A L uneACTUALITESinternationalSports

DIRECT – Guerre en Ukraine : Série de démissions en Ukraine après un Scandale de Corruption

La Pologne a prévenu lundi 23 janvier qu’elle était prête à se passer de l’aval de Berlin, indécis sur la question, pour livrer des chars Leopard de fabrication allemande à l’Ukraine. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky,  a quant à lui annoncé des changements aux postes de direction au sein du gouvernement et dans les régions. 

07H21 TU. Série de démissions en Ukraine après un scandale de corruption
Plusieurs hauts responsables ukrainiens ont annoncé mardi leur démission après des révélations de la presse sur des achats présumés de provision pour l’armée à des prix gonflés, ont fait savoir les autorités en pleine invasion russe.Parmi les responsables qui ont démissionné figurent le vice-ministre de la Défense Viatcheslav Chapovalov, qui était en charge de l’appui logistique des forces armées, le chef adjoint de l’administration présidentielle Kyrylo Tymochenko et le procureur général adjoint Oleksiï Simonenko.

07H08 TU. La Finlande doit envisager l’option d’adhérer à l’Otan sans la Suède, se le chef de la diplomatie
La Finlande doit envisager l’option d’une adhésion à l’Otan sans la Suède, a affirmé pour la première fois mardi son ministre des Affaires étrangères après que le président turc a exclu un feu vert d’Ankara à la candidature suédoise.

Une adhésion conjointe des deux pays nordiques reste « la première option » mais « nous devons évidemment évaluer la situation, si quelque chose s’est produit qui fait qu’à long terme la Suède ne peut plus avancer », a affirmé le chef de la diplomatie Pekka Haavisto à la télévision publique Yle, jugeant toutefois qu’il est « trop tôt pour prendre une position ».

En mai, les deux pays nordiques avaient déposé leur candidature le même jour au siège de l’Otan à Bruxelles, en conséquence directe de l’invasion russe de l’Ukraine, mettant un terme à des décennies hors des alliances militaires.

 

00H29 TU. Une personne tuée et deux autres blessées près de Bakhmout

Selon le média ukrainien, « The Kyiv Independent », le gouverneur de l’oblast de Donetsk, Pavlo Kyrylenko, a rapporté tard le 23 janvier que des bombardements russes avaient tué une personne et en avaient blessé deux autres à Chasiv Yar près de Bakhmout dans l’oblast de Donestk.

Donetsk Oblast Governor Pavlo Kyrylenko reported late on Jan. 23 that Russian shelling killed one person and injured two others in Chasiv Yar near Bakhmut in Donestk Oblast.

20H45 TU. Volodymyr Zelensky annonce des « changements de personnel » à différents postes du gouvernement

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré lundi 23 janvier que des changements aux postes de direction au sein du gouvernement et dans les régions seraient effectués.

« Il y a déjà des changements de personnel – certaines aujourd’hui, d’autres demain – concernant les fonctionnaires de différents niveaux dans les ministères et autres structures du gouvernement central, ainsi que dans les régions et dans le système d’application de la loi », a déclaré Volodymyr Zelensky dans son discours vidéo quotidien.

Le président ukrainien s’était précédemment engagé à réprimer la corruption à tous les niveaux au milieu d’une série d’allégations de pots-de-vin et de pratiques douteuses.

17H30 TU. La Pologne prête à livrer des chars sans l’aval de Berlin
La Pologne a prévenu lundi qu’elle était prête à se passer de l’aval de Berlin, indécis sur la question, pour livrer des chars Leopard de fabrication allemande à l’Ukraine, où les forces russes continuent de revendiquer de petites avancées sur le terrain.

Dans ce contexte, l’Union européenne a annoncé qu’elle accordait 500 millions d’euros supplémentaires pour fournir des armements à Kiev et allouait 45 millions d’euros pour la formation des militaires ukrainiens sur le territoire de l’UE.

Signe des tensions croissantes avec Moscou, deux des trois pays baltes, l’Estonie et la Lettonie, ont chacune annoncé dans la journée leur décision d’expulser l’ambassadeur de Russie sur leur sol, emboîtant le pas à la Lituanie qui avait fait de même l’année dernière.

La Pologne, prête à envoyer 14 Leopard à Kiev, est en discussions avec une quinzaine d’États à ce sujet, de nombreuses armées européennes possédant de tels blindés, susceptibles d’avoir un impact significatif pour les Ukrainiens face au rouleau-compresseur des troupes russes.

 

Le gouvernement allemand apparaissait pour sa part divisé sur la question de la livraison de chars lourds Leopard, et le chancelier Olaf Scholz, jusqu’ici évasif, se retrouvait lundi 23 janvier, sous une pression toujours plus forte. Surtout après que sa ministre des Affaires étrangères Annalena Baerbock a jugé la veille que l’Allemagne était disposée à autoriser, conformément à la législation en vigueur, Varsovie à fournir ces blindés à Kiev.

« Nous allons demander un tel accord (à Berlin) mais c’est une question secondaire », a réagi lundi le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki. « Même si nous n’obtenons pas leur accord (des Allemands), nous donnerons nos chars à l’Ukraine dans le cadre d’une petite coalition », y compris « si l’Allemagne n’en fait pas partie ».

Lundi, au lendemain des propos d’Annalena Baerbock sur la livraison des chars Leopard, Steffen Hebestreit, le porte-parole du chancelier allemand, a reprécisé sa position : « le gouvernement fédéral n’exclut pas que des chars Leopard soient livrés, il n’a pas encore décidé s’il allait le faire maintenant« .

Laisser un commentaire