A L uneACTUALITESinternationalPOLITIQUE

DIRECT -Guerre en Ukraine : l’offensive se poursuit dans plusieurs régions du sud, l’économie russe résiste aux sanctions occidentales

Les sanctions occidentales prises à l’encontre de la Russie suite à l’invasion de l’Ukraine ont moins de conséquences que prévu sur l’économie du pays, annonce le FMI. En revanche, les répercurssions de ces sanctions touchent plus durement certains États européens. Depuis quelques jours, l’offensive russe en Ukraine se concentre sur plusieurs régions du sud.

Ce qu’il faut retenir ce mercredi 27 juillet 2022. 
– En dépit des sanctions occidentales prises à l’encontre de la Russie suite à l’invasion de l’Ukraine, l’économie russe se porte bien mieux que prévue et résiste, annonce le Fonds monétaire international.

– Des vidéos diffusées mardi par les autorités ukrainiennes montrent les destructions subies par une station balnéaire du sud de l’Ukraine.

-Les pays de l’Union européenne se sont accordés pour réduire leur consommation de gaz, après une nouvelle baisse des livraisons russes.

– La Russie a annoncé qu’elle allait arrêter de participer à la Station spatiale internationale (ISS) « après 2024 ». Cette décision soulève la question de sa survie, sur fond de tensions russo-occidentales en raison de l’offensive russe en Ukraine.

08h28 TU. Les livraisons de gaz russe en Ruope en baisse de 20% ce mercredi. 

Les livraisons de gaz via le gazoduc Nord Stream ont baissé de 20% indique l’opérateur allemand. Cette nouvelle baisse drastique renforce les risques de pénurie cet hiver en Europe. Un porte-parole du Kremlin a estimé mardi que la réduction de débit s’expliquait par les sanctions occidentales prises contre la Russie après l’invasion de l’Ukraine. « S’il n’y avait pas eu ces restrictions, tout aurait été accompli (…) dans les délais habituels« , a-t-il dit.

Pipelines du "Nord stream 2" appartenant à l'entreprise russe Gazprom. Lubmin, Allemagne - 15 février 2022.

Pipelines du « Nord stream 2 » appartenant à l’entreprise russe Gazprom. Lubmin, Allemagne – 15 février 2022.
AP/Michael Sohn

08h00 TU. L’UE se prépare aux pénuries de gaz. 

Pour tenter de prévenir les risques de pénuries cet hiver, les 27 membres de l’UE se sont accordés mardi sur un plan prévoyant que chaque pays fasse « tout son possible » pour réduire, entre août 2022 et mars 2023, sa consommation de gaz. Une baisse d’au moins 15% par rapport à la moyenne des cinq dernières années sur la même période a été retenue.

07h00 TU. La guerre en Ukraine a des répercurssions sur l’approvisionnement en barres nutritives, alerte l’UNICEF. 
1,7 million d’enfants risquent de mourir de faim dans la Corne de l’Afrique. Depuis le début de la guerre en Ukraine, le prix des barres nutritives connues sous l’acronyme anglais RUTF et dont Plumpy’Nut, du français Nutriset, s’envole.  est la marque la plus connue.  L’Unicef, qui achète près de 80% de l’approvisionnement mondial, s’en inquiète.

 

06h57 TU. Au Cameroun, Emmanuel Macron dénonce l' »hypocrisie » de ceux en Afrique qui refusent de parler de « guerre ».

En déplacement au Cameroun, le président français Emmanuel Macron a donné une conférence de presse au côté de son homologue camerounais Paul Biya. Le chef d’État français a fustigé l' »hypocrisie » de ceux en Afrique qui refusent de parler de « guerre » en Ukraine. Depuis le début de la guerre en Ukraine, certains États africains qui entretiennent des relations avec la Russie n’ont pas pris position ni condamné l’invasion russe en Ukraine.
 

04h42 TU. En Crimée, des vacances à quelques encablures des combats

Des milliers de Russes passent leurs vacances dans la péninsule ukrainienne de Crimée, annexée en 2014 par Moscou. Depuis cette date, la Crimée est devenue la base arrière de l’armée russe à l’offensive en Ukraine. La Crimée est frontalière de la région ukrainienne de Kherson, en partie occupée par les soldats russes. Or les forces ukrainiennes y ont déclenché, avec de premiers succès, une contre-offensive, avec l’objectif de la reprendre d’ici à la fin de l’été. Les autorités ukrainiennes ont en outre toujours clamé ces huit dernières années qu’un jour elles reprendraient aussi la péninsule.
 

04h00 TU. Zelensky prépare une riposte aux attaques russes. 

Les combats se sont poursuivis mardi en Ukraine. Les régions du sud ont fait l’objet de bombardements russes « massifs », notamment sur un village balnéaire près d’Odessa et sur le port de Mykolaïv, selon les autorités ukrainiennes. « Nous riposterons bien sûr à cela, quels que soient les mensonges du ministère russe de la Défense sur ces frappes« , a assuré dans son message du soir le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

03h30 TU. Le président ukrainien dénonce l’augmentation des prix du gaz en Europe. 

Volodymyr Zelensky a dénoncé « une nouvelle augmentation provoquée des prix du gaz » visant les Européens. « Il est clair pour tout le monde qu’il s’agit d’une terreur des prix délibérée de la Russie contre l’Europe« , a-t-il ajouté.

03h00 TU. La menace d’une cessation complète des exportations de gaz russe plane sur l’économie européenne. 

D’après le FMI, une cessation complète des exportations de gaz russe réduirait « nettement » la croissance dans la zone euro en 2022 et 2023. Cela forcerait en effet les pays européens à mettre en place un rationnement de l’énergie, touchant les grands secteurs industriels. 

La Banque centrale russe et les décideurs politiques russes ont pu éviter une panique bancaire ou un effondrement financier lorsque les sanctions ont été imposéesPierre-Olivier Gourinchas, chef économiste du FMI.

02h00 TU. Quelles sont les conséquences des sanctions occidentales prises à l’encontre de la Russie ? 

Les pays occidentaux ont, depuis le début de l’invasion russe en Ukraine le 24 février, pris à l’encontre de la Russie une salve de sanctions destinées à l’étrangler financièrement et économiquement. Mais « la Banque centrale russe et les décideurs politiques russes ont pu éviter une panique bancaire ou un effondrement financier lorsque les sanctions ont été imposées », annonce mardi Pierre-Olivier Gourinchas, le chef économiste du FMI.  Et la hausse des prix du pétrole « fournit une énorme quantité de revenus à l’économie russe et cela a aidé à soutenir leur économie ».

01h00 TU. L’économie russe résiste aux sanctions internationales, annonce le FMI. 

L’économie russe devrait, cette année, être moins pénalisée par les sanctions internationales que ce qui était attendu. C’est ce que souligne le FMI, précisant que le Produit intérieur brut (PIB) de la Russie devrait se contracter de 6,0% en 2022, soit bien moins que le plongeon de 8,5% sur lequel il tablait lors de ses précédentes prévisions publiées en avril.

00h00 TU. Washington appelle Kiev à choisir un procureur général apte à lutter contre la corruption.

Les États-Unis ont exhorté mardi l’Ukraine à choisir un procureur général crédible pour remplacer celle récemment renvoyée, appelant à des efforts renouvelés pour lutter contre la corruption au moment où Kiev tente par ailleurs de repousser les assauts russes.

Laisser un commentaire