A L uneACTUALITESinternational

DIRECT – Guerre en Ukraine : la Russie envisage de couper l’Ukraine de sa centrale nucléaire de Zaporijjia

Cette capture d'écran d'une vidéo d'une caméra de surveillance obtenue sur les réseaux sociaux montre une fusée éclairante atterrissant à la centrale nucléaire de Zaporojie lors d'un bombardement à Enerhodar, dans l'Oblast de Zaporojie, en Ukraine. /Photo prise le 4 mars 2022/Reuters/Zaporizhzhya NPP via YouTube

Depuis mecredi 18 mai, l’ambassade américaine a rouvert ses portes dans la capitale ukrainienne, Kyiv. Les combats et évacuations se poursuivent toujours à Marioupol, autour de l’usine Azovstal. Selon un rapport de l’ISW, les « forces d’occupation russes » envisagent de transformer Marioupol en station balnéaire.

09h08 TU. La Russie veut couper l’Ukraine de sa centrale nucléaire de Zaporijjia
Marat Khousnoulline, un vice-premier ministre russe a informé que la Russie souhaitait couper l’Ukraine de sa centrale nucléaire de Zaporijjia, la plus grande d’Europe, occupée par l’armée russe. Sauf si Kiev paye Moscou pour l’électricité produite. « Si le système énergétique de l’Ukraine est prêt à prendre et payer, alors (la centrale) pourra tourner pour l’Ukraine. Si (l’Ukraine) n’accepte pas, alors (la centrale) tournera pour la Russie« , a déclaré M. Khousnoulline, lors d’un déplacement mercredi sur le site de l’installation nucléaire, ont rapporté les agences russes.

Ses propos rejoignent ceux d’autres responsables russes ces dernières semaines. Elles laissent entendre que la Russie prépare une occupation durable voire une annexion des zones du sud de l’Ukraine qu’elle contrôle.

« Nous avons une grande expérience des centrales nucléaires, nous avons des entreprises en Russie qui ont cette expérience, il n’y a aucun doute que (celle de Zaporijjia) continuera de travailler« , a ajouté le dirigeant.

L’agence nucléaire ukrainienne Energoatom assure de son côté que la centrale approvisionne toujours l’Ukraine en électricité.

08h52 TU. Kyiv dénonce un « traitement de seconde zone » quant à son adhésion à l’UE.

Le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kouleba, a dénoncé un « traitement de seconde zone » de la part de « certaines capitales » qui « blesse les Ukrainiens » au sujet de la candidature ukrainienne pour adhérer à l’Union européenne.

« L’ambiguïté stratégique sur la perspective européenne de l’Ukraine pratiquée par certaines capitales de l’UE au cours des dernières années a échoué et doit cesser« , a-t-il affirmé sur Twitter.

08h24 TU. 1.730 militaires ukrainiens d’Azovstal se sont rendus depuis lundi selon la Russie.
Selon un communiqué du ministère russe de la Défense diffusé ce jeudi,  1.730 militaires ukrainiens retranchés sur le site sidérurgique d’Azovstal de Marioupol se sont rendus depuis lundi.

« Au cours des 24 dernières heures, 771 combattants du régiment nationaliste Azov se sont rendus sur le site sidérurgique d’Azovstal à Marioupol. Au total depuis le 16 mai, 1.730 combattants, dont 80 blessés, se sont constitués prisonniers« , note le document.

Le ministère a diffusé une vidéo montrant des militaires sortant du site sidérurgique et se faisant contrôler par des soldats russes avant de monter dans des bus. Parmi les Ukrainiens, certains sont blessés et certains marchent avec des béquilles.

Sur cette photo tirée d'une vidéo publiée par le service de presse du ministère russe de la Défense, le 18 mai 2022, des soldats ukrainiens portent un camarade blessé après avoir quitté l'usine sidérurgique assiégée Azovstal à Marioupol.

Sur cette photo tirée d’une vidéo publiée par le service de presse du ministère russe de la Défense, le 18 mai 2022, des soldats ukrainiens portent un camarade blessé après avoir quitté l’usine sidérurgique assiégée Azovstal à Marioupol.
Ministère russe de la Défense

07h50 TU. Olaf Scholz  pas favorable à l’octroi à l’Ukraine d’un « raccourci » en vue d’une adhésion à l’Union européenne

Le chancelier allemand, Olaf Scholz, a affirmé, ce jeudi, qu’il n’était pas favorable à l’octroi à l’Ukraine d’un « raccourci » en vue d’une adhésion à l’Union européenne (UE). Selon lui, le président français, »Emmanuel Macron, a raison de souligner que le processus d’adhésion n’est pas une affaire de quelques mois ou de quelques années« , a-t-il expliqué devant les députés du Bundestag.

« Le fait qu’il n’y ait pas de raccourci sur la voie de l’adhésion à l’UE (de l’Ukraine) est un impératif d’équité envers les six pays des Balkans occidentaux » qui souhaitent de longue date rejoindre le bloc européen, a-t-il ajouté.

