A L uneACTUALITESinternational

DIRECT. Guerre en Ukraine : Frappes sur des Installations électriques dans Plusieurs Villes Ukrainiennes, selon Kiev

L’Ukraine a annoncé ce mardi 18 octobre des bombardements sur les installations électriques de plusieurs grandes villes, dont Kiev, au lendemain d’attaques russes meurtrières aux drones kamikazes sur la capitale.

08h19 TU : Pannes d’électricité à Kiev et d’autres régions après les frappes russes

La capitale ukrainienne et plusieurs autres régions rencontraient des pannes d’électricité et d’eau courante mardi après les frappes russes ayant visé dans la matinée des infrastructures essentielles pour le deuxième jour consécutif, ont annoncé les autorités locales.

A Kiev, l’opérateur DTEK a rapporté des « interruptions » dans l’approvisionnement en électricité et en eau pour les habitants de la rive gauche de la capitale Kiev. « Les ingénieurs déploient tous les efforts nécessaires pour rétablir l’approvisionnement« , a-t-il indiqué sur Facebook.

07h28 TU. Frappes sur des installations électriques dans plusieurs villes, selon Kiev

L’Ukraine a annoncé ce mardi matin des bombardements sur les installations électriques de plusieurs grandes villes, dont Kiev, au lendemain d’attaques russes meurtrières aux drones kamikazes sur la capitale.

« Il y a eu trois frappes sur des installations électriques » dans l’est de Kiev, a indiqué Kyrylo Tymochenko, un proche conseiller de la présidence ukrainienne, dans un message posté sur un réseau social.

Le maire de la ville, Vitali Klitschko, a indiqué que des explosions avaient été signalées dans l’arrondissement de Desnyanskyi, dans le nord-est de Kiev, après le bombardement d’une « infrastructure essentielle ».

Kyrylo Tymochenko a ajouté que deux autres frappes avaient frappé une infrastructure énergétique de la ville de Dnipro (centre), y causant de « graves dégâts ».

Plusieurs quartiers de Dnipro étaient sans électricité, selon le gouverneur local.

D’autres bombardements ont touché la ville de Jytomyr, située à l’ouest de Kiev, selon M. Tymochenko. L’eau et l’électricité y étaient coupées, a précisé sur les réseaux sociaux le maire Serguiï Soukhomline.

Dans le nord-est, une « entreprise industrielle » dans la seconde ville d’Ukraine, Kharkiv, a aussi été frappée, selon le maire.

« En cinq minutes, il y a eu deux séries d’explosions dans la ville », a expliqué le maire Igor Terekhov.

06h49 TU. « Les occupants continuent de terroriser les civils​ »

« Les occupants continuent de terroriser les civils », a écrit Volodymyr Zlensky sur Twitter. « À Mykolaïv, l’ennemi a détruit un immeuble résidentiel avec des missiles C-300. Une personne est décédée. Il y eut aussi une grève au marché aux fleurs, le parc des marronniers. Je me demande contre quoi les Russes se battaient dans ces installations pacifiques ? », a-t-il ajouté.

06H31 TU. Une centrale électrique touchée par trois frappes à Kiev​

Des installations électriques ont été touchées ce mardi 18 octobre, par trois frappes à Kiev, au lendemain d’attaques russes lancées avec des drones dans la capitale ukrainienne, a annoncé la présidence.

« Selon les premiers éléments, trois frappes sur des installations électriques » dans l’est de Kiev, a signalé Kyrylo Tymochenko, un proche conseiller de la présidence ukrainienne, dans un message posté sur un réseau social.

06h04 TU. L’Ukraine accuse la Russie d’avoir « enlevé » deux employés d’une centrale nucléaire

L’opérateur nucléaire ukrainien a accusé mardi la Russie d’avoir « enlevé » deux responsables de la centrale nucléaire de Zaporijjia, située sous contrôle russe dans le sud de l’Ukraine.

Les forces russes ont « enlevé » le directeur informatique de la centrale, Oleg Kostioukov, ainsi que le directeur général adjoint Oleg Ocheka, et elles les ont « conduit vers une destination inconnue », a indiqué l’opérateur Energoatom dans un communiqué sur un réseau social.

