A L uneACTUALITESPOLITIQUE

Youssou Daou, de la Société Civile recommande : « reprendre le dépôt des listes pour les 15 coalitions et supprimer le parrainage en attendant l’audit du fichier»

Les élections législatives prévues le 31 juillet prochain ont plongé le pays dans une situation de violence «inédite». La manifestation de la coalition Yewwi Askan Wi de vendredi dernier en est une parfaite illustration.

C’est dans ce sillage que Youssou Daou, Ingénieur Informaticien, Expert électoral, a souligné que du côté de la coalition Yewwi comme du côté de Benno, certains arguments sont, selon l’ingénieur-informaticien, «acceptables». Et pour éviter un climat électoral avec de la violence, poursuit-il, la solution suivante est proposée : d’abord reprendre le processus électoral à partir du dépôt des listes pour tous les 15 coalitions qui ont déposé à temps leurs documents.
Aussi, ajoute Youssou Daou, supprimer le parrainage qui est contesté par certaines coalitions car le temps ne permet pas de faire un audit du logiciel d’application et du fichier de référence pour confirmer ou non les innombrables rejets et de permettre aux coalitions d’accéder à leurs listes et d’y apporter des correctifs si nécessaire.
Selon lui, à l’issue de cette phase l’administration électorale continue son travail menant à des élections libres justes et transparentes. Il ajoute que pour éviter que de pareilles perturbations ne se reproduisent dans l’avenir, une revue du code électoral sera initiée immédiatement après les législatives pour un toilettage du code électoral et pour la définition d’un système de parrainage consensuel.

Laisser un commentaire