07h30 TU. Les « forces d’occupation russe » envisage de faire de Marioupol une station balnéaire et de raser l’usine Azovstal.

Dans son rapport quotidien, l’Institut pour l’étude de la guerre (ISW) indique que « les autorités d’occupation russe » prévoient de transformer la cité portuaire de Marioupol en station balnéaire.

Selon le cabinet américain, le chef de la République populaire de Donetsk (DNR), Denis Pushilin, a déclaré que les autorités de la DNR prévoyaient de raser Azovstal après la prise de la ville.

05h54 TU. Encore un millier de combattants ukrainiens à Marioupol selon un chef séparatiste pro-russe.

Alors que le ministère russe de la Défense a affirmé mercredi que « 959 combattants (ukrainiens) dont 80 blessés se sont constitués prisonniers » depuis lundi, Denis Pouchiline, le chef séparatiste pro-russe de la République populaire de Donetsk (DNR), avance qu’un millier de combattants du bataillon Azov se trouve encore dans l’usine Azovstal de Marioupol. « Les commandants et les combattants de haut rang du (régiment) Azov ne sont pas encore sortis« , a-t-il fait savoir mercredi.

L’Ukraine a donné ce même chiffre, mais la semaine dernière. Elle n’a, en outre, pas commenté l’information selon laquelle 959 militaires se seraient rendus.

05h54 TU. Joe Biden rencontre les dirigeants suédois et finlandais.

Selon la porte-parole de l’exécutif, le président américain, Joe Biden, rencontre ce matin, à la Maison Blanche, le président finlandais et la première ministre suédoise, respectivement Sauli Niinistö et Magdalena Andersson concernant leur demande d’adhésion à l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN).

En attendant que s’achève ce processus d’adhésion, qui peut prendre plusieurs mois et nécessite l’unanimité des membres, « les Etats-Unis travailleront avec la Finlande et la Suède pour rester vigilants face à toute menace contre notre sécurité commune et pour décourager et faire face à toute agression ou menace d’agression« , a martelé mercredi la Maison Blanche.

05h44 TU. Un bombardement fait un mort dans le sud-ouest de la Russie.
Un bombardement dans un village du sud-ouest de la Russie, situé à la frontière avec l’Ukraine, dans la région de Koursk, a fait un mort et des blessés, a indiqué, jeudi, le gouverneur de cette région.

« Une autre attaque ennemie à Tyotkino, qui a eu lieu à l’aube, s’est malheureusement achevé en tragédie. Pour le moment, nous avons connaissance de la mort d’au moins un civil« , a écrit Roman Starovoyt sur Telegram, en précisant que d’autres personnes avaient été blessées et recevaient des soins médicaux.

Selon les premières informations, la victime est un chauffeur routier qui effectuait des livraisons dans une distillerie locale. L’établissement a été frappé « à plusieurs reprises« , a ajouté le gouverneur, laissant entendre que l’attaque venait d’Ukraine, en réponse à l’invasion russe lancée depuis le 24 février.

Les secours étaient sur le pont jeudi matin pour éteindre  les incendies causés dans le village d’environ 4.000 habitants. « Plusieurs maisons ont été endommagées. On parle également d’obus qui n’ont pas explosé« , toujours selon le gouverneur qui a posté sur Telegram des photos montrant des bâtiments calcinés, avec les vitres soufflées et des brèches dans le sol à l’endroit du bombardement présumé.

02h54 TU. Les Etats-Unis ont rouvert leur ambassade à Kyiv.

Les Etats-Unis ont rouvert mercredi leur ambassade à Kiev, fermée mi-février avant l’invasion russe. Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, l’a annoncé dans un communiqué, après la levée du drapeau. « Aujourd’hui, nous reprenons officiellement les opérations à l’ambassade des Etats-Unis à Kiev. Le peuple ukrainien, avec notre aide sécuritaire, a défendu sa patrie face à l’invasion irresponsable de la Russie, et, en conséquence, la Bannière étoilée flotte à nouveau sur l’ambassade. »

02h07 TU. Réunion du G7 pour discuter de l’aide financière à apporter à l’Ukraine.

Les puissances du G7 (Allemagne, France, Italie, Canada, Royaume-Uni, Etats-Unis, Japon) se réunissent jeudi et vendredi en Allemagne, à Königswinter, en banlieue de Bonn pour décider, entre autres, d’une nouvelle enveloppe à allouer à l’Ukraine.

Il s’agit d’assurer la solvabilité de l’Ukraine « pour les prochains jours, les prochaines semaines« , a commenté le ministre allemand des Finances, Christian Lindner, à la veille des principales réunions.

A noter que, pour faire tourner l’économie du pays, Kyiv évalue ses besoins à 5 milliards de dollars par mois.

Laisser un commentaire