04h30 TU. Washington menace de sanctionner toute personne liée aux drones iraniens après les frappes à Kiev​

Washington a menacé lundi 17 octobre, de sanctionner les entreprises ou les Etats collaborant au programme de drones de l’Iran, après les récentes frappes en Ukraine réalisées à l’aide de ces appareils de fabrication présumée iranienne.

« Toute personne exerçant des activités avec l’Iran en lien avec le développement de drones ou missiles balistiques, ou (participant à) la circulation d’armes de l’Iran vers la Russie devrait faire preuve de vigilance », a déclaré Vedant Patel, porte-parole du département d’Etat.

04h28 TU. Les drones iraniens en Ukraine, symboles d’une faiblesse russe​

L’utilisation par les Russes de drones iraniens en Ukraine, comme ceux qui ont frappé Kiev lundi matin, démontre deux choses : la place croissante de Téhéran dans cette activité et certaines défaillances de la filière des drones russes.

L’Iran a livré à la Russie cet été des centaines de drones, selon la Maison Blanche, et ils sont régulièrement employés, encore lundi 17 octobre contre Kiev.

04h01 TU. La Russie fait plonger la liberté sur internet dans le monde​
La Russie a fait reculer la liberté d’expression sur internet au niveau mondial, a estimé ce mardi 18 octobre, une ONG américaine, qui note cependant une amélioration pour de nombreux autres pays.

Pour la 12e année consécutive, la liberté sur internet est globalement en baisse dans le monde, relève  le rapport de Freedom House, qui impute cela à des conditions qui se dégradent avant tout en Russie, mais également en Birmanie, au Soudan et en Libye.

« L’invasion russe de l’Ukraine a affaibli la liberté en ligne non seulement en Russie et en Ukraine, mais également dans le monde entier », a déclaré Allie Funk, co-autrice du rapport.

03h48 TU. Un avion militaire russe s’écrase à Ieïsk treize morts, fin des recherches​

Au moins treize personnes dont trois enfants ont perdu la vie après le crash d’un avion militaire russe Su-34 lundi 17 octobre, dans la ville d’Ieïsk, proche de l’Ukraine, selon un bilan des autorités russes, qui ont annoncé ce mardi la fin des recherches.

Le ministère des Situations d’urgence a indiqué dans un communiqué que les sauveteurs avaient « terminé la fouille des décombres », découvrant « dix corps » supplémentaires, après avoir annoncé la mort de trois personnes.

« Le nombre total de victimes est de 13, dont trois enfants » et « 19 personnes ont été blessées », selon le ministère, cité par les agences russes.

02h00 TU. Bruxelles veut changer les règles du marché du gaz pour faire baisser les prix 

Sous la pression d’Etats membres inquiets à l’orée de l’hiver, la Commission européenne détaille mardi ses propositions pour atténuer la flambée des prix de l’énergie en s’attaquant à la volatilité des cours sur le marché du gaz.

Face aux divisions profondes des Vingt-Sept sur l’idée d’un plafonnement des prix, Bruxelles avance sur le plus petit dénominateur commun : il s’agit de mesures qui « font l’objet d’un consensus maximal », a assuré l’exécutif européen.

22h19 TU. Le Canada sanctionne des médias et acteurs russes

Le Canada a imposé lundi 17 octobre, des sanctions à des journalistes et médias russes ainsi qu’à des acteurs jugés « complices de la désinformation » autour de la guerre en Ukraine, a indiqué le ministère des Affaires étrangères.

« La guerre du régime russe repose sur le mensonge et la tromperie », a déclaré Mélanie Joly, la cheffe de la diplomatie canadienne.

20h27 TU. « Le monde peut et doit arrêter cette terreur », exorte Volodymyr Zelensky

« Les terroristes russes ont encore réussi à frapper aujourd’hui. À Kyiv, ils ont tué une jeune famille, ciblant un immeuble d’appartements avec un « Shahid » iranien », a dénoncé le président ukrainien lundi 17 octobre, dans son point quotidien, ajoutant : « Le monde peut et doit arrêter cette terreur ».

Laisser un commentaire