A L uneACTUALITESPOLITIQUE

«Mottali Yéene ». Diourbel – Le Président Khalifa Ababacar Sall : « le Sénégal a besoin d’une thérapie et d’une reconstruction…»

Le président de Taxawu Sénégal était l’hôte de la région de Diourbel, au cours du week-end. Khalifa Ababacar Sall a rencontré les populations pour échanger avec elles sur son projet politique. Le but de cette visite «Dox Mbokk» est de co-construire un projet politique en vue de l’élection présidentielle de 2024.

Le président de Taxawu Sénégal, Khalifa Babacar Sall, était à Diourbel, dans le cadre  de sa tournée nationale dénommé «Dox Mbokk». Il s’agit, selon lui, d’une stratégie de porte-à-porte et d’échange avec  les populations en vue d’une co-construction d’un projet politique en perspectives des élections présidentielles de février 2024.

Khalifa Ababacar Sall explique : « nous sommes dans une démarche inclusive, participative, pour élaborer le projet de Khalifa   Ababacar Sall  2024. Nous avons pensé qu’en la matière, il faut changer de paradigme et de démarche « . Pour lui, il faut que les projets à construire épousent les attentes, volontés et besoins des populations qu’il entende servir.

« Nous sommes à la rencontre des populations pour solliciter leurs points de vue, leurs avis et leurs appréciations de la situation nationale d’abord et de leurs conditions vie. Apres un diagnostic qu’elles auront faits, qu’elles puissent nous faire des suggestions. Et c’est cette co-construction qui nous permettra d’élaborer un programme national », a-t-il indiqué.

Et le maire honoraire de la ville de  Dakar d’ajouter que « le Sénégal a besoin d’une thérapie et d’une reconstruction. Les gens sont inquiets, mais surtout ils sont  révoltés par leurs conditions ; les terres sont spoliées, l’eau est privatisée. La vie coûte chère. L’habitat est malmené. Il faut revoir le Sénégal des institutions, les consolider, pour que jamais un certain nombre de débats ne puissent se poser dans ce pays : débats relatifs au mandat, aux libertés, à la justice et à la démocratie. Les populations ont besoin de s’approprier de ce qui leur appartient ».

Le président de Taxawu Sénégal a d’abord rencontré les anciens socialistes, Khaly Ndao et Serigne Diop  de Médinatoul, Cheikh Diack de Thierno  Kandji et Demba Ba du sous-quartier de Idyber, qui se sont tous engagés à l’accompagner. Cette première journée (samedi) s’est terminée à Ndindy, par un rassemblement organisé par Meissa Niang et Bara Diop. Le lendemain (dimanche), le maire de la Ville de Dakar, Barthelemy Dias, a rejoint son leader à Ndoulo où un grand rassemblement a été organisé par le maire de la commune du même nom, Mamadou Kany Bèye.

Le maire de Dakar, M. Dias  se veut  clair : « il y aura beaucoup de remous en 2023 parce que Macky Sall est la  seule personne qui  ne pourra participer aux élections de 2024. Il avait clairement dit qu’il exerçait son dernier mandat, nous comptons sur notre leader parce qu’il est un homme de paix, un homme de foi et un humaniste, pour valoriser le capital humain ». Le maire de la capitale de relever : « Il n’y avait pas de lampadaires lorsqu’on m’élisait maire de Sacré-cœur, en 2014. Aujourd’hui, on est à 22.000 lampadaires ». Selon lui, leur idéologie est centrée sur l’homme.

Le  maire de Ndoulo, Mamadou Kany Bèye, a déclaré : « nous sommes sûrs que Khalifa Ababacar Sall sera notre candidat. Et nous remporterons les élections de 2024 ». Il reste convaincu que l’actuel président de la République, Macky Sall, est hors course.

Laisser un commentaire