A L uneACTUALITESPOLITIQUESports

FOOT/ POLITIQUE : Ces joueurs de football qui se sont reconvertis en hommes politiques

 

A l’image de Mamadou Niang à Marseille, plusieurs anciens footballeurs ont intégré ensuite la sphère politique.

Ancien chouchou du Vélodrome, à Marseille, Mamadou Niang est chez lui. Le directeur sportif de l’Athlético Marseille brigue les municipales marseillaises avec le candidat de La République en marche (LREM), Yvon Berland .

Figure populaire, le soutien des joueurs de foot est un argument de poids pour emporter une élection.  Nombreux sont les Brésiliens  qui ont pris la parole pour justifier la candidature de Jair Bolsonaro, notamment Neymar et Ronaldinho. Que ce soit via une vidéo sur Twitter ou une publication Instagram, tous les moyens étaient bons pour partager le programme de l’ancien militaire ultra-conservateur. Si les Évangélistes ont joué un rôle majeur dans son accession au pouvoir, ce serait mentir que de dire que le monde du foot n’y a pas également participé.

Le Liberia avait également élu George Weah, premier ballon d’or africain, Président de la République. Plus récent ou toujours d’actualité, l’ancien lyonnais Vikash Dhorasoo est très impliqué en politique. Il tweete et apparaît régulièrement comme représentant de la France Insoumise dans le VXIIIe arrondissement de Paris. C’est aussi l’occasion de retrouver Fabien Cool, ancien gardien de l’A.J Auxerre, ainsi que Sylvain Kastendeuch, ancien défenseur de Metz.

Kakhaber Kaladze
Il faut croire que jouer au Milan AC donne des idées. Dans les années 2000, Kakhaber Kaladze a tout gagné, de la Ligue des champions à la coupe d’Italie, en passant par le championnat et la coupe du monde des clubs. Le défenseur géorgien arrête sa carrière internationale après 83 sélections, dont 50 en tant que capitaine et cherche un « nouveau match » comme il le dit dans sa vie. Il est élu au Parlement de Géorgie malgré certaines affaires de corruptions qui le rattrape. Puis un an plus tard, il rentre au gouvernement en tant que Vice-Premier ministre et ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles. Un poste qu’il occupe toujours.

Pelé
Figure majeure du football et fréquemment présenté comme le meilleur joueur de l’histoire, il est le seul footballeur à avoir été champion du monde à trois reprises (1958, 1962, 1970). Edson Arantes do Nascimento, dit Pélé, se retire des terrains et devient ministre des Sports du Brésil entre 1995 et 1998. Il est actuellement ambassadeur pour l’ONU et l’UNESCO à l’Éducation, l’Écologie et l’Environnement. Mais malgré sa retraite sportive, il n’oublie pas le monde du foot, étant donné qu’il fut ambassadeur international pour la Coupe du monde de 2014 qui s’est déroulée au Brésil.

Romario
Romário de Souza Faria, surnommé Romário a d’abord connu la gloire sur les terrains en menant le Brésil à la victoire lors de la Coupe du Monde de 1994. À la place de vivre une retraite paisible au soleil, il devient membre du Parti socialiste brésilien. Il se fait ensuite élire député fédéral de Rio où il se pose en élu anti-corruption et, une fois élu sénateur de Rio en 2015, il vote même la destitution de la présidente Dilma Roussef, accusée de maquillage des comptes publics.

Fabien Cool
Le footballeur français qui évoluait au poste de gardien fut l’un des joueurs mythiques de l’AJ Auxerre au début des années 2000. Il choisit une reconversion en politique fin 2002. Il est élu conseiller municipal de l’Auxerre en 2008. Actuellement, Fabien Cool est vice-président de la fédération UDI de l’Yonne et coordonnateur de l’école de football de l’AJ Auxerre (il prend plus particulièrement en charge les moins de 13 ans).

Mais se reconvertir en homme politique quand on est un ex-footballeur n’est pas toujours une bonne idée…

Andreï Shevchenko
L’attaquant ukrainien Andreï Shevchenko, Ballon d’Or 2004 a choisi de mettre fin à sa carrière de footballeur pour se consacrer au Parti politique ukrainien. « Ça va probablement vous faire un choc : mon avenir ne sera en aucune manière lié au football, (…) il sera lié à la politique. » Un mauvais calcul pour l’attaquant qui ne remporte que 2% des voix lors des législatives. Il décide donc de faire le chemin inverse et de revenir dans le monde du football en obtenant le poste d’adjoint à l’équipe nationale d’Ukraine.

Laisser un commentaire