A L uneACTUALITESinternationalPOLITIQUE

DIRECT. Guerre en Ukraine : La Russie envoie des renforts après une percée ukrainienne

In this handout photo taken from video released by Russian Defense Ministry Press Service on Friday, Sept. 9, 2022. Russian military vehicles drive to the Kharkiv direction on a mission in Ukraine. (Russian Defense Ministry Press Service via AP)

L’armée russe envoyait ce samedi des renforts en direction de la région ukrainienne de Kharkiv, réplique à une percée grâce à laquelle Kiev dit avoir repris le contrôle de 30 localités dans cette zone frontalière de la Russie. Hier, les ministres européens de l’Énergie se sont dits favorables à une série de mesures d’urgence pour enrayer la flambée des factures de gaz et d’électricité, évoquant même un plafonnement du prix des importations de gaz de l’UE.

7H30. La population allemande veut continuer à soutenir l’Ukraine 

Malgré les prix élevés de l’énergie, 70 % des Allemands déclarent qu’ils veulent continuer à soutenir l’Ukraine, selon un récent sondage. Une proportion qui atteint 82% pour les sympathisants du Parti social-démocrate (SPD) et même à 97% pour les Verts (Grüne) contre 59% chez Die Linke et seulement 30% pour les partisans de l’Alternative pour l’Allemagne (AfD), le principal parti d’extrême-droite du pays.

7H15 TU. Visite surprise à Kiev de la cheffe de la diplomatie allemande

La cheffe de la diplomatie allemande, Annalena Baerbock, est arrivée samedi à Kiev pour une visite surprise destinée à « montrer » que l’Ukraine « peut compter » sur le soutien de Berlin, a annoncé le ministère des Affaires étrangères allemand.

La ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, à Meseberg, au nord de Berlin, mardi 30 août 2022.

La ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, à Meseberg, au nord de Berlin, mardi 30 août 2022.
AP Photo/Markus Schreiber

« Je me suis rendue à Kiev aujourd’hui pour montrer qu’ils peuvent continuer à compter sur nous. Que nous continuerons à soutenir l’Ukraine aussi longtemps qu’il le faudra, par la livraison d’armes, par un soutien humanitaire et financier« , indique la ministre. Il s’agit de sa deuxième visite à Kiev depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février. Outre des aides financières et militaires, l’Allemagne entend aider Kiev à mener des opérations de déminage et à « faire la lumière sur les crimes de guerre commis, notamment en envoyant des experts, dont un procureur« , précise un communiqué.

5H50 TU. Le pape au Kazakhstan à partir de mardi

Le pape François, toujours diminué physiquement, s’envole mardi pour une visite de trois jours dans la capitale du Kazakhstan sous le signe du dialogue, dans un contexte régional tendu par la guerre en Ukraine. Le souverain pontife de 85 ans, qui se déplace en fauteuil roulant en raison de ses douleurs au genou, participera à un sommet inter-religieux à Noursoultan (ex-Astana) du 13 au 15 septembre prochain.

La guerre en Ukraine devrait être l’un des thèmes majeurs de ce 38ème voyage à l’étranger dans cette ancienne république soviétique frontalière de la Russie, qui a obtenu son indépendance en 1991 avec la chute de l’URSS.

5H45 TU. La Russie envoie des renforts après une percée ukrainienne

L’armée russe envoyait samedi des renforts en direction de la région ukrainienne de Kharkiv, réplique à une percée grâce à laquelle Kiev dit avoir repris le contrôle de trente localités dans cette zone frontalière de la Russie. « Nous prenons progressivement le contrôle de nouvelles localités. Nous ramenons partout le drapeau ukrainien et la protection à nos citoyens« , a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans une vidéo, annonçant la prise de trente localités dans cette région stratégique.

5H30 TU. Les Européens ouvrent la voie à des mesures d’urgence « sans précédent »
Les ministres européens de l’Énergie se sont dits favorables à une série de mesures d’urgence pour enrayer la flambée des factures de gaz et d’électricité, évoquant même un plafonnement du prix des importations de gaz de l’Union européenne.

Réunis à Bruxelles, les représentants des Vingt-Sept se sont entendus sur une « orientation commune » pour enrayer l’envolée des prix de l’énergie provoquée par l’offensive russe en Ukraine. Ils ont demandé à la Commission européenne de préparer en quelques jours « une proposition solide et concrète« , a déclaré le ministre tchèque de l’Industrie Jozef Sikela, dont le pays occupe la présidence tournante de l’UE.

Laisser un commentaire