A L uneACTUALITESinternational

DIRECT – Guerre en Ukraine : bombardement d’une prison à l’est, « un crime de guerre russe délibéré » pour Volodomyr Zelensky

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a qualifié de « crime de guerre russe délibéré » le bombardement d’une prison de l’est de son pays, ce vendredi 29 juillet. Cette attaque a fait selon Kiev  « plus de 50 morts ».

07H24 TU. Le géant russe Gazprom annonce avoir suspendu ses livraisons de gaz à la Lettonie.

Le géant gazier russe Gazprom a annoncé avoir suspendu ses livraisons de gaz à la Lettonie, sur fond de tensions russo-occidentales en raison du conflit en Ukraine et des sanctions européennes sans précédent contre la Russie.

« Aujourd’hui, Gazprom a suspendu ses livraisons de gaz à la Lettonie (…), en raison de la violation des conditions de prélèvement du gaz », a indiqué la compagnie russe dans un communiqué sur Telegram, sans plus de précisions.

Cette annonce intervient alors que Gazprom a réduit drastiquement cette semaine ses livraisons de gaz russe à l’Europe via le gazoduc Nord Stream, arguant de la nécessité de maintenance d’une turbine, au moment où les pays européens s’efforcent de remplir leurs réserves pour l’hiver.

Les Occidentaux accusent Moscou de se servir de l’arme énergétique en représailles aux sanctions adoptées après l’offensive contre l’Ukraine.

Le Kremlin assure pour sa part que les sanctions sont à l’origine de problèmes techniques de l’infrastructure gazière et que l’Europe souffre dès lors de mesures qu’elle impose à la Russie.

06H19 TU. La Russie et l’Ukraine s’accusent mutuellement d’avoir bombardé la prison à Olenivka.

Moscou et Kyev se sont mutuellement accusés d’avoir bombardé la prison détenant des prisonniers de guerre ukrainiens dans le territoire sous contrôle russe à Olenivka.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, affirme que plus de 50 personnes ont été tuées et qualifie l’attaque de crime de guerre.
Le ministère russe de la Défense a déclaré que les frappes avaient été menées par l’Ukraine avec des missiles à longue portée fournis par les États-Unis dans une « provocation flagrante » destinée à empêcher les soldats de se rendre.

22H26 TU. S&P abaisse la notation de l’Ukraine, défaut « quasi-certain ».

L’agence de notation financière S&P a nettement abaissé la notation de la dette de l’Ukraine, estimant que l’accord concédé par plusieurs pays occidentaux pour étaler les paiements de sa dette équivalait à un défaut « quasi-certain ».

« L’Ukraine a demandé à ses créanciers étrangers de différer de 24 mois les paiements sur l’ensemble de la dette extérieure », a souligné S&P dans un communiqué.

« Suite à cette demande, nous pensons qu’un défaut sur la dette souveraine en devises étrangères est une quasi-certitude », précise l’agence de notation.

La note à long terme en devises étrangères de l’Ukraine a été abaissée drastiquement, de trois crans, passant de CCC+ à CC.

Un groupe de créanciers occidentaux dont la France, les Etats-Unis, l’Allemagne, le Japon et le Royaume-Uni a donné son accord le 20 juillet à un report du paiement d’intérêts sur la dette ukrainienne après une requête de Kiev, exhortant les autres détenteurs d’obligations ukrainiennes à en faire de même.

21H23 TU. Prison bombardée en Ukraine : « un crime de guerre russe délibéré », selon Volodomyr Zelensky.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a qualifié de « crime de guerre russe délibéré » le bombardement vendredi 29 juillet d’une prison de l’est de son pays qui a fait, selon lui, « plus de 50 morts ».

« J’ai reçu aujourd’hui des informations sur l’attaque des occupants contre Olenivka (où se trouve la prison, ndlr), dans la région de Donetsk. C’est un crime de guerre russe délibéré, un meurtre de masse délibéré de prisonniers de guerre ukrainiens. Plus de 50 morts… », a-t-il dit dans son message quotidien.

Laisser un commentaire