A L uneACTUALITESinternationalPOLITIQUE

DIRECT. Guerre en Ukraine : Le transport de Céréales Ukrainiennes était bloqué en Mer Noire ce dimanche

Le transport de céréales ukrainiennes était bloqué dimanche en Mer Noire après que la Russie a suspendu l’accord sur leurs exportations, vitales pour l’approvisionnement alimentaire mondial, une décision fustigée par Kiev et Washington et Bruxelles.

07H22 TU. Céréales ukrainiennes : l’UE « exhorte la Russie à revenir sur sa décision », annonce Josep Borrell.
L’UE « exhorte la Russie à revenir sur sa décision » de suspendre l’accord sur les exportations de céréales des ports ukrainiens, vitales pour l’approvisionnement alimentaire mondial, déclare dans un tweet le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

Cette décision « met en danger la principale voie d’exportation de céréales et engrais dont on a besoin pour répondre à la crise alimentaire mondiale provoquée par la guerre » en Ukraine, a-t-il insisté.

Moscou avait annoncé samedi suspendre sa participation à cet accord après une attaque de drones sur la flotte russe stationnée dans la baie de Sébastopol, en Crimée annexée.

05H11 TU. Céréales ukrainiennes: pas de mouvement dimanche en Mer Noire, confirme le JCC.

Aucun mouvement de cargos pour le transport des céréales ukrainiennes en Mer Noire n’a été validé pour la journée de dimanche, a annoncé le Centre de coordination conjointe (JCC) chargé de superviser l’accord international signé l’été dernier.

« Un accord conjoint n’a pas été trouvé au JCC concernant les mouvements de sortie et d’entrée des cargos le 30 octobre », indique le Centre dans un communiqué publié dans la nuit, après que Moscou a suspendu sa participation à l’accord signé le 22 juillet à Istanbul, en invoquant une attaque de drones sur ses navires.

Le JCC, qui réunit des délégués de Russie, d’Ukraine, de Turquie et de l’Onu à Istanbul,  précise qu’il a été informé par la Russie de ses « préoccupations pour la sécurité des cargos » et les a transmises aux délégations turques et ukrainiennes.

« Le coordinateur des Nations unies pour l’Initiative sur les céréales en Mer Noire, Amir Abdullah, a été notifié aujourd’hui (29 octobre) par la délégation russe auprès du JCC de ses préoccupations concernant la sécurité de mouvement des navires marchands », écrit le JCC.

« Amir Abdullah a porté (ces préoccupations) à l’attention des délégations turques et ukrainiennes auprès du JCC », ajoute-t-il.

Ankara n’a pas officiellement réagi depuis cette annonce.

Une source sécuritaire avait affirmé samedi soir que « la Turquie (n’avait) pas été officiellement notifiée » du retrait russe.

« Le JCC examine les récents développements, en évalue l’impact sur ses opérations et débat des prochaines étapes », ajoute-t-il.

Neuf cargos ont pu emprunter samedi le corridor maritime en Mer Noire et « plus de dix autres » sont prêts à en faire autant dans les deux sens, précise le Centre qui supervise la bonne application de l’accord.

Celui-ci prévoit notamment une inspection des cargos empruntant le Bosphore dans les deux sens, à vide et chargés, par cinq équipes composées de deux inspecteurs russes, deux ukrainiens, deux turcs et deux délégués par les Nations unies.

Depuis le début du mois, la lenteur des inspections a été critiquée par l’Ukraine qui a accusé la Russie de faire obstruction.

Le JCC comptait cette semaine plus de 170 cargos en attente d’inspection au large d’Istanbul.

L’accord, entré en vigueur le 1er août, a permis d’exporter depuis les ports ukrainiens plus de 9 millions de tonnes de céréales et autres produits agricoles, selon le JCC.

00H46 TU. Antony Blinken s’entretient avec son homologue indien sur l’Ukraine et les États-Unis. 

