A L uneACTUALITESinternational

DIRECT-Guerre en Ukraine : Tout Marioupol serait sous contrôle russe à l’exception du site industriel d’Azovstal

Le président russe Vladimir Poutine annonce la chute de Marioupol. Il a qualifié de « succès » la prise de contrôle par son armée de ce port stratégique en Ukraine, préférant continuer à y assiéger les derniers combattants plutôt que de donner l’assaut final. Quant aux soldats ukrainiens, ils sont toujours terrés dans la vaste aciérie Azovstal et refusent de se rendre. Avec eux :  environ 1.000 civils, femmes, enfants et des centaines de blessés, selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Ce qu’il faut retenir de l’actualité du 21 avril 

  • Kiev appelle à des négociations sur le sort de Marioupol
  • Quatre bus d’évacuation ont quitté Marioupol, selon Kiev
  • Vladimir Poutine juge que « la libération de Marioupol est un succès »

Tous les horaires sont donnés au format temps universel coordonné (UTC). Pour information, la France se situe dans le fuseau horaire UTC+2. 

13h53 TU. L’Espagne envoie 200 tonnes de matériel militaire à l’Ukraine (Pedro Sánchez)

L’Espagne va livrer à l’Ukraine 200 tonnes de matériel militaire, un envoi qui représente le double de l’aide militaire envoyée jusqu’ici par Madrid à Kiev, a annoncé jeudi le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez dans la capitale ukrainienne.

« C’est l’envoi le plus important effectué (par l’Espagne). Il fait plus que doubler ce que nous avions envoyé jusqu’ici », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse commune avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky et la Première ministre danoise Mette Frederiksen.

13h43 TU. Ukraine: trois bus d’évacués de Marioupol sont arrivés à Zaporijjia (AFP)

Trois bus d’évacuation de civils partis du port de Marioupol, quasi-totalement sous contrôle russe, sont arrivés jeudi à Zaporijjia, grande ville du sud-est de l’Ukraine, a constaté un journaliste de l’AFP.

13h30 TU. En Ukraine, pas de répit pour les fossoyeurs. Reportage de nos envoyés spéciaux Anthony Fouchard et Loup Bureau

Dans le Donbass, l’offensive russe se poursuit, la ville de Severodonestk est une des cibles convoitées par Moscou qui pilonne depuis des semaines les positions ukrainiennes et les civils. Des bombardements qui font des victimes, mais les services de la ville doivent aussi composer avec les morts… naturelles. Malgré les attaques, il faut enterrer les corps, parfois sous la menace des bombes.

13h20 TU. Ukraine: 10 militaires et 9 civils libérés dans un échange de prisonniers (Kiev)

Dix militaires et neuf civils ont été libérés dans un nouvel échange de prisonniers avec la Russie, a annoncé Kiev mardi, sans révéler le nombre de Russes qui ont été remis à Moscou.

Cet échange faisait suite à d’autres dans les jours précédents et était selon la responsable gouvernementale le cinquième depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine le 24 février.

13h12 TU. Après d’intenses tracations, une réunion de l’Unesco prévue en Russie reportée sine die

Après des semaines d’intenses tractations, la décision est finalement tombée jeudi : la session annuelle du comité du patrimoine de l’Unesco qui devait se tenir en Russie en juin est reportée sine die dans un contexte de pression croissante sur Moscou liée à la guerre en Ukraine.

12h02 TU. En visite en Ukraine, le Premier ministre espagnol condamne les « atrocités » russes

« Choqué de voir les horreurs et les atrocités de la guerre de Poutine dans les rues de Borodianka », a déclaré le dirigeant socialiste espagnol Pedro Sanchez dans un message sur son compte Twitter, accompagné d’une vidéo le montrant marchant dans la ville en ruines aux côtés de la Première ministre danoise Mette Frederiksen.

10h51 TU. La Russie annonce la fermeture des consulats baltes par mesure de représailles

La Russie a annoncé la fermeture de consulats des pays baltes sur son sol, en représailles à des mesures similaires prises par la Lettonie, la Lituanie et l’Estonie qui dénoncent l’offensive russe en Ukraine. Le ministère russe des Affaires étrangères a indiqué « retirer l’autorisation de fonctionnement » aux consulats généraux de Lettonie, d’Estonie et de Lituanie à Saint-Pétersbourg, reprochant en outre à ses trois voisins l’octroi « d’aide militaire au régime de Kiev ».

10h33 TU. Plus de 5 millions de réfugiés ukrainiens depuis le 24 février

Le nombre de réfugiés ukrainiens ayant fui l’invasion par l’armée russe le 24 février continue d’augmenter, mais beaucoup plus lentement que dans les premières semaines du conflit, selon les chiffres du Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés. Selon le HCR, 5.085.360 Ukrainiens ont quitté leur pays depuis le début de l’invasion russe, soit 50.921 de plus que le chiffre publié mercredi.

L'agence des Nations Unies pour les réfugiés affirme que plus de 5 millions de réfugiés ont fui l'Ukraine depuis que les troupes russes ont envahi le pays.

L’agence des Nations Unies pour les réfugiés affirme que plus de 5 millions de réfugiés ont fui l’Ukraine depuis que les troupes russes ont envahi le pays.
AP Photo/Petr David Josek.

10h11 TU. La patron du géant russe du pétrole Loukoïl démissionne

Le président du géant russe du pétrole Loukoïl, Vaguit Alekperov, a démissionné, a annoncé l’entreprise, qui avait appelé début mars à arrêter rapidement l’offensive du Kremlin en Ukraine.

« Le président et membre du conseil d’administration de Loukoïl, V. Alekperov, a annoncé sa décision de renoncer à (ses) fonctions », selon un communiqué. L’annonce intervient une semaine après que le milliardaire a été placé sur la liste des personnalités russes sanctionnées par le Royaume Uni.

