A L uneACTUALITESinternationalPOLITIQUE

DIRECT. Guerre en Ukraine : la ville de Kherson reste sans électricité ni eau et le barrage de Kakhovka a été endommagé

Après deux frappes dont Russes et Ukrainiens se renvoient la responsabilité. C’est la première coupure d’électricité et d’eau d’ampleur connue à Kherson, aux mains de l’armée russe depuis le début de son offensive en Ukraine le 24 février.

19H13 TU. Le barrage de Kakhovka frappé par un missile ukrainien (autorités d’occupation russes)

Le barrage de Kakhovka, situé à 60 km à vol d’oiseau de Kherson et sous contrôle russe, a été frappé par un missile ukrainien, sans faire de mort ni de blessé, selon les autorités d’occupation russes.

L’état-major ukrainien a assuré de son côté qu’à Kakhovka, « une attaque (ukrainienne) a été menée contre un bâtiment abritant jusqu’à 200 soldats ennemis » et que les Russes « cachent avec précaution les conséquences de cette attaque ».

« Aujourd’hui à 10h00 (08h00 GMT), six missiles Himars ont été tirés. Les unités de la défense antiaérienne en ont abattu cinq (et) un a touché l’écluse du barrage de Kakhovka, qui a été endommagé », avait affirmé plus tôt un représentant des services d’urgence de la région de Kherson, cité par les agences russes.

21H18 TU. Kherson sans eau ni électricité

La ville de Kherson dans le sud de l’Ukraine, toujours occupée par l’armée russe malgré une poussée de l’armée ukrainienne est « sans électricité ni eau » et le barrage de Kakhovka a été « endommagé », après deux frappes attribuées à Kiev par les autorités régionales d’occupation russe.

Vladimir Saldo, chef de l’administration régionale de Kherson, installée par Moscou, a déclaré à la chaîne russe Rossiya-24 que « l’alimentation électrique devrait être de retour aujourd’hui » dimanche.

Soldat russe dans la région de Kherson mai 2022.<br />
<br />
 

Soldat russe dans la région de Kherson mai 2022.

© AP Photo

« Trois pylônes en béton portant des lignes à haute tension ont été endommagés sur l’axe Berislav-Kakhovka » par une frappe ukrainienne, avait affirmé plus tôt l’administration d’occupation sur Telegram. « Actuellement, il n’y a ni électricité ni eau dans la ville (de Kherson) et dans certains districts de la région », annexée par Moscou fin septembre.

De son côté, le chef de l’administration militaire ukrainienne de la région de Kherson, Yaroslav Yanouchevytch, a déclaré que « l’armée russe a fait exploser des lignes à haute tension » sur une longueur de 1,5 km à Berislav. « Les occupants ont également détruit des lignes à haute tension menant à la ville de Kherson », provoquant des « problèmes d’approvisionnement » pour la ville et d’autres municipalités, selon la même source.

Une vue du district de Podil pendant une panne de courant à Kiev, le 4 novembre 2022. 

Une vue du district de Podil pendant une panne de courant à Kiev, le 4 novembre 2022.
Andrew Kravchenko (AP)

14h13 TU. La possibilité d’évacuer Kiev envisagée en cas de panne totale de courant

Selon le média ukrainien indépendant, Hromadske, le chef du département de la sécurité municipale de l’administration d’État de la ville de Kiev, Roman Tkachuk, envisage la possibilité d’évacuer trois millions de personnes de la capitale, en cas de coupure totale de courant.

Laisser un commentaire