A L uneACTUALITESinternationalSports

ACTUVRAIMAG. MONDIAL QATAR 2022: Retour sur les huitièmes de finale qui se sont terminés mardi en apothéose avec l’exploit du Maroc et les infos en live de ce Mercredi 7 decembre

Les huitièmes de finale se sont terminés mardi en apothéose avec l’exploit du Maroc contre l’Espagne (0-0, 3-0 t.a.b) et la gifle infligée par le Portugal à la Suisse (6-1). Pour la première fois depuis le début de la Coupe du monde, il n’y aura pas de match mercredi 7 décembre. Mais l’actualité au Qatar ne s’arrête pas pour autant. 

Un héros nommé Bounou

En arrêtant deux tentatives des tireurs espagnols, le portier du FC Séville a offert la victoire à sa sélection. Son image restera à jamais liée à cet exploit historique des Lions de l’Atlas, il avait déjà beaucoup fait durant les 120 minutes de cette rencontre haletante.

La folie Boufal

Il fait partie de ces joueurs qui nous font tant aimer le football. Sa première mi-temps est excellente, un vrai régal pour les yeux. Dans un match où son équipe n’avait pas souvent le ballon, il est tout de même parvenu à faire admirer sa qualité technique. Avec 6 dribbles réussis sur 8 tentatives, la vedette du SCO d’Angers a donné le tournis à l’arrière garde espagnole. Marcos Llorente n’est pas prêt de l’oublier de si tôt. Le virevoltant attaquant des Lions de l’Atlas a tout de même baissé de rythme après le retour des vestiaires. Visiblement en souffrance, il est remplacé par Abdessamad Ezzalzouli à la 66ème minute. Après sa sortie, les Lions de l’Atlas ont eu bien plus de mal à se montrer dangereux.

 

Romain Saiss, brave parmi les braves

Après son match héroïque face au Diables Rouges, le Capitaine des Rouges a récidivé. Sa prestation du jour est encore énormissime et remarquable. Le joueur de Besiktas a donné tout ce qu’il pouvait. Il a abattu un travail colossal dans sa surface de réparation durant 120 minutes (11 dégagements). Même quand il a ressenti des douleurs, il n’a pas lâché ses hommes tel un honorable chef de guerre.

 

Mazraoui taille patron

Grosse prestation du Bavarois. Le numéro 3 des Lions de l’Atlas n’a pas compté ses efforts à l’occasion de cette échéance importantissime. Si Ferran Torres (voir ci-dessus) est resté aussi discret, c’est en grande partie grâce ou à cause de Noussair Mazraoui. Avec 5 ballons récupérés et 3 tacles réussis, son boulot défensif n’est évidemment pas négligeable. Son apport sur le front offensif demeure aussi intéressant. On citera notamment cette lourde frappe tentée (33ème) en première période et bien repoussée par Unai Simon. Entamé physiquement, il est contraint de laisser sa place à Yahia Allah à dix minutes de la fin du temps additionnel.

 

Les Flops de Maroc-Espagne

Asensio, trop neutre

Après avoir fait un petit tour sur le banc lors du dernier match de poule, Marco Asensio était de retour dans le onze titulaire de Luis Enrique. L’attaquant de la Roja a malheureusement vécu un match compliqué. Dans une rencontre où son équipe avait clairement la possession, il n’est que trop rarement parvenu à se mettre en évidence. Le joueur de 26 ans parfois manqué de précision dans ses transmissions (71% de passes réussies) et n’a pas vraiment semé le trouble dans la surface marocaine (1 frappe cadrée seulement). Ce poste d’attaquant de pointe ne semble clairement pas lui convenir, il est remplacé peu après l’heure de jeu par Alvaro Morata.

L’impuissance espagnole

Au fil et à mesures que les minutes défilaient, la victoire du Maroc aux penaltys semblait de plus en plus inéluctable. Malgré sa domination outrageuse (77% de possession), la Roja aura en effet manqué de folie, de tranchant et d’audace. Cette stérilité offensive qui caractérise l’Espagne de Luis Enrique depuis trop longtemps a finalement trouvé ses limites. Cette séance de tirs au but montre d’ailleurs une certaine fébrilité, un manque de caractère face à une équipe marocaine qui en voulait plus.

Ferran Torres, sans relief

Son match n’est pas catastrophique et le but n’est pas ici d’accabler le jeune attaquant du Barça. Mais il symbolise tout de même la stérilité et la criante impuissance de l’attaque espagnole, cette incapacité chronique à mettre le danger sur la cage adverse. Les statistiques témoignent hélas de sa prestation trop neutre (0 frappe, 0 passe clé, 0 centre réussie en 4 tentatives), tout comme celle de Marco Asensio d’ailleurs.

Résumé de Portugal vs Suisse:

vendredi 9 décembre 2022
Croatie 15h00 Brésil
Pays-Bas 19h00 Argentine
samedi 10 décembre 2022
Portugal 15h00 Maroc
Angleterre 19h00 France

Suivez le direct de l’événement:

MERCREDI 7 DÉCEMBRE 2022

10h45

Les Bleus cartonnent en audience depuis le début du Mondial, voici pourquoi 
Les matches de l’équipe de France réalisent de très bonnes audiences depuis le début de la Coupe du monde malgré les appels au boycott de la compétition organisée au Qatar. Explications.
Équipe de France : mais oui, le groupe vit bien ! 
Cette fois, les échos qui nous reviennent en boucle accréditent bien la thèse d’une réelle osmose dans le groupe France, qui défiera l’Angleterre samedi 10 décembre en quarts de finale de la Coupe du monde. Un équilibre social s’est créé, sans que ce soit le fruit d’une stratégie programmée du staff, puisque ce sont surtout les forfaits en série qui ont construit cet effectif tel qu’il est.
Horaires, diffusion… Le programme complet des quarts de finale du Mondial au Qatar 
Le dernier ticket pour les quarts de la Coupe du monde au Qatar a été obtenu mardi soir par le Portugal, qui a écrasé la Suisse (6-1). Plus tôt dans la journée, c’est le Maroc qui est venu à bout de l’Espagne dans un match indécis (0-0, 3-0 t.a.b.). Affiches, horaires, diffusion… Voici le programme complet des quarts de finale du Mondial.
La « bromance » Mappé-Giroud rayonne
C’est une image détournée, partagée, repostée qui a fait le tour du monde : Kylian Mbappé dans les bras d’Olivier Giroud. Une “bromance” entre les deux attaquants français, tous deux buteurs dimanche face à la Pologne et sur laquelle s’est exprimée l’attaquant milanais en conférence de presse.
Noël le Graët souhaite que Didier Deschamps « reste à la tête des Bleus » 
Dans un entretien donné au Figaro, le président de la Fédération française de football (FFF) Noël le Graët a ouvert la porte à la prolongation de contrat du sélectionneur Didier Deschamps, même en cas d’élimination des Bleus en quarts de finale samedi.
Qui est Gonçalo Ramos, nouvelle attraction de la sélection portugaise ? 
Mardi, le Portugais Gonçalo Ramos a inscrit un triplé lors du succès de sa sélection face à la Suisse (6-1). Attaquant prolifique du Benfica Lisbonne, le jeune attaquant (21 ans) n’a pas traîné pour confirmer les espoirs placés en lui.
Antoine Griezmann, le cœur et le jeu 
Repositionné plus bas lors de ce Mondial, le n°7 des Bleus semble s’épanouir dans ce nouveau rôle qui sied aussi à ses qualités et relance son histoire d’amour avec l’équipe de France.
Giroud s’explique sur la photo prise avec Mbappé

En conférence de presse mardi, Olivier Giroud est revenu sur la photo prise avec Kylian Mbappé lors de France Pologne. « Il n’y avait rien de calculé, ça fait une très jolie photo, j’ai beaucoup rigolé sur les montages. C’est naturel. Le sport de haut niveau nous fait vivre des moments magiques comme ça. »

AFP
Les huitièmes de finale les plus prolifiques depuis 1938
Jamais depuis plus de 84 ans les huitièmes de finale de la Coupe du monde de football n’auront été aussi prolifiques en buts. Au Qatar, 28 ont été marqués pour ce Mondial, dont 7 mardi soir lors de Portugal Suisse.

Le triplé de Ramos, « un vrai exploit »

Gonçalo Ramos, qui remplaçait Cristiano Ronaldo dans le onze de départ portugais, a inscrit le premier triplé du Mondial, pour sa 4e sélection sous les ordres de Fernando Santos. « Si les gens n’avaient jamais entendu parler de Gonçalo, c’est parce qu’ils n’ont pas conscience de la qualité du championnat portugais, a déclaré son coéquipier Bruno Fernandes, mardi soir après le match. On est très heureux pour lui parce que marquer un triplé à cet âge, c’est un vrai exploit. »

Laisser un commentaire