10h08 TU. Kiev va recevoir des armes lourdes de pays est-européens, selon Berlin

L’Ukraine va recevoir « dans les prochains jours » des armes lourdes, dont des chars de combats, de la part des partenaires est-européens pour l’aider à contrer l’offensive russe, selon la ministre de la Défense allemande. « Il s’agit de chars de combats, de véhicules blindés, ou d’autres possibilités (de matériel) que les pays peuvent céder » à l’Ukraine ».

09h28 TU. Plus de 1.000 corps de civils dans les morgues de la région de Kiev

Plus de 1.000 corps de civils se trouvent actuellement dans les morgues de la région de Kiev, selon une responsable ukrainienne, alors que Kiev accuse les Russes d’avoir « massacré » des centaines de civils pendant leur occupation de la région en mars.

08h23 TU. Premier transfert vers la France d’Ukrainiens réfugiés en Moldavie

Un premier charter avec 74 réfugiés ukrainiens à bord doit atterrir à Bordeaux cet après-midi, en provenance de Moldavie, pays limitrophe de l’Ukraine que Paris s’est engagé à aider en transférant 2.500 déplacés du conflit vers la France.

Il s’agit « majoritairement de femmes et d’enfants » ainsi que des « personnes ayant besoin d’un suivi médical », selon Céline Schmitt, porte-parole en France du HCR.

07h20 TU. Vladimir Poutine juge que « la libération de Marioupol est un succès »

Tout Marioupol serait sous contrôle russe à l’exception du site industriel d’Azovstal. Selon le président russe, ses forces ont pris « avec succès » le contrôle de la ville ukrainienne de Marioupol, ordonnant d’assiéger les derniers combattants ukrainiens plutôt que de donner l’assaut sur le site industriel Azovstal où ils sont retranchés.

« La fin du travail de libération de Marioupol, c’est un succès », a dit Vladimir Poutine à son ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, après lui avoir signifié qu’un assaut du site d’Azovstal n’était « pas approprié » et qu’il fallait assiéger « la zone de telle manière à ce que pas une seule mouche ne passe ». 

Le président russe Vladimir Poutine, à gauche, et le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou lors de leur rencontre au Kremlin à Moscou, en Russie, le jeudi 21 avril 2022. 

Le président russe Vladimir Poutine, à gauche, et le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou lors de leur rencontre au Kremlin à Moscou, en Russie, le jeudi 21 avril 2022.
Service de presse présidentiel russe via AP.

06h37 TU. Le Premier ministre espagnol arrivé à Kiev avec son homologue danoise

Le premier ministre espagnol Pedro Sanchez est arrivé ce matin avec son homologue danoise Mette Frederiksen à Kiev, où ils doivent tous deux rencontrer le président ukrainien Volodymyr Zelensky, selon le gouvernement espagnol.

06h42 TU. Neuf corps de civils retrouvés à Borodianka

Les corps de neuf civils ont été retrouvés à Borodianka, près de Kiev, certains présentant des « signes de torture », selon la police de la capitale ukrainienne.

Ces personnes ont été tuées par les occupants russes et certaines des victimes présentent des signes de torture.

Andriï Nebytov, Chef de la police locale. 

Borodianka a été, selon Kiev, le théâtre de « massacres de civils » durant le mois de mars, lorsque les forces russes occupaient la ville.

06h07 TU. Quatre bus d’évacuation ont quitté Marioupol, selon Kiev

Quatre bus d’évacuation de civils ont réussi à quitter le port ukrainien de Marioupol, selon la vice-Première ministre ukranienne Iryna Verechtchouk.

À re(voir) : Des bus de civils quittent Marioupol (Kiev)

04h05 TU. Les derniers combattants ukrainiens de Marioupol refusent de se rendre

Les derniers combattants ukrainiens de Marioupol refusent de se rendre mais réclament à la communauté internationale des « garanties de sécurité », au moment où les forces russes comptent s’emparer de la totalité de cette ville stratégique du sud-est de l’Ukraine.

« Nous sommes prêts à quitter Marioupol avec l’aide d’un tiers, munis d’armes, afin de sauver les personnes qui nous ont été confiées », selon Sviatoslav Palamar, commandant adjoint du bataillon Azov, sur Telegram.

00h50 TU. Kiev appelle à des négociations sur le sort de Marioupol

L’Ukraine a appelé à la tenue de négociations avec la Russie sur le sort de la ville assiégée de Marioupol, au moment où Moscou faisait une démonstration de force en testant un nouveau missile intercontinental pouvant emporter des charges nucléaires.

« Nous sommes prêts à tenir une +session spéciale de négociations+ à Marioupol. Pour sauver nos gars, (le bataillon) Azov, les soldats, les civils, les enfants, les vivants et les blessés. Tout le monde », a écrit Mykhaïlo Podolyak, conseiller de la présidence ukrainienne.

00h05 TU : Kiev dit soupçonner la Croix-Rouge d’être « complice » de la Russie

Une responsable ukrainienne a reproché au Comité international de la Croix-Rouge de ne pas coopérer avec son pays sur le sort de réfugiés ukrainiens en Russie, le supçonnant d’être « complice » de « déportations », des accusations vivement rejetées par le CICR.

« Le CICR ne remplit pas son mandat concernant les personnes évacuées. Je les soupçonne d’être complices de la Russie. Cela fait un mois que j’essaie de voir le président du CICR pour discuter avec lui de la déportation de nos citoyens vers la Russie », selon Lioudmyla Denissova, chargée des droits humains auprès du Parlement ukrainien à la télévision ukrainienne.
 

Laisser un commentaire