyndicale SYNPICS-CNTS invitent la direction générale de la RTS à œuvrer à la satisfaction des revendications des travailleurs portant entre autres sur le reversement des sommes prélevées sur le salaire des agents au profit de certaines structures (IMP, coopérative, mutuelle, IPRESS, indemnités de départ à la retraite). Ils disent dans le même temps vouloir disposer de leur accord d’entreprise, en rappelant qu’à la suite d’une conciliation entre l’intersyndicale et la Direction, le Directeur général un comité de rédaction du projet de protocole avait déjà finalisé le 12 janvier et attendait toujours d’être signé par les deux parties.

L’intersyndicale SYNPICS-CNTS s’élève contre ce qu’elle considère comme de ’’l’intimidation faite actuellement à certains agents (….)’’ et assure qu’elle ’’continuera de dénoncer vigoureusement’’ ce qu’elle qualifie de ’’mauvaises pratiques’’ au sein de l’entreprise de l’audiovisuel public.

source:sudQuotidien

Laisser un commentaire