A L uneACTUALITESinternational

DIRECT – Guerre en Ukraine : exportations d’électricité vers l’Union européenne en hausse et reprise des exportations de céréales pour Kiev

 

Les trois ports ukrainiens désignés pour les exportations de céréales ont recommencé à fonctionner ce mercredi 27 juillet. Les premiers chargements devraient quitter « dès cette semaine » les ports de la mer Noire, espère le gouvernement ukrainien. Le président Zelensky a également annoncé augmenter les exportations d’électricité du pays vers l’Union européenne pour aider l’Europe à « résister à la pression énergétique » de Moscou.

08H19 TU. Le Russe Bout et l’Américaine Griner pas informés d’un éventuel échange de prisonniers.

Le trafiquant d’armes russe incarcéré aux Etats-Unis, Viktor Bout, et la basketteuse américaine Brittney Griner, détenue en Russie, ne sont pas informés de négociations en vue d’un éventuel échange de prisonniers russo-américain, ont indiqué leurs proches.

« Nous nous sommes parlés (mardi) au téléphone et Viktor ne sait rien de négociations entre la Russie et les Etats-Unis pour l’échanger », a déclaré Alla Bout, l’épouse du trafiquant d’armes russe, citée par l’agence Ria Novosti.

Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken a annoncé mercredi 27 juillet qu’il parlerait « dans les prochains jours » avec son homologue russe Sergueï Lavrov, pour discuter d’une offre américaine « conséquente » afin d’obtenir la libération de deux Américains détenus en Russie.

« Bien sûr nous supposons que de telles négociations puissent avoir lieu, mais nous n’en parlons pas car nous n’avons ni lui ni moi la moindre information », a-t-elle ajouté.

Les avocats de Brittney Griner, une basketteuse américaine actuellement jugée après avoir été arrêtée en février en possession de cannabis en arrivant à Moscou, ont déclaré dans la nuit ne pas avoir non plus été informés de pourparlers.

« Les avocats ne participent pas à des négociations. D’un point de vue légal, l’échange ne pourra avoir lieu qu’après l’énoncé du verdict (dans l’affaire Griner). Dans tous les cas, nous serons heureux si Brittney peut bientôt rentrer chez elle », a indiqué sur Telegram l’avocate Maria Blagovolina.

Les autorités russes n’ont fait aucun commentaire officiel dans l’immédiat.

08H13 TU. La Russie annonce l’arrestation d’une vingtaine de « complices » de l’armée ukrainienne.

Les forces d’occupation russes ont annoncé l’arrestation d’une vingtaine de « complices » de l’armée ukrainienne dans les régions occupées de Kherson et de Zaporijjia, dans le sud de l’Ukraine, à l’heure d’une contre-offensive ukrainienne dans cette zone.

La Garde nationale russe a arrêté « dans les régions de Kherson et de Zaporijjia 21 complices des forces armées ukrainiennes », a indiqué l’administration d’occupation de Kherson dans un communiqué sur Telegram.

Treize lance-grenades, plus de 31.000 cartouches de différent calibre, 53 grenades et plus de 24 kilos d’explosifs ont été saisis chez ces personnes, selon la même source.

Par ailleurs, sept mines et obus d’artillerie ont été désamorcés, ajoute le communiqué, sans plus de précisions.

20H42 TU. Les ports ukrainiens fonctionnent à nouveau, un pont clef frappé par l’armée de Kiev dans le sud.

Les trois ports ukrainiens désignés pour les exportations de céréales ont recommencé à fonctionner, tandis que l’armée ukrainienne a en partie détruit un pont d’importance stratégique dans la région méridionale de Kherson occupée par les Russes et que les forces de Kiev cherchent à reprendre.

Le gouvernement ukrainien s’attend à ce que les premiers chargements puissent quitter « dès cette semaine » les ports de la mer Noire où ils étaient bloqués depuis le début de l’invasion russe le 24 février, sur fond de flambée des prix des denrées alimentaires à travers le monde.

20H35 TU. En Afrique, Emmanuel Macron accuse la Russie d’être « une puissance coloniale ».

En visite au Bénin, ancien pays colonisé par la France, Emmanuel Macron a accusé la Russie d’être « l’une des dernières puissances impériales coloniales » et de mener une nouvelle forme de « guerre hybride » dans le monde.

Cinq mois après le début de la guerre en Ukraine, le président français ne cesse de hausser le ton contre la politique de Vladimir Poutine, en affirmant que « quand on dit les choses et qu’on essaie de les qualifier »« on se donne les moyens » de peser sur les évènements.

Le président français Emmanuel Macron, à gauche, est accueilli par le président béninois Patrice Talon à la présidence à Cotonou le mercredi 27 juillet 2022.

Le président français Emmanuel Macron, à gauche, est accueilli par le président béninois Patrice Talon à la présidence à Cotonou le mercredi 27 juillet 2022.

Depuis son arrivée en Afrique, au Cameroun mardi puis au Bénin mercredi, il a ainsi multiplié les critiques envers Moscou alors que, dans le même temps, le chef de la diplomatie russe Serguei Lavrov, était également en tournée africaine pour affirmer son attachement au continent.

« La Russie est l’une des dernières puissances impériales coloniales » en décidant « d’envahir un pays voisin pour y défendre ses intérêts », a affirmé Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse avec son homologue béninois Patrice Talon à Cotonou.

« Je parle sur un continent (l’Afrique, NDLR) qui a subi les impérialismes coloniaux », a-t-il tenu à souligner.

20H14 TU. L’Ukraine aidera l’Europe à « résister à la pression énergétique » russe, assure Volodomyr Zelensky.

L’Ukraine s’apprête à augmenter ses exportations d’électricité vers l’Union européenne pour aider l’Europe à « résister à la pression énergétique » de Moscou, a déclaré mercredi 27 juillet le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

« Nous allons augmenter nos exportations d’électricité aux consommateurs de l’Union européenne », a déclaré Volodymyr Zelensky dans son adresse vidéo quotidienne.

Ces déclarations interviennent le lendemain d’un accord des pays membres de l’Union européenne pour réduire leur consommation de gaz de façon coordonnée et aider ainsi l’Allemagne après une baisse drastique des livraisons russes.

« Malgré la guerre, nous avons assuré l’intégration en un temps record des réseaux ukrainiens au système européen », a souligné le président ukrainien.

« Nos exportations nous permettent non seulement d’augmenter nos revenus en devises, mais aussi aider nos partenaires à résister à la pression énergétique russe. Nous allons progressivement faire de l’Ukraine un pays garant de la sécurité énergétique de l’Europe », a-t-il poursuivi.

Laisser un commentaire