A L uneACTUALITES

NECROLOGIE : Emirats arabes unis : mort du président cheikh Khalifa

À la tête des Émirats arabes unis depuis 2004, Khalifa ben Zayed Al Nahyane est mort ce 13 mai 2022 à 73 ans. Son demi-frère, cheikh Mohammed Ben Zayed, s’occupe des affaires courantes du pays depuis 2014. Il devient officiellement président.

Mort du président des Émirats arabes unis : Paris salue un «dirigeant  respecté de tous»

Il avait accompagné l’ascension fulgurante de son pays ces deux dernières décennies. À la fois président des Émirats et souverain d’Abou Dhabi, cheikh Khalifa ben Zayed Al-Nahyane est mort ce 13 mai, annoncent les autorités.

Les Émirats arabes unis, c’est quoi ?

  • Fondé par par cheikh Zayed ben Sultan Al-Nahyane, le père de cheikh Khalifa ben Zayed Al-Nahyane, le pays a célébré le cinquantenaire de sa création en 2021.
  • Il est composé de sept émirats : Dubaï, Abou Dhabi, Adjman, Chardja, Fudjayra, Ras al-Khayma et Umm al-Qaywayn.
  • Sous le mandat de cheikh Khalifa, les Émirats ont connu un rapide essor économique, portés par les richesses pétrolières d’Abou Dhabi, qui concentre 90% des réserves de la fédération.
  • ​L’affirmation de Dubaï comme hub de la finance, luxueuse destination touristique ou encore carrefour du transport aérien, a contribué à cet essor.

Le deuil officiel décrété dans le pays

Après l’annonce du décès du président, le gouvernement du pays du Golfe décrète « un deuil officiel » et les drapeaux sont mis en berne pour 40 jours, indique l’agence de presse officielle WAM. Elle ajoute que les trois jours à venir seront non-travaillés. Rapidement, les médias émiratis interrompent leurs programmes habituels pour diffuser des hommages à cheikh Khalifa. Partout, son portrait est affiché : dans les rues, les institutions et même les hôtels.

Cheikh Khalifa est rarement apparu en public ces dernières années. En 2014, il subit une opération après un AVC. Depuis, cheikh Mohammed ben Zayed, surnommé « MBZ« , prince héritier d’Abou Dhabi, est considéré comme le dirigeant de-facto des Émirats et il conduit les affaires du pays. Ce dernier rend hommage au dirigeant défunt sur son compte Twitter. « Ses positions, ses réussites, sa sagesse, sa générosité et ses initiatives se trouvent dans tous les coins du pays« , écrit-il.

Un pilier de l’essor économique du pays

Né du mariage de cheikh Zayed avec sa cousine Hossa ben Mohammad ben Khalifa Al-Nahyane à Al-Aïn en janvier 1948, Cheikh Khalifa était au pouvoir depuis 2004. Mais il occupait déjà des rôles importants. Après l’accession de son père au poste de souverain d’Abou Dhabi, avant la naissance de la fédération des Émirats, il est nommé représentant du souverain et président des tribunaux de la région Orientale. Le 1er février 1969, il devient à 21 ans, prince héritier d’Abou Dhabi, puis, le lendemain, président du département de Défense de l ‘émirat, à l’occasion de la création de la Force de Défense d’Abou Dhabi, qui sera le noyau de la future armée fédérale.

Une tour en hommage au dirigeant

  • En 2009, les Émirats Arabes Unis sont frappés de plein fouet par la crise financière.
  • Fidèle à la vision de son père, cheikh Khalifa prête main forte à Dubaï pendant cette période.
  • En guise de reconnaissance, la plus haute tour du monde érigée dans le centre de Dubaï est baptisée Burj Khalifa.

Après l ‘établissement de la fédération, le 2 décembre 1971, cheikh Khalifa est désigné vice-Premier ministre du nouvel État. Il préside également le Conseil supérieur du pétrole, un organisme doté de larges pouvoirs dans le domaine énergétique. Soucieux d’entretenir de bons rapports avec les tribus, à l’instar de son père, il en reçoit fréquemment des membres. Il est aussi à l’origine de la création d’un département des services sociaux pour améliorer le niveau de vie de ses compatriotes.

Laisser un commentaire