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken s’est entretenu avec son homologue indien de la guerre de la Russie contre l’Ukraine, entre autres questions, a indiqué le département d’État.

Antony Blinken s’est entretenu avec le ministre indien des Affaires extérieures, Subrahmanyam Jaishankar, des « problèmes régionaux et mondiaux, y compris la coopération antiterroriste et l’agression continue de la Russie contre l’Ukraine », a indiqué le département dans un communiqué.

L’Inde a été un gros acheteur de pétrole russe, qui l’aide à financer sa guerre contre l’Ukraine.

Subrahmanyam Jaishankar se rendra en Russie le 8 novembre, avait annoncé l’ambassade de Russie en Inde.
22H08 TU. Le téléphone de Liz Truss aurait été piraté par des agents de Vladimir Poutine lorsqu’elle était ministre des Affaires étrangères, selon le Daily Mail.

Le téléphone personnel de l’ancienne Première ministre britannique Liz Truss aurait été piraté par des agents supposément travaillant pour le président russe Vladimir Poutine lorsqu’elle était ministre des Affaires étrangères, selon le Daily Mail.

Ces agents ont eu accès aux « détails top-secrets » de négociations avec les alliés internationaux en plus des messages privés échangés avec l’ami proche de Liz Truss, Kwasi Kwarteng, devenu plus tard ministre des Finances, rapporte le journal anglais.

Les messages auraient inclus des discussions avec des ministres internationaux des Affaires étrangères sur la guerre en Ukraine, y compris des détails sur les livraisons d’armes, a-t-il ajouté.

Jusqu’à un an de messages auraient été téléchargés, a indiqué le Mail, citant des sources anonymes. Un porte-parole du gouvernement britannique a refusé de commenter les « dispositions de sécurité des individus ».

20H46 TU. Joe Biden juge « scandaleuse » la décision de la Russie de suspendre l’accord céréalier.

Le président américain Joe Biden juge « scandaleuse » la décision de la Russie de suspendre l’accord sur les exportations de céréales des ports ukrainiens, vitales pour l’approvisionnement alimentaire mondial.

« C’est juste scandaleux. Il n’y avait aucune raison pour eux de faire cela », a-t-il déclaré à la presse après avoir voté par anticipation aux élections de mi-mandat dans son fief de Wilmington, dans le Delaware (est).

La Russie a annoncé samedi suspendre sa participation à cet accord après une attaque de drones qui a visé samedi matin la flotte russe de la mer Noire stationnée dans la baie de Sébastopol, en Crimée annexée.

20H24 TU. La Russie et l’Ukraine échangent une cinquantaine de prisonniers de guerre.

La Russie et l’Ukraine ont effectué le dernier d’une série d’échanges de prisonniers de guerre, les deux parties renvoyant environ 50 personnes, ont indiqué des responsables à Moscou et à Kiev.

La direction du renseignement militaire ukrainien a signalé le retour de 52 détenus, parmi lesquels des soldats, des marins, des gardes-frontières, des membres de la garde nationale et des médecins.

Le président ukrainien Volodymyr Zelenski a déclaré que depuis mars, la Russie avait libéré un total de 1 031 prisonniers.

« Nous nous souvenons de tous ceux qui sont retenus captifs en Russie et en territoire occupé et ferons tout pour que chacun soit renvoyé chez lui », a-t-il déclaré dans une allocution vidéo.

Le ministère russe de la Défense a déclaré que l’Ukraine avait remis 50 prisonniers de guerre à l’issue des pourparlers.

Plus tôt samedi, Denis Pushilin, le chef de la région de Donetsk soutenu par Moscou – l’une des quatre régions d’Ukraine que la Russie a proclamée unilatéralement comme son territoire le mois dernier – a également déclaré qu’un échange de prisonniers avec l’Ukraine avait lieu. Il a dit que 50 personnes de chaque côté avaient été échangées.

Laisser un commentaire