A L uneACTUALITESinternationalPOLITIQUE

«Sommet de Dakar 2 sur la Souveraineté Alimentaire » .Président Macky Sall : «Nourrir l’Afrique est une Priorité devenue une Urgence»

Le Sommet de Dakar2 sur la Souveraineté Alimentaire a été ouvert hier, mercredi 25 janvier 2023, à Diamniadio. A cette occasion, le président Macky Sall a souligné que «Nourrir l’Afrique est une priorité devenue une urgence».  Le président de la Commission de l’Union africaine (UA) a déploré les hésitations des partenaires dans le financement de la transformation agricole du continent. Au même moment, la BAD s’est engagée à mettre 10 milliards de dollars US pour les cinq (5) prochaines années. La rencontre se poursuit jusqu’au vendredi.

L’Afrique s’est décidée à prendre à prendre en charge définitivement la question de sa souveraineté alimentaire. En ouvrant le Sommet Dakar2 sur le thème «Nourrir l’Afrique : souveraineté alimentaire et résilience», une rencontre qui se penche sur les enjeux du secteur agricole, de la transformation et de la souveraineté alimentaire, le président Macky Sall a salué la mobilisation des autorités africaines, Chefs d’Etat et Chefs de Gouvernement, qui témoigne de cette volonté de faire de la question de la souveraineté une urgence. «Votre participation marque tout l’intérêt que nous accordons, ensemble, au secteur vital de l’agriculture, pour en faire une source de résilience conjoncturelle, mais surtout une base de souveraineté alimentaire à long terme», a dit Macky Sall.

Cette question est d’une brûlante acuité dans le contexte de crises multiples, notamment de la guerre russo-ukrainienne, et de changements climatiques que traverse le monde et qui affecte particulièrement l’Afrique ; d’où, selon lui, l’impérieuse nécessité de travailler à faire en sorte que «l’Afrique nourrisse l’Afrique», de «faire de l’Afrique le grenier de l’Afrique».

Aujourd’hui, pour Macky Sall, il urge de mettre fin à cette dépendance alimentaire de l’Afrique. Cela d’autant plus que le potentiel est là, en termes de terres arables et de ressources hydrologiques. «Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Selon le Rapport mondial sur la crise alimentaire en 2022, jusqu’à 205 millions de personnes à travers le monde pourraient faire face à l’insécurité alimentaire. S’y ajoutent la pénurie d’engrais et la hausse vertigineuse des prix qui plombent la production agricole. Nous en avons le potentiel. Nous sommes 1,4 milliard d’habitants établis sur plus de 30 millions de km2, avec plus de 60% des terres arables non exploitées de la planète et d’abondantes ressources hydriques. C’est d’ailleurs tout le paradoxe d’un continent qui continue d’importer l’essentiel de ses produits alimentaires»,  a dit le chef de l’Etat sénégalais.

L’AFRIQUE À LA CROISÉE DES CHEMINS ENTRE L’AFRIQUE DES PROBLÈMES ET L’AFRIQUE DES SOLUTIONS

Dans une description assez imagée, le président de la République a montré que le continent africain se trouve aujourd’hui face à deux options : l’Afrique des problèmes et l’Afrique des solutions. Et, selon lui, il n’y a pas de doutes que l’Afrique des solutions est aujourd’hui la seule solution pour sortir le continent de cette impasse dans laquelle il est plongé. Pour cela, il faut opérer la rupture pour franchir le pas et aller de l’Afrique des problèmes à celui des solutions.

Et justement le Sommet de Dakar s’inscrit dans cette perspective de l’action. «L’Afrique des problèmes nous maintient dans le statut quo d’une agriculture qui continuera de nous exposer à la précarité alimentaire. Et le chemin de l’Afrique des solutions nous met dans la perspective d’une agriculture moderne, et nous conduit, au-delà de la résilience, vers la souveraineté alimentaire. Dakar II veut s’inscrire résolument dans la dynamique de l’Afrique des solutions ; une Afrique qui puise dans son énorme potentiel pour se nourrir par elle-même et aider à nourrir le monde», a déclaré Macky Sall, avec force conviction.

Dans cette optique, il a invité les partenaires à se mettre aux côtés des Africains, pour faire des conclusions issues de Dakar2 le Sommet de l’action pour la souveraineté alimentaire du continent. «J’appelle tous nos partenaires bilatéraux et multilatéraux à se mobiliser avec nous, pour faire de Dakar II un véritable Sommet de l’action, afin de réussir ensemble le pari de la production agricole et de la souveraineté alimentaire en Afrique», leur a lancé Macky Sall.

Laisser un